Haut le chœur, Gaëlle Perrin-Guillet

Haut le choeurTitre original : Haut le chœur

Auteure : Gaëlle Perrin-Guillet

Editions : Taurnada

A paraître le : 14 mars 2019

Format lu : Numérique (192 pages)

4e de couverture :

« Quand je sortirai, tu seras la première prévenue… Je saurai te retrouver. » Depuis qu’Éloane Frezet, la tueuse en série la plus abjecte de ces dernières années, a prononcé ces mots, Alix Flament vit dans l’angoisse que la criminelle sanguinaire s’évade de prison… Alors, quand la journaliste reçoit un coup de téléphone d’Éloane en pleine nuit, elle comprend que la meurtrière va honorer sa promesse… Une promesse de sang…


Une fois de plus, je remercie Joël des Editions Taurnada pour m’avoir envoyé Haut le chœur de Gaëlle Perrin-Guillet, à paraître le 14 mars prochain. Le roman avait déjà été édité en 2013, néanmoins, je ne le connaissais pas, ce fut donc une découverte.

Dans Haut le chœur, nous suivons Alix Flament, une journaliste qui a gagné sa renommée en écrivant un livre dans lequel elle interview Eloane Frezet, une tueuse en série. Cette dernière n’a accepté que de parler à Alix, pensant que le livre jouerait en sa faveur pour une remise de peine. Or, il eut l’effet contraire. Eloane promet alors à Alix de sortir un jour de prison et de la retrouver coûte que coûte. Dix ans plus tard, Alix reçoit un appel de la tueuse. Celle-ci vient de s’échapper de prison et lui rappelle qu’elle tient toujours ses promesses…

Rien que le résumé de ce roman, je sentais la tension à venir entre Alix et Eloane. Comment la meurtrière allait-elle se venger d’Alix tout en poursuivant son « oeuvre » meurtrier ?

Les personnages sont très bien dépeints. Alix n’est pas une journaliste tête brûlée qui ne va en faire qu’à sa tête. Elle se met parfois dans des situations dangereuses mais elle sait prévenir les autorités également. Lorsqu’elle reçoit l’appel tant redouté, elle prévient les policiers en charge de la première enquête, Gautier Ruiz et Stéphane Noisel. Chacun d’entre eux a été pensé et a son rôle à jouer. C’est une des forces de ce roman, les personnages semblent crédibles et authentiques.

L’écriture du roman est fluide et agréable à lire. Les chapitres sont courts et donnent un dynamisme à la lecture. On alterne les chapitres centrés sur Alix, les policiers mais aussi Flavien Bernet (le mari d’Alix) et Eloane. Chaque point de vue est en parfaite adéquation avec la personnalité du personnage.

Plus les chapitres défilent, plus la tension monte, jusqu’à la découverte du véritable but d’Eloane Frezet dans ses actes tueurs. C’est vraiment glauque à souhait. La fin m’a surprise mais si on fait attention au titre, on a un indice de taille !

Une fois de plus, c’est un coup de coeur pour un roman édition par Taurnada. Ces éditions ne me déçoivent jamais, elles proposent des thrillers variés mais toujours de qualité.

Publicités

4 réflexions sur “Haut le chœur, Gaëlle Perrin-Guillet

  1. Pingback: #MardiCitation #8 | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s