Le jour où tout bascule, Edouard Moradpour

le jour où tout bascule

Titre original : Le jour où tout bascule
Auteur : Edouard Moradpour
Editions : Fauve Editions
A paraître le : 31 janvier 2019
Format lu : Broché (220 pages)
4e de couverture :

« J’étais matérialiste. Je ne croyais qu’en ce que je voyais. L’âme était une invention des religions et il n’y avait rien après la mort, rien que le néant. Pas de « vie » après la vie, le vide, comme une nuit sans rêves. Je ne croyais pas non plus à l’amour et pensais être incapable d’aimer, d’avoir réellement de l’amour pour l’autre ; en avais-je pour moi ? Et puis survint la tragédie. Le 26 juin 2008, ma compagne Elena avec qui je vivais depuis sept ans à Moscou se suicidait dans notre appartement. Je me sens maintenant assez fort pour vous raconter l’itinéraire de mon « Éveil » vers la Spiritualité : celui que j’étais et celui que je suis. Je veux témoigner, partager ce tournant de ma vie. Expliquer comment cette épreuve m’a ouvert les yeux et m’a apporté la Lumière, malgré les heures les plus sombres de mon existence. » L’auteur livre un récit personnel et sincère, dans lequel il explore les thèmes du couple, du deuil, de la culpabilité après le suicide de sa compagne, et comment il a surmonté cette épreuve. Il revient sur ses expériences « mystiques » avec de grands médiums, qu’il décrit avec lucidité ; au départ très sceptique, il a été amené à changer sa vision de « l’après », et par là-même celle du mystère de la vie et de l’origine de l’univers.


Un grand merci à Frédéric Foucaud et à Fauves Editions pour l’envoi de Le jour où tout bascule d’Edouard Moradpour.

Dans son septième livre, Edouard Moradpour revient sur un événement qui a modifié sa perception de la vie, de l’amour : le suicide de sa compagne, Elena, en juin 2001. Il relate la vie qu’il menait avant de la rencontrer, la première fois qu’il l’a aperçue, leur vie commune, leurs séparations, jusqu’au jour fatal où Elena est partie. Définitivement. Dès lors, alors qu’il ne pensait plus rien ressentir pour cette femme, il s’interroge, pense souvent à elle, la sent à ses côtés.

Malgré des situations compliquées, des drames, Edouard Moradpour ne sombre jamais dans le pathos. Il restitue des événements de sa vie avec le recul des années, dans un récit calme et posé, empreint de sagesse obtenue au fil de ses lectures.

A aucun moment, Le jour où tout bascule ne devient un livre ésotérique, tentant de convaincre que le paranormal existe. Edouard Moradpour ne fait que délivrer son témoignage personnel, en tentant lui-même de trouver des réponses là où il n’y avait que des questions.

Le jour où tout bascule est un témoignage beau et touchant, qui saura trouver son lectorat.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s