Couleurs d’automne, Priska Soba

Couleurs d'automneTitre original : Couleurs d’Automne

Auteure : Priska Soba

Editions : Auto édition

Paru le : 11 octobre 2018

Format lu : Numérique (158 pages)

4e de couverture :

« Elle était mon enfant, ma prison de mensonges, mon enfer. Exilée, contrainte de vivre en recluse afin d’expier une faute que je n’avais pas commise, loin de hommes, sans avenir je suis demeurée. Comment aurais-je pu l’aimer ? Elle ne m’était rien. Elle n’était qu’une aberration dans un monde de douleur. « 

COULEURS D’AUTOMNE nous entraîne dans la vie d’une jeune fille de 16 ans, qui donne naissance à une petite fille suite à un viol. Elle n’aura alors plus qu’un seul désir : effacer jusqu’à l’existence même de cet enfant. La haine et la violence de cette mère auront-elles des limites ?


Un grand merci à l’auteure, Priska Soba, pour m’avoir proposé de lire son roman, Couleurs d’automne, via la plateforme SimPlement pro.

Dans Couleurs d’automne, tout commence avec la narratrice qui relate la naissance de sa fille. Un être qu’elle n’a pas désiré, car elle est issue d’un viol. Elle explique comment elle a été obligée de la garder et comment elle va se venger de lui avoir volé sa vie, sa jeunesse par le biais de la violence (physique et psychologique) et l’inculcation de la haine envers les hommes.

C’est un roman très sombre, très noir. Dès les premières lignes, on est happé par la haine et l’amertume qui habitent cette mère-non-souhaitée. Non seulement elle a été violée mais en plus, un enfant est né de cette agression. Dans un village reculé, tout se sait, tout se dit, les rumeurs, les médisances vont bon train. Si on peut comprendre dans un premier temps, l’amertume et la naissance non souhaitée de l’enfant, on se sent mal à l’aise vis-à-vis de la violence et de la haine dont la mère fait preuve. L’enfant est la preuve des souffrances de sa mère mais elle est également la victime de sa violence.

L’auteure a très bien su décrire la souffrance des différents personnages ; que ce soit la mère, l’enfant. Sa plume est fluide, les mots ont été choisis avec soin même s’ils sont durs, ils sont néanmoins percutants.

Couleurs d’automne est un roman qui traite d’un sujet difficile, pas évident mais qui est bien écrit. Cependant, il n’est pas à mettre entre toutes les mains de par sa dureté et sa noirceur.

Publicités

2 réflexions sur “Couleurs d’automne, Priska Soba

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s