[Les lectures de…] Virginie Gossart

Bonjour les amis !

Après avoir découvert ma chronique sur Un triangle presque parfait, puis d’avoir découvert un peu plus l’auteure, Virginie Gossart, à travers son interview, je vous propose de découvrir quelle lectrice est cette femme de lettres. 

Attention, de belles références dans cette interview de lectrice et vos PAL risquent de prendre cher ! 😉

Bon dimanche !!


photo virginie gossart

  • Votre livre préféré ?

VG L'étrangerQuestion vertigineuse ! Il y a tant de livres différents qui ont contribué à construire mes goûts et ma culture personnelle, qui m’ont bouleversée, qui m’ont changée… Si je me retrouvais sur une île déserte et que je n’avais droit qu’à un seul livre, j’emporterais peut-être L’étranger d’Albert Camus. Parce que j’admire toutes les facettes de l’homme qui l’a écrit, parce que ce livre m’a fait réfléchir longtemps, et me fait toujours réfléchir sur les questions de l’identité et de la culpabilité, et parce que le narrateur de ce récit est aussi glaçant que fascinant. Arriver à emporter l’adhésion du lecteur en mettant en scène un personnage en apparence aussi banal et antipathique relève à mon sens du tour de force. J’ajouterais que c’est un livre qui garde pour moi une part de mystère, en particulier sur les raisons qui peuvent nous pousser à agir.

  • Le livre qui vous a donné le goût de la lecture ou qui a marqué votre enfance ?

Là encore, il y en a eu beaucoup, mais je crois que mon premier choc littéraire a été la lecture de L’écume des jours de Boris Vian. Après cette découverte d’adolescence, j’ai dévoré tout ce qu’il avait écrit, y compris ses romans noirs américains (avec une prédilection pour J’irai cracher sur vos tombes). La poésie absurde et transgressive de ses textes, son humour noir, ses jeux sur la langue, la diversité et l’originalité de son inspiration m’ont toujours impressionnée. Cet homme savait tout faire et le faisait comme personne avant lui. Je crois que ce qui relie toutes les œuvres qui me touchent, c’est un certain goût pour l’étrangeté ou l’hermétisme, une forme de noirceur et de décadence qui n’exclut pas l’humour et l’absurde, ainsi qu’un style extrêmement riche et travaillé.

  • Le livre que vous n’avez jamais terminé ? Pourquoi ?

Il est très rare que je ne termine pas un livre… Et lorsque cela arrive, je vous avoue très honnêtement que c’est pour des raisons suffisamment légitimes (style pauvre ou approximatif, intrigue peu crédible ou peu originale, personnages stéréotypés, …)  pour que je ne m’amuse pas ici à descendre en flamme un roman que je n’ai pas aimé et dont je n’ai pas pu lire plus de quelques pages. C’est simplement une question de respect pour l’écrivain qui a fourni un travail laborieux, qui s’est mis à nu en écrivant, et qui ne mérite pas  que je le critique dans ces lignes. Je suis très sensible au respect dû au travail d’un artiste, quel que soit le résultat de ce travail.

  • Un personnage de roman dont vous pourriez tomber amoureuse ?

VG ExpiationSans hésitation, je pourrais tomber amoureuse du personnage de Robbie, dans le roman de Ian McEwan, Expiation. Je suis très sensible au mélange de discrétion, de timidité, de sensualité et d’intelligence qui émane de ce personnage. Calme et raisonnable en apparence, mais en proie à un bouillonnement intérieur. C’est un être romantique et passionné, capable de tout par amour. Et sa relation contrariée – voire impossible – avec le personnage Cecilia est l’une des plus belles et des plus tragiques histoires d’amour que j’ai pu lire. De façon plus générale, le livre de Ian McEwan est une brillante interrogation sur les pouvoirs et les limites de la fiction. Un roman fascinant en tout point.

  • Lisez-vous plusieurs livres en même temps ?

J’aime prendre le temps de savourer un livre, de revenir sur certains passages, de noter des phrases qui me plaisent ou qui m’interrogent. Je suis donc incapable de lire plusieurs livres en même temps. Pour moi, l’écriture est indissociable de la lecture. Et j’aime prendre mon temps et ne pas me disperser lorsque je pratique ces deux activités essentielles à mon équilibre et à mon bien-être.

  • Que lisez-vous en ce moment ?

VG ArcadieJe suis en train de terminer le dernier roman d’Emmanuelle Bayamack-Tam qui a pour titre Arcadie : c’est le récit d’une adolescente au physique hors-norme qui vit dans une une communauté libertaire installée dans une zone blanche et dirigée par une sorte de guide spirituel qui prône l’amour libre et le droit à jouir sans entrave. Ce phalanstère tendance LGBT va voir sa vie bientôt perturbée par l’arrivée d’un migrant à la beauté sidérante, mais aussi par l’enquête que mène la narratrice sur sa propre identité sexuelle et sur notre prétendue normalité. C’est un roman d’apprentissage drôle et percutant sur l’amour, le genre, l’identité, la sexualité, le désir, l’utopie. Inutile de vous préciser que j’ai adoré l’humour décapant de l’auteure, le métissage de son texte tissé d’emprunts littéraires, les ruptures de ton et de registre. Un roman déstabilisant qui nous fait également réfléchir au fossé qui existe parfois entre nos paroles et nos actes. Incontournable !

  • Quels sont vos projets de lecture à venir ?

Le programme est vaste… Le roman de Nicolas Mathieu, Leurs enfants après eux (qui a obtenu le prix Goncourt) ; La Bénédiction inattendue, de Yôko Ogawa ; L’attrape-coeurs, de J.D. Salinger ; Quatre-vingt-dix secondes, le dernier roman de Daniel Picouly ; Manuel de survie à l’usage des jeunes filles de Mick Kitson. Liste à laquelle je peux ajouter le magnifique roman graphique d’Emil Ferris, Moi, ce que j’aime, c’est les monstres. Je ne devrais pas m’ennuyer dans les mois qui viennent !

Interview réalisée en février 2019.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s