Cher ami, de ma vie je vous écris dans votre vie, Yiyun Li

Cher ami, de ma vie je vous écris dans votre vieTitre original : Dear friend, from my life I write to you in your life

Auteure : Yiyun Li

Traducteur : Clément Baude

Paru le : 6 septembre 2018

Format lu : Broché (224 pages)

4e de couverture :

Il fut un temps où je lisais les carnets de Katherine Mansfield pour me distraire. « Cher ami, de ma vie je vous écris dans votre vie », écrivit-elle dans une entrée. En lisant cette phrase, j’ai pleuré…. Elle me rappelle aussi la raison pour laquelle je ne veux pas m’arrêter d’écrire. Les livres que l’on écrit – passés, présents et futurs – n’essaient-ils pas de dire la même chose : Cher ami, de ma vie je vous écris dans votre vie ? Qu’il est long, le chemin d’une vie à une autre !

Convoquant à la fois philosophie et littérature, une oeuvre remarquable où l’auteur d’Un beau jour de printemps interroge celle qu’elle a été, celle qu’elle est et celle qu’elle sera : l’enfant persécutée, la scientifique dans l’âme, l’immigrante au parcours complexe, la mère en quête de réponses, l’écrivain au coeur d’une nouvelle création…
Brillant, exigeant, un texte de la reconstruction psychique et artistique qui confronte avec pudeur et élégance deux questions essentielles : pourquoi écrire ? Pourquoi vivre ?

Mon avis : 4 / 5

Je remercie Alexia et les Editions Belfond pour m’avoir proposé de lire l’un de leurs livres de la rentrée littéraire. En lisant les résumés des différents livres, j’ai été attirée par le contenu de Cher ami, de ma vie je vous écris dans votre vie de Yiyun Li. Découvrir comment une auteure percevait l’acte d’écrire, se questionner sur pourquoi écrire, ce que cela apporte, les conséquences de cet acte, m’intriguait et attisait ma curiosité.

C’est donc sans surprise que ce livre se classe dans les essais. Seulement dans cet essai, l’auteure, Yiyun Li se dévoile complètement, elle nous parle sans détour de ses souffrances (il y est question de suicide et de dépression) mais aussi de ses bonheurs, de ses rencontres.

A travers Cher ami, de ma vie je vous écris dans votre vie, Yiyun Li nous plonge aussi dans l’univers de nombreux auteurs comme Anton Tchekov, Katherine Mansfield, Thomas Hardy, Stefan Zweig pour ne citer que les plus grands noms, car il est question également d’auteurs plus méconnus du grand public (et que j’ai noté pour les découvrir plus tard) comme Breece D’J Pancake, Marianne Moore ou William Trevor.

L’auteure écrit sous forme de petites vignettes, de courts épisodes, rendant ainsi la lecture dynamique et agréable. Sa plume est pleine de finesse, et de pudeur paradoxalement à son contenu.

Ce n’est pas un coup de coeur pour ce livre, mais il amène bon nombre de réflexions et de questionnements que ce soit sur le fait d’écrire mais également sur le rôle du lecteur. J’ai beaucoup apprécié cette conversation avec l’auteure comme elle le décrit dans son livre. Elle nous dévoile ses ressentis, ses réflexions suite à une période noire de sa vie et en tant que lecteur, on compare à notre expérience, on se glisse dans la peau de l’auteure et au final, le ressenti général est intéressant et enrichissant.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s