Mute, Joseph Kochmann

MuteTitre original : Les Singes de la Bêtise – Tome 1 : Mute

Auteur : Joseph Kochmann

Editions : Auto édition

Paru le : 18 août 2017

Format lu : Numérique (385 pages)

4e de couverture :

Mute, cow-boy muet aux cheveux rouges et sans aucune mémoire, erre dans un désert brûlant peuplé de créatures mutantes affamées. Une nuit, il entend une voix étrange l’incitant à se rendre au Lycée Vile, vaste et mystérieux établissement gardé par de monstrueux robots guépards. Au même moment, quatre adolescents. Antoine le curieux, Marianne la courageuse, Josie l’amoureuse et Jonathan l’immature, découvrent que leur proviseur torture et tue en secret des élèves… Que se cache-t-il dans les profondeurs du Lycée ? Quel est le véritable but de ses occupants ? Et, surtout, qui est cet inquiétant être au corps blanc qui, depuis sa baignoire, observe l’horizon ?


Un grand merci à Joseph Kochmann qui, lorsqu’il m’a proposé de lire son dernier roman Deaf, m’a également suggéré de m’envoyer le tout premier roman de sa trilogie pour qu’elle soit complète. C’est ainsi que j’ai commencé à lire Mute qui même s’il a été publié avant Blind, chronologiquement l’action se situe après.

Si vous vous souvenez de ma chronique de Blind, j’avais dit que c’était un roman complètement barge avec des personnages aussi déjantés qu’essentiels à l’intrigue. Finalement, c’est le fil conducteur de cette trilogie. En effet, dans Mute, on retrouve tous ces ingrédients détonants les uns des autres, un mélange de thriller / polar, de fantastique (plus prononcé dans ce tome) avec en fond une petite romance.

L’histoire de Mute est captivante et passionnante. Si vous avez suivi sur les réseaux sociaux, vous avez pu constater que j’ai mis une semaine à le lire. Mais en réalité, j’aurais pu le lire beaucoup plus vite si j’en avais eu le temps et l’énergie. C’était tellement frustrant de ne pouvoir lire qu’un ou deux chapitres chaque soir avant que mes yeux ne se ferment !

Evidemment j’ai lu Blind avant Mute, de ce fait en arrivant vers la fin du livre, j’ai pu faire le lien entre les différents personnages de ces deux romans et si vous aviez pu voir ma tête, elle disait clairement : « Joseph Kochmann est un génie. » Ok, un génie complètement barré quand on connaît son univers littéraire mais la manière dont tous les événements s’assemblent alors que jusque là tout nous semblait sans queue ni tête, c’est juste sublime.

Comme pour Blind, Mute n’est pas le personnage que l’on suit le plus dans l’histoire. Nous sommes plus aux côtés des lycéens Antoine, Josie, Marianne et Jonathan. Mais sans Mute, l’intrigue n’existerait pas. Il n’est pas toujours présent, mais il est la clé de voûte de cette histoire. Imaginez quand même un personnage muet, amnésique, qui ne comprend pas grand chose à ce qu’il fait… Et pourtant il est toujours là au bon moment. Je ne vous parle même pas de son esprit où c’est un peu le bazar !

Mute est un roman tortueux, qui vous emmêlera les pinceaux à savoir où est la réalité, le rêve, à quel personnage on peut se fier etc.

Cependant, je mets un avertissement. A la vue de certains scènes, notamment avec les monstres affamés, Mute (comme Blind) n’est pas à mettre dans toutes les mains… Car il s’agit aussi d’un roman d’horreur.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s