Book haul mensuel #25

Coucou les amis !

Voilà un moment que je n’ai pas eu besoin de faire un Book Haul mensuel. En même temps, je reçois la plupart de mes livres (même achetés puisque plus de boutique FL à proximité…). Alors que s’est-il passé ce mois-ci ? Pourquoi des achats « non livrés » ? Les délais de livraison ne me conviennent pas toujours (plus d’une semaine après la sortie d’un livre pour Amazon) et puis j’ai découvert un raccourci entre mon lieu de travail et Cultura… Autant dire que c’est la route de l’Enfer pour ma CB !! Bon j’ai été plus que raisonnable puisque tout mon budget est passé dans le Salon d’Aumale


Au début du mois, je voulais à tout prix me procurer le recueil de nouvelles de Lorie Pester, Les choses de ma vie. Seulement, comme je viens de le dire, en précommandant le livre sur internet, je ne l’aurais eu qu’une semaine plus tard, or, Lorie Pester venait pas très loin de chez moi deux jours plus tard ! J’ai donc réservé le livre à Cultura et via le raccourci super pratique, le vendredi soir je pouvais vider ma boîte de mouchoirs en le lisant.

Les choses de ma vieRésumé : En 2017 avec mon album Les Choses de la vie, je me racontais comme jamais auparavant je ne m’étais confiée. L’envie de maternité, la solitude, les amours, les combats et les déceptions… Chacune des chansons révélait quelque chose de moi et partageait une histoire simple de ma vie avec celles et ceux qui me soutiennent depuis tant d’années.
J’ai voulu aller plus loin et faire écho à toutes les chansons de mon album dans ce recueil de nouvelles autobiographiques. Avec Les Choses de ma vie, j’ai voulu reprendre cette conversation avec mon public et lui en dire un peu plus sur qui je suis, sur ce que j’ai traversé et sur ce que j’affronte encore. La vie est un puzzle qu’on essaie de construire comme on peut, c’est pourquoi ce livre n’est pas une histoire continue mais une succession de pièces qui constituent ma vie. Pas de chronologie, pas d’exhaustivité mais des souvenirs qui ressurgissent dans le désordre comme quand on parcourt un album photo. Chaque nouvelle fait référence à une de mes chansons et en raconte l’histoire, avec moins de poésie mais plus de vérité encore.
Lorie Pester

Quelques semaines sans achat dans un magasin (sauf pour manger ^^) et c’est le petit craquage lors d’une sortie shopping qui faisait un détour par… Cultura ! (décidément…) Je ne pouvais repartir les mains vides, donc j’ai jeté mon dévolu sur Les prénoms épicènes d’Amélie Nothomb car après l’avoir vu passé plein de fois sur les réseaux sociaux, ce roman a titillé ma curiosité. De même que mon précédent achat, à peine arrivé à la maison, je l’ai dévoré.

Les prénoms épicènes

4e de couverture :
« La personne qui aime
est toujours la plus forte. »

 

Dernier petit achat mais celui-là est moindre car il s’agit d’un achat d’occasion. J’ai beau posséder tous les romans de Marc Levy certains ne sont pas en super état… Du coup, quand je suis tombée sur le grand format de Une autre idée du bonheur pour à peine 0,50€ je pense qu’il n’y avait pas à hésiter… 😉

Une autre idée du bonheurRésumé : Philadelphie, printemps 2010 : Agatha s’évade de prison. Elle était pourtant tout près du terme de sa peine. Alors pourquoi ?
Dans une station-service proche du campus, elle s’invite à bord de la voiture de Milly.
C’est le début d’une cavale de cinq jours à travers l’Amérique avec le FBI à leurs trousses.
Une course contre la montre pour découvrir un secret qui va changer leurs vies.

Petit cadeau de Jean-Marc Dhainaut sur le site des Editions Taurnada, la nouvelle Alan Lambin et l’esprit qui pleurait est publiée gratuitement depuis le 27 octobre. De quoi occuper une soirée spéciale Halloween par exemple… 🙂

alan-lambin-et-l-esprit-qui-pleuraitRésumé : Région de Caen, novembre 1982. Brice, 16 ans, se réveille installé à son bureau, un crayon à la main. Perplexe, il observe son lit défait dans lequel il s’est pourtant couché la veille. Que fait-il assis là ? En posant soudain les yeux sur la couverture de son livre de mathématiques, il peut y lire : « Je m’appelle Rose Feibelman, et je suis morte dans cette maison. »
Un événement étrange qui vient s’ajouter à tous ceux qui frappent la famille Chanal depuis quelque temps.
En arrivant sur place, Alan Lambin, spécialiste en phénomènes de hantises, ignore encore le rendez-vous que l’Histoire lui a fixé depuis cette nuit d’été 1944.

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s