Mes très chers amis, François Rantrua

Mes très chers amis

Broché – 209 pages
Publié le 27 novembre 2018
Editions les Presses du Midi
– Service Presse –

*
*   *
*

~ 4e de couverture ~

Contraint par son mystérieux interlocuteur d’expliquer les évènements qui ont « fait basculer son existence », Guillaume Einaudi doit se mettre à table. Il voit défiler devant ses yeux le film de sa vie, dans un suspense qui tiendra le lecteur en haleine jusqu’au dernier coup de théâtre. Même s’il ne dit pas toujours toute la vérité, notre personnage raconte de nombreuses péripéties, que ce soit avec sa ravissante épouse Mathilde, avec son beau-frère, le flamboyant et sulfureux baron Alexandre de Naurley, dit ADN, ou encore avec d’autres « amis » plus ou moins recommandables… À la suite de ses études d’ingénieur complétées par une formation en management, l’auteur a exercé différentes responsabilités, telles que directeur financier d’une société d’ingénierie ou gestionnaire de projets publics et privés en Europe, en Asie, et en Afrique dans les secteurs des nouvelles technologies, de l’environnement et de la finance. Après plusieurs années passées à la Banque mondiale dont huit en tant que Représentant Résident en Afrique et en Europe, il a décidé de mettre sa carrière entre parenthèses pour transformer quelques-uns de ses rêves, et en particulier celui d’écrire, en réalité.

*
*   *
*

~ Mon avis ~

Quand on se plonge dans Mes très chers amis de François Rantrua, on ne sait pas très bien à quoi s’attendre : thriller ? enquête ? témoignage ? échanges entre amis ?

Mes très chers amis nous plonge lors d’entretiens entre deux hommes : Guillaume Einaudi et Reinhardt. Au cours de ces derniers, Guillaume va devoir relater des événements importants de sa vie, comme les presque casseroles qu’il pourrait traîner au fil de sa carrière. Mais pour quelles raisons ? Guillaume a-t-il des ennuis ? ou son entourage ?

C’est sur ce mystère et cette ambiguïté que François Rantrua a posé les bases de son roman. Le lecteur fait toutes sortes d’hypothèses au fil de sa lecture (qui pour ma part se sont toutes infirmées !) et en même temps, on ne peut se détacher du récit de la vie de Guillaume. Son histoire mêle des éléments politiques, financiers, professionnels et personnels. Guillaume Einaudi aborde tous les aspects de sa vie posément, avec le recul des années.

L’écriture de François Rantrua est très agréable à lire. J’ai eu du mal à me détacher de son roman. Il n’était pas rare de me voir le soir, endormie, le livre sur moi car j’avais repoussé la fatigue jusqu’à ce qu’elle m’emporte.

Les intrigues dans lesquelles Guillaume se retrouve malgré lui, mêlé, sont d’actualités. Elles concernent essentiellement les classes politiques et aisées de la population. Néanmoins, même si je n’appartiens ni à l’une ni à l’autre de ces catégories, j’ai aimé lire et découvrir cette société invisible à mes yeux en tant normal, à travers Mes très chers amis.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s