[Série TV] Good Doctor, Saison 1

The good doctorTitre original : The Good Doctor

Producteurs : David Shore, Daniel Dae Kim

Acteurs principaux : Freddie Highmore, Nicolas Gonzalez, Antonia Thomas, Beau Garrett, Hill Harper, Chuku Modu, Richard Schiff…

Nombre d’épisodes : 18

Première diffusion : à partir du 25 septembre 2017 (USA) / à partir du 28 août 2018 (France)

Version visionnée : VF

Synopsis :

Fraîchement diplômé en médecine, Shaun Murphy, un jeune et brillant chirurgien atteint du syndrome d’Asperger, fait ses débuts au St. Bonaventure, un prestigieux hôpital de San José. Livré à lui-même, malgré le soutien du Dr Glassman, son mentor, la nouvelle recrue éprouve des difficultés à s’intégrer dans l’équipe du Dr Melendez. Parvenant à mettre son génie au service des patients, le jeune prodige suscite vite de l’admiration chez certains de ses pairs. D’autres, en revanche, n’attendent qu’une erreur de sa part pour le mettre hors course. Et ses maladresses répétées dans ses relations avec les patients n’arrangent pas sa situation…


Grande fan des séries médicales et des séries américaines, je ne pouvais passer à côté de l’occasion de découvrir la nouvelle série de David Shore, l’un des créateurs de Dr House. Et puis avec le battage médiatique fait par la première grande chaîne française, il était difficile de ne pas être au courant…

d42e65ed-60e4-4485-b3c6-bcfd90b418b7-146538_0325-900x0

Pourtant les premiers épisodes ont été plus un supplice qu’une belle découverte. Bien sûr c’est comme un roman ou le premier tome d’une saga, il faut poser le décor, présenter les personnages etc. Mais les flashbacks très présents dans les premiers épisodes m’ont presque fait abandonner la série ! Et je ne suis pas la seule à le dire. Mes collègues, ma famille, on a eu le même ressenti.

Arrivée au quatrième épisode, c’est là que j’ai véritablement accroché à la série. On arrive à ce qui a fait le succès des séries médicales : des cas atypiques, des médecins hauts en couleurs, des tensions, des rivalités mais aussi des rapprochements. Et bien évidemment au bout de quatre épisodes, on commence à connaître les personnages et on a forcément nos préférences.

freddie-highmore-the-good-doctor-ftr

Le personnage de Shaun est très attachant. Comment pourrait-il en être autrement ? Au delà de son handicap, le jeune homme a un passé difficile, marqué par le rejet de ses parents, la mort de son lapin et de son frère. Bref, la vie n’a pas été tendre avec ce garçon. Comme tout porteur de handicap, Shaun doit plus faire ses preuves que les autres internes de l’hôpital. On est d’accord, ce n’est pas normal et pourtant cela semble être la norme partout…

De plus, son autisme donne parfois des situations drôlissimes. Rire est une forme de dédramatiser les situations et de rendre un personnage atypique, attachant.

Pari réussi. Heureusement que la diffusion de la seconde saison s’enchaîne avec la première, pour une fois on n’a pas besoin d’attendre un an pour connaître la suite !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s