La Dame du Deuxième, Nora Samir

CVT_la-dame-du-deuxieme_4555Titre original : La Dame du Deuxième

Auteure : Nora Samir

Editions : Auto édition

Paru le : 11 octobre 2018

Format lu : Numérique (37 pages)

4e de couverture :

La vie semble soudainement sourire à Mélissandre. Une place in extremis aux Beaux-Arts et un appart luxueux dans un immeuble haussmannien à Paris.Son bonheur est troublé par une voisine au comportement étrange. Au fil du temps, percer le mystère de cette énigmatique « Dame du 2ème » va devenir une véritable obsession pour la jeune femme. Va-t-elle réussir à la croiser un jour, à lui parler, et peut être à découvrir son secret ?


Un grand merci à Nora Samir pour m’avoir contactée via la plateforme SimPlement pro et m’avoir proposé de lire sa nouvelle La Dame du Deuxième.

Dans cette nouvelle, on suit la vie de Mélissandre. La vie n’a pas été tendre avec la jeune fille. Elle a été abandonnée par sa mère à la naissance, et depuis elle semble accumuler les mésaventures. Cependant la vie semble enfin lui sourire : elle obtient une place aux Beaux-Arts, un stage au Louvres et sa meilleure amie lui prête un super appartement très luxueux. Cependant il y a un mystère : qui est la dame du deuxième dont Mélissandre jurerait qu’elle pleure la nuit en prononçant son nom ?

Commençons par le positif. L’intrigue est bien trouvée, j’ai beaucoup apprécié l’idée de celle-ci. Les personnages secondaires ne sont pas là pour meubler le monde de Mélissandre, que ce soit la concierge ou même le chat de cette fameuse dame du deuxième, ils ont leur rôle à jouer et ont de l’importance dans l’intrigue. Nora Samir arrive à toucher son lecteur par des passages émouvants, notamment lorsque Mélissandre relate son manque d’une mère, le fait de se sentir abandonnée, etc.

Cependant, la nouvelle est un genre très complexe. Le plus difficile étant de ne pas laisser le lecteur sur sa faim, et ce, malgré le format court. Malheureusement, ici, j’ai senti que tout allait trop vite. L’intrigue est bonne, elle mérite d’être mieux exploitée, plus développée. Dans cette version, tout s’enchaîne et on n’a pas le temps de réaliser ce qu’il se passe, qu’on est déjà passé à autre chose.

De plus, il y a encore des erreurs, des fautes d’orthographe, de syntaxes, des répétitions. Cela entrave légèrement la lecture.

Pour résumé, j’ai beaucoup aimé l’idée générale de La Dame du Deuxième. Malgré beaucoup d’imperfections, Nora Samir a une belle plume qui ne demande qu’à s’exercer pour s’améliorer. Auteure à suivre…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s