In my mailbox #7

Coucou les amis !

Dimanche dernier, n’étant pas chez moi de la semaine, je n’avais pas fait de In my mailbox car à part les mails, je n’avais pas accès à ma boîte aux lettres (logique…). Ce dimanche vous avez donc mes réceptions de ces deux dernières semaines. Autant dire que c’est tranquille en ce moment. 😉

Suite à un concours, j’ai remporté l’ebook du mini-roman de Virginie Carré-Lapresad, Le baiser écarlate. Coïncidence ? J’étais en train de lire Les Gardiennes de l’Aube au moment des résultats du concours !

Le baiser écarlateRésumé : Lorsque la haine est plus forte que l’espoir ! 853 – Irlande Partagée entre mon amour pour Aedan et ma fierté, j’ai commis l’irréparable. Et tout a basculé. Ce matin-là, jamais je n’aurais cru pouvoir haïr à ce point ! Même l’aversion que j’éprouvais dorénavant à l’égard d’Aedan était teintée de tristesse et d’amertume, atténuant ma rancœur. La vie ne m’avait pas épargnée. Malgré les moqueries, la trahison et les injures, j’avançais, vivant cette rude existence rythmée par les saisons et les marées. Jusque-là, j’avais réussi à affronter ce destin cruel. Mais tout bascule, ce matin d’été où les Ténèbres embrasent notre village. Qu’y avait-il de pire que la mort ? À ma connaissance, rien ! Et pourtant ?

Je reçois ensuite ma commande Amazon composée de deux livres, que je reçois en toute logique en deux colis, à deux jours de délai (ça sert à quoi de cocher la case « Envoyer en un minimum de colis ?). Le premier à atteindre ma boîte aux lettres est Tale of Job interview at OhlalaLand de Stéphanie Batailler. J’ai tellement adoré la version française (qui sort mercredi 8 août) que je voulais avoir la version anglaise dans ma bibliothèque. Oui je suis folle.

Tale of a job interview at OhlalaLandRésuméA Comical Looking Glass on Modern Society.

Tale of a Job Interview at OhlalaLand is a funny, whimsical, and heartfelt tale about a young woman, French immigrant, going for a job interview in a legendary film studio in OhlalaLand (Hollywood.) But the experience isn’t quite what she expects. OhlalaLand interviewing’s process is a little unusual… and the story quickly becomes a tale within a tale with a parade of wacky characters where talking animals, walking buttons, Epicurean pen-people, and ghosts using cellular phones, are as real as the mystical creature interviewing her.

Job Seeker or Not, You Need To Read This Book Because…

Tale of a Job Interview at OhlalaLand will empower you to use your imagination to get the job (or life) you’ve always wanted as well as, for some of you, bring your own stories out of the shadows now that the day and age of self-publishing has come.

You’ll also be doing a good deed as 10 % of the author’s proceeds go to Kids Kicking Cancer organization.

Le second a arrivé est Au pays des barbares de Fabrice David, aux Editions Plon.

Au pays des barbaresRésumé : Quand Chabrol rencontre Céline aux abords d’un stade de foot d’une petite ville de province…

Bienvenue dans les Ardennes. Awoise-Gelle est une petite ville ennuyeuse à 6 kilomètres de la frontière belge. C’est là que vit Moïse, qui travaille dans un magasin de jardinage. Il passe son temps libre à supporter l’équipe de foot locale et à boire des bières dans son QG, le bar L’Ardennais. Il y croise tous les jours ses amis, dont Jarne, le Belge recherché par la police, et le Nîmois, un ex-voyou du Sud, ses deux complices de comptoir. Moïse ne vit que par et pour le foot. Alors, quand son club risque la relégation, il décide d’agir. Et d’enlever l’enfant de l’arbitre qui va officier au prochain match. Mais rien ne se passe comme prévu…
Magguy et Annie forment un couple atypique. Deux femmes qui vivent sous le même toit, cela a le don de faire parler dans ce genre d’endroit. Si l’une est d’une nature plutôt joyeuse, l’autre est taciturne et frise la dépression. Il faut dire qu’elle cache un lourd secret qu’un événement fait douloureusement remonter à la surface.
Avec ce second roman noir de chez noir, Fabrice David nous plonge dans une ambiance à la Coup de tête, de Jean-Jacques Annaud.

Et arrivé en même temps que le premier colis Amazon, le service presse dont je n’avais pas eu la patience d’attendre l’arrivée puisque je l’avais commencé en numérique… Je parle bien évidemment de Le Crépuscule des ronces de Michel Philippo, à paraître le 16 août prochain aux Editions Marivole.

Le crépuscule des roncesRésumé : Deux couples, deux histoires parallèles qui disent les trahisons, les échecs et les fêlures de nos vies ordinaires ; deux récits qui s’imbriquent et se superposent, témoignant par cette architecture de la tragique complexité des rapports humains.
Lorsque l’illusion des amours éternelles se fracasse au mur du quotidien, lorsque les ruptures sont consommées sans retour, lorsque la défaite des corps vaincus ne peut plus être ignorée, peut-être reste-t-il alors le socle inébranlable de l’amitié que partagent Fañch et Mike, unis par leur soif de poésie et par le même regard désabusé et lucide porté sur le monde. Du Bruxelles de Tour et Taxi, au Lyon de la Croix Rousse, en passant par l’âpre beauté des Monts d’Arrée et des rivages d’Armor, c’est à la reconquête d’un impossible bonheur qu’ils vont se lancer, en cette ultime tentative d’échapper à l’absurdité de l’existence.
La littérature, en dépit de tout, aura le dernier mot.

 

Publicités

3 réflexions sur “In my mailbox #7

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s