Book to movie #9 : Everything Everything

Coucou la compagnie !

Pour ce premier Book to movie de l’année, je vais vous parler de ma lecture de Everything Everything de Nicola Yoon et de son adaptation cinématographique. Autant dire que pour une fois j’ai ressenti la même chose que ce soit avec le livre ou le film… Mais ce n’est pas en bien, malheureusement…


— Le livre —

Une fois encore, j’ai lu le livre après avoir visionné le film. En fait, le film m’avait laissé sur ma faim et je m’étais dit que peut-être le livre apporterait la réponse quant à l’engouement autour de Everything Everything.

La première partie du roman est plutôt pas trop mal. On découvre Madeline, sa maladie, son quotidien. Là où j’ai été soulagée, c’est de ne pas avoir un personnage qui se plaint de sa situation. Madeline a parfaitement accepté sa maladie et se plie à la rudesse de son quotidien et accepte son isolement.

Cependant, dès l’arrivée d’Olly, on se doute de l’histoire d’amour qui va en découler. Et la deuxième partie du roman m’a plus interpellée qu’intéressée. Du jour au lendemain, Madeline sort de sa bulle pour Hawaï. Comme ça ? Madeline a vécu ses premiers émois amoureux comme une gamine de douze ans et elle décide de tout plaquer sur un coup de tête ? Malgré toutes ses années dans sa bulle, elle ne prend pas conscience de ce qu’il va inévitablement arriver ? Et comme par hasard Olly connaît quelqu’un là-bas et lui non plus ne se pose pas de question.

Bref, cette deuxième partie était trop « énorme » pour que j’y sois sensible. De plus, Madeline est supposée être amoureuse, mais je ne l’ai pas ressenti. Elle est trop lisse, trop fade.

Même le retournement de situation à la fin n’a pas eu l’effet escompté. En y repensant, je me dis que quand même, c’est une sacré histoire. Mais je n’ai pas été touchée par la plume de l’auteure.

Everything EverythingTitre original : Everything Everything

Auteure : Nicola Yoon

Editions : Bayard

Paru le : 6 avril 2016


— Le film —

Cet été, je m’étais dit que j’allais rattraper mon retard en visionnant des films restés un moment dans ma liste « A visionner ». Everything Everything en faisait partie.

Même si j’ai vu le film avant de lire le roman éponyme, je vais en faire une petite comparaison.

J’ai trouvé le personnage de Madeline fade et lisse ? Le film est à cette image.

everything-everything

Même si au début, j’ai captivée par cette jeune fille enfermée dans sa bulle de la taille d’une maison, de découvrir son quotidien, sa vie quasi d’ermite avec pour unique compagnie que quelques personnes (sa mère, son infirmière et sa fille). Par la suite, j’ai trouvé le temps long à regarder Madeline et Olly échanger des messages. Le rythme est plat et j’ai dû m’accrocher pour visionner le film jusqu’à la fin.

Cependant, en regardant Everything Everything, la révélation finale a eu un peu plus d’impact qu’en lisant le livre.

everything everything (1)

Everything EverythingTitre original : Everything Everything

Réalisatrice : Stella Meghie

Avec : Amandla Stenberg, Nick Robinson, Ana de la Reguera

Sortie le : 21 juin 2017

Durée : 1h36min

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s