In my mailbox #20

Bonjour les amis !

Cette semaine, les livres sont arrivés un peu plus nombreux que d’ordinaire… Qu’à cela ne tienne, la fraîcheur est plus que là donc le confinement hivernal au chaud avec boisson chaude et livre ne va plus tarder à commencer. ^^


Tout d’abord du côté des livres papier, j’ai reçu Sorties de secours de Caroline Langlade paru le 15 novembre aux Editions Mon Poche.

Sorties de secoursRésumé :  » Elle aurait pu garder son chagrin pour elle et chercher une sortie en solitaire. Elle a choisi un autre destin. Porter à la fois le souvenir des morts et la parole des vivants. Se battre, pour la dignité.  » François Hollande. 

Le 13 novembre 2015, au Bataclan, Caroline Langlade est l’une des quarante personnes qui vont se retrouver otages des terroristes dans une loge de sept mètres carrés pendant plus de trois heures d’une attente effroyable. Elle en sort vivante, mais  » bien amochée « , comme elle dit pudiquement. Un mois plus tard, avec d’autres rescapés, elle fonde l’association Life for Paris, qui va regrouper plus de sept cents victimes du 13 Novembre. Parce que  » aider les autres, c’est s’aider soi-même « . Et il y a tant à faire pour guérir les blessures visibles ou invisibles de cette nuit en enfer… Sur le parcours de prise en charge, la reconnaissance des droits, les devoirs de l’État envers les victimes d’hier et, potentiellement, celles de demain.
Comment réapprendre à vivre quand on a ainsi fait face à la mort ? Du sidérant huis clos pendant l’attaque au combat quotidien que mène cette jeune femme hors norme, depuis, voici un témoignage d’une rare intensité. Cash, rock et généreux, il est aussi une magnifique histoire de solidarité. De celles, fragiles mais portées par un coeur énorme, qui redonnent foi en l’humanité.

Le même jour, je recevais dans ma boîte aux lettres, Un triangle presque parfait de Virginie Gossart envoyé par les Editions Les Presses Littéraires.

Un triangle presque parfaitRésumé : Après un début de soirée au goût amer, Lilas se laisse entraîner par son amie Marie dans une aventure singulière et inespérée. Leur périple les conduit devant la façade d’un château gothique perdu dans la nature. Véritable aberration architecturale, ce lieu est réputé pouvoir répondre à tous les désirs de ceux qui osent en franchir le seuil. C’est le début d’un voyage qui conduira les deux héroïnes à remettre en question leurs certitudes sur l’amitié, l’amour, les normes sociales, les différentes formes d’aliénation de l’être ; à atteindre et franchir la frontière poreuse entre songe et réalité.

Lilas et Marie découvriront-elles cet autre versant du réel qu’elles ont si souvent appelé de leurs vœux ? Et si le prix de cette découverte était la mort ? Et si cette mort n’était pas la fin, mais le début d’une nouvelle ère ?

Histoire d’un triangle amoureux à géométrie variable, récit métaphorique, sombre rêverie sur le sang : Un triangle presque parfait est tout cela à la fois. Un roman qui bouscule les codes des genres policier et fantastique, pour le plus grand plaisir de ses lecteurs.

Côté numérique, quelques petits nouveaux sont également arrivés cette semaine.

A commencer par deux livres d’un même auteur, Joseph Kochmann qui m’a envoyé le premier et le troisième tome de sa trilogie, Mute et Deaf. La couverture et le résumé n’étant pas encore disponible, je ne posterai donc que celui de Mute.

MuteRésumé : Mute, cow-boy muet aux cheveux rouges et sans aucune mémoire, erre dans un désert brûlant peuplé de créatures mutantes affamées. Une nuit, il entend une voix étrange l’incitant à se rendre au Lycée Vile, vaste et mystérieux établissement gardé par de monstrueux robots guépards.
Au même moment, quatre adolescents : Antoine le curieux, Marianne la courageuse, Josie l’amoureuse et Jonathan l’immature, découvrent que leur proviseur torture et tue en secret des élèves…
Que se cache-t-il dans les profondeurs du Lycée ? Quel est le véritable but de ses occupants ? Et, surtout, qui est cet inquiétant être au corps blanc qui, depuis sa baignoire, observe l’horizon ?

Puis, j’ai reçu Hyacinthe d’Erika Boyer et Neph & Shea d’Aline Wheeler dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus.

HyacintheRésumé : Hyacinthe ne supporte pas de voir son reflet dans le miroir. Il vit loin de tout, isolé, reclus ; il se cache du regard des autres et consacre son existence à son art. Il n’entretient même plus l’espoir d’être un jour aimé.
Pourtant, quand Elea entre dans sa vie, il ne peut s’empêcher d’aspirer au bonheur. Ses regards sont des caresses, ses gestes des mots doux et l’artiste en vient à croire qu’il pourrait avoir un avenir différent de celui qu’il s’était toujours imaginé.
Peut-il être homme et non plus abomination à travers les yeux de cette femme ? Mieux, peut-il l’être à travers ses propres yeux ?

 

Neph SheaRésumé : Au nord de l’Idalie, Shéa fuit la Tour des Ombres pour sauver sa vie.
Plus loin au sud, Neph fuit La Forteresse pour échapper à un destin guerrier dont il ne veut pas.
Leurs chemins les feront se rencontrer et les mèneront chez Berht, un vieil excentrique ami de la Prime Reine. Celle-ci chargera ce trio improbable d’escorter un curieux émissaire elfe jusqu’à Cérasa, une ville au sud du pays. Mais derrière cette mission officielle, s’en cache une autre, secrète, bien plus importante et plus dangereuse.
Deux cents ans après la Grande Guerre qui opposa les peuples unis de Tell’Andra aux Funestes, la paix qui régnait dans le monde s’étiole à nouveau. Une nouvelle ère sombre s’annonce.

Puis, dernier petit nouveau de la semaine, le prochain roman d’Elsa Gallahan, Secrets salvatueurs à Hawksbury à paraître fin novembre.

couverture_SSAH_numérique_ptRésumé : Par une journée pluvieuse de 1868, une femme se présente au Manoir des Hawksbury un bébé dans les bras, une lettre de recommandation à la main, et un secret à conserver à tout prix.
La maîtresse des lieux, l’intransigeante Comtesse, lorsqu’elle pose un premier regard sur l’enfants aux traits si gracieux et aux yeux si atypiques décide de la prendre sous son aile au grand dam de son fils qu’elle néglige.
19 ans plus tard, ce dernier, le coeur lourd d’un secret inavouable, revient au domaine assumer l’héritage familial malgré des différends passés qui avaient motivé son départ précipité 9 ans auparavant.
La Comtesse nourrit des projets précis à son encontre afin d’assurer l’avenir de leur dynastie, et de préserver son propre secret.
Le bébé, lui, devenu une superbe jeune femme, passe outre l’hostilité soudaine que lui manifeste la Comtesse suite à ce retour inespéré. Lhessiane n’a en effet d’yeux que pour Cedric, nouveau Comte de Hawksbury, qu’elle aime depuis sa plus tendre enfance.
Partagera-t-il un jour ses sentiments au mépris des barrières sociales, et bien que promis à une autre, il semble déchiré entre une attirance profonde et un mépris glacial à son égard ?
Chacun se battra pour parvenir à ses fins. Mais au jeu de la vérité, que survivra ? Et l’amour trouvera-t-il son chemin ?

Bon dimanche à tous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s