Une saison à la petite boulangerie, Jenny Colgan

CVT_Une-saison-a-la-petite-boulangerie_4627Titre original : Summer at little Beach Street Bakery

Auteure : Jenny Colgan

Traductrice : Eve Vila

Editions : Pocket

Paru le : 6 avril 2017

Format lu : Broché (504 pages)

4e de couverture :

Polly Waterford coule des jours heureux sur la paisible île de Mount Polbearne, dans les Cornouailles, entre le grand phare dans lequel elle s’est installée avec Huckle, son boyfriend, et la petite boulangerie où elle prépare chaque jour, avec passion, d’irrésistibles pains dorés. Mais lorsque le nouveau propriétaire de sa boutique fait irruption sur l’île, Polly réalise que son bonheur pourrait bien être réduit en miettes… Avec une pincée de fleur de sel, des kilos de farine et une bonne dose de volonté, réussira-t-elle à surmonter les obstacles qui se dressent sur sa route ?


Il y a bien longtemps que j’avais envie de découvrir la suite des aventures de Polly et de son macareux Neil. Deux ans ce sont écoulés depuis ma première lecture de La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan, un roman que j’avais adoré !

Finalement, j’avais besoin d’un break en lecture. J’avais enchaîné les livres numériques, les romans de fantastique ou de fantasy. J’avais besoin d’un livre qui fait du bien. Depuis six mois que je le possédais, mon choix s’est immédiatement posé sur Une saison à la petite boulangerie.

Malgré ses 500 pages, Une saison à la petite boulangerie se laisse lire facilement et rapidement. Chose rare le soir : j’arrivais à lire plus de 100 pages avant d’aller me coucher ! L’écriture de Jenny Colgan est toujours aussi agréable à lire, l’histoire en elle-même se laisse suivre sans difficulté.

Cependant, j’ai eu l’impression que l’histoire bégayait pour la pauvre Polly. Alors que tout va bien dans sa vie, un événement va venir mettre son grain de sel et son monde, tout ce qu’elle a construit, va se retrouver menacer. Polly touche le fond et petit à petit, au fil de rencontres, et de coups de pieds au popotin, elle se remet doucement sur les rails. Ca m’a beaucoup fait penser au premier tome de cette série…

A part quelques personnages comme Malcolm ou Selina, les autres habitants de l’île (déjà connus) sont un peu passifs et ne font que peupler le village… Dommage !

Une saison à la petite boulangerie se laisse donc lire sans prise de tête, mais l’histoire manque d’originalité et de profondeur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s