Les Mines Noires, Noeux-les-Mines (62)

Re-bonjour les amis !

Février a déjà pointé le bout de son nez et je n’avais pas encore fait un seul salon en 2019 ! Voilà qui est corrigé puisque je suis allée ce matin-même aux Mines Noires à Noeux-les-Mines dans le Pas-de-Calais. C’est la première fois que je me rends à ce salon du polar et fait exceptionnel, c’est également le premier salon du livre pour mes parents qui ont tenu à m’accompagner ! (Alors si vous apprenez qu’un cyclone a dévasté les Hauts-de-France, vous saurez d’où ça vient !)


Le premier auteur rencontré à ce salon est Thierry Declercq. Ce qui m’a attiré vers sa table est que son roman se déroule dans la Baie de Somme. Dès que quelque chose se passe là-bas, il faut que je m’y intéresse. Alors forcément quand l’auteur commence à parler de son livre, je craque et moins de cinq minutes après être entrée dans la salle Georges Brassens, je repars avec Les chiens de la Baie. A savoir qui entre mon père et moi, va lire ce livre en premier (il lorgne dessus depuis qu’on est rentrés !).

Les chiens de la BaieRésumé : De la poudreuse jusqu’aux genoux, le commandant Vidal s’enfonce dans les mollières de la baie de Somme. Deux chasseurs ont retrouvé le cadavre d’un homme, déchiqueté par des chiens. Leurs crocs puissants ont déchiré la trachée de la victime puis se sont acharnés sur son corps. Comme s’ils étaient déterminés à la tuer. Le cadavre est celui du p’tit Freddy, un gars bien connu du coin et qui habite Cayeux avec son épouse Audrey. Si Vidal s’accroche à la thèse de l’accident, son adjudante Camille Maxime n’est pas de cet avis. Son expérience passée en brigade cynophile lui indique une autre voie. Déjà tendues, les relations entre les deux gendarmes de Saint-Valery deviennent détestables. La jeune femme reste pourtant convaincue que dans les brumes de la baie se cache un autre meurtrier.

Puis, je retrouve Jean-Marc Dhainaut, rencontré le mois dernier à Venette. Cette fois-ci La maison bleu horizon est sur sa table. Je complète donc ma collection. Ma mère me fait même remarqué que j’aurais pu prendre Les prières de sang… Mais maman je l’ai déjà !!! Je pense que Jean-Marc va gagner une nouvelle fan car elle m’a déjà « réservé » (autrement dit piqué) La maison bleu horizon et m’a commandé de lui ramener Les prières de sang la prochaine fois…

La maison bleu horizonRésumé : Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d’Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l’enquête bouleversante qui l’attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d’un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ?

 

Je vais ensuite voir Sophie Jomain et Maxime Gillio. Cela faisait un moment que je voyais passer Thérapie du crime sur les réseaux sociaux. Connaissant et appréciant la plume de Sophie Jomain, j’étais curieuse de découvrir ce roman à quatre mains. Une fois de plus, c’est une rencontre joviale et sympathique avec les auteurs.

Thérapie du crimeRésumé : Alice Rivière est une psychologue peu conventionnelle. L’incongruité, c’est son truc. Elle ne fait rien comme personne et c’est même la raison pour laquelle on vient la voir. D’ailleurs, si elle pouvait parler de ce qu’on lui confie lors de ces séances, elle aurait des centaines d’histoires à raconter. Mais la discrétion est une règle d’or. Une règle fortement ébranlée par la réapparition du commandant Xavier Capelle qui vient lui soutirer des informations sur un de ses patients. Encore faudrait-il qu’elle accepte de l’aider et qu’elle lui pardonne l’humiliation subie seize ans plus tôt. Et pour ça, il peut toujours courir…

Dernier auteur dont j’ai embarqué un livre (petite PAL pour ce salon car le mois prochain il y a Livre Paris et Polar Lens) est un auteur dont j’entends beaucoup parler depuis un long moment et j’avais presque honte de ne pas encore avoir découvert son roman. Je parle d’Olivier Bal et Les Limbes. J’ai par la même occasion découvert un auteur adorable et ce sera un plaisir de le recroiser à d’autres événements.

Les-LimbesRésumé : Vietnam, 1970. James Hawkins est une jeune recrue. Durant un assaut, il prend une balle dans la tête et croit mourir. Après un mois de coma, et tandis qu’il essaie de se rétablir dans un hôpital de Saigon, il découvre que quelque chose s’est éveillé en lui. Ses nuits deviennent des épreuves, son sommeil et ses rêves ne lui appartiennent plus. Désormais, lorsqu’il dort, il visite les songes des autres… Seuls les médicaments l’empêchent de rêver. Un an plus tard, un ancien frère d’armes, Nate Irving, vient frapper à sa porte. Il est venu le chercher pour participer à un projet secret sous la supervision de la CIA : Les Limbes. Direction une base perdue au fin fond de l’Alaska où James, accompagné d’autres individus dotés des mêmes capacités, va commencer à maîtriser ses aptitudes. Il découvrira ainsi qu’il peut non seulement explorer les rêves d’inconnus mais surtout en prendre le contrôle et les modifier. Mais certaines portes devraient rester fermées à jamais…

Même si je n’ai pas fait de grandes folies pour ce salon, j’ai beaucoup apprécié mon moment sur place. C’est un petit salon qui mérite de gagner en notoriété. L’organisation est super et l’ambiance bon enfant, conviviale. En tout cas, je note pour y retourner l’année prochaine.

Et comme je n’étais pas seule : mes parents ont adoré leur premier salon du livre et sont prêts à recommencer de temps en temps. Mon père aime jouer les photographes et ma mère, la porteuse de livres. ^^


— Les rencontres en photos —


— Le Book Haul en image —

IMG_0014


— Photo bonus —

Comme ma sortie en solo s’est transformée en sortie en famille, j’ai immortalisé l’instant avec un selfie avec mes parents. Voilà donc les futurs accros aux livres !!!

20190210_105647

Publicités

4 réflexions sur “Les Mines Noires, Noeux-les-Mines (62)

  1. Pingback: Livre à vous #2 : La Maison bleu horizon, Jean-Marc Dhainaut | Des plumes et des livres

  2. Pingback: Livre à vous #1 : Les chiens de la Baie, Thierry Declercq | Des plumes et des livres

  3. Pingback: Thérapie du crime, Sophie Jomain & Maxime Gillio | Des plumes et des livres

  4. Pingback: In my mailbox #31 | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s