Holograph, Jean-Claude Moueza

HolographTitre original : Holograph

Auteur : Jean-Claude Moueza

Editions : Alter Real

Paru le : 1er mars 2019

Format lu : Numérique (210 pages)

4e de couverture :

Mike attend sa femme. Une soirée, une nuit, puis une journée, en vain. Il part à sa recherche et se rend compte qu’il ne s’agit pas d’un cas isolé : un peu partout des gens disparaissent sans laisser de traces et au fil des jours, le phénomène prend de l’ampleur.

Qui sont les responsables ? Ou plutôt, que sont-ils ? Machines militaires ? Extra-terrestres ? Une chose est sûre, les Pods sont parmi les Hommes et l’Humanité est condamnée.

Mike n’a plus rien, sa famille s’est envolée. La solitude est sa compagne, l’espoir s’est éteint. Ils lui ont tout pris, ne lui reste que le combat.

Des forêts ténébreuses d’Europe du Nord jusqu’en Sibérie, s’engage une lutte acharnée, où l’Homme se retrouve confronté à lui-même.


J’ai pu découvrir le roman de Jean-Claude Moueza, Holograph, par le biais de mon partenariat avec les Editions Alter Real.

Dans Holograph, nos suivons Mike Nielsen, policier dans la petite ville qu’est Nold, aux Etats-Unis. Mike connaît bien la ville et les environs. Un jour, d’étranges et violents coups de tonnerre retentissent et des événements bizarres les accompagnent comme des disparitions… Puis, ce fut le tour de Mike. Il disparaît. Ou plutôt il est transporté dans une sorte de monde parallèle à celui que l’on connaît.

L’intrigue de Holograph est très complexe. Tellement complexe que je ne suis pas sûre de l’avoir compris dans sa totalité, même après avoir lu le roman de Jean-Claude Moueza. En bref, notre monde est constitué de plusieurs couches : le monde réel et W. Alors pourquoi W ? Aucune idée, nous n’avons pas d’explications sur cette appellation.

C’est le point négatif de ce roman : il est très peu explicatif. Le lecteur est plongé dans un monde inconnu sans avoir d’informations par la suite. Pour ma part j’ai trouvé cela très frustrant.

Ce qui est d’autant plus dommage, car pour le reste, je n’ai que des bonnes choses à dire ! La plume de l’auteur est agréable et fluide. L’alternance des chapitres « avant » et « après » le changement de mondes de Mike donne un très bon rythme et une bonne dynamique de lecture.

C’aurait pu être un coup de coeur s’il n’y avait pas cette part d’ombre autour d’Holograph. J’ai l’impression qu’on a frôlé le début d’une explication mais sans avoir jusqu’au bout des choses.

Publicités

2 réflexions sur “Holograph, Jean-Claude Moueza

Répondre à Yuyine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s