[Une page d’histoire] La fête nationale française

Bonjour tout le monde !

Je sais, j’avais dit « Pas de Page d’histoire » pendant les vacances… Mais vous savez quoi ? Je suis incapable de me retenir de blablater quand j’ai envie de partager quelque chose ! Et puis, on dira que la première semaine des vacances est une semaine test, j’ai le droit de déroger aux règles. ^^ Et puis on dira que ça compense le mois de juin, où je n’avais pas fait ce rendez-vous… 😉

Du coup, j’ai eu envie de partager avec vous les origines de la fête nationale… Connaissez-vous vraiment la raison du choix du 14 juillet ? Depuis quand ce jour correspond-il à la fête nationale ?

Je vous laisse découvrir (ou redécouvrir 😉 ).

La date du 14 juillet correspond à une fête nationale représentant la naissance de la France en tant que République. Elle a été instituée en tant que jour férié le 6 juillet 1880, sous la IIIe république.

Cependant, cette date a une double signification. Si nul n’ignore la signification du 14 juillet, faisant référence à celui de l’année 1789, le choix de cette date s’est essentiellement fait pour le 14 juillet 1790, jour de la célébration de la fédération.

Le 14 juillet 1789

Quand on parle d’événement ayant lieu le 14 juillet, tout le monde pense à la prise de la Bastille, ancienne prison royale considérée à l’époque comme le symbole du pouvoir arbitraire du roi.

L’événement le plus important lorsqu’on pense au 14 juillet est évidemment la prise de la Bastille. Cette date célèbre de l’histoire de France a eu lieu à Paris en 1789. La Bastille était une ancienne prison royale, considérée à l’époque comme le symbole du pouvoir arbitraire du roi. En assiégeant la prison, les Parisiens pensaient y trouver beaucoup de prisonniers, or, il n’y en avait que sept ! En revanche, cette révolte a marqué la fin de l’ancien régime de la monarchie, et le début de la Révolution Française (1789 – 1799).

Prise de la bastille

Le 14 juillet 1790

Un an après la prise de la Bastille, les députés des 83 départements français ainsi que le roi Louis XVI se sont réunis à Paris pour fêter ce premier anniversaire. Cette célébration de la Fédération représente un moment de réconciliation et d’unité pour le peuple français. Elle a également donné naissance à la France en tant que nation.

Fete des fédérations

En 1880

En 1880, le député Benjamin Raspail propose l’adoption du 14 juillet comme fête de la République française. Au Sénat, de vives discussions ont lieu, car cette date est loin de faire l’unanimité. Pour la fête nationale française, on veut un symbole de l’unité de la nation, de la naissance de la République.

Or la prise de la Bastille en 1789, est un de ces symboles. Mais il est jugé trop douloureux et sanglant par les sénateurs. C’est donc le 14 juillet 1790, celui de la fête de la Fédération, qui sera préféré, n’ayant « coûté ni une goutte de sang ni une larme ».

On peut néanmoins voir dans ce choix à double sens une sorte de consensus : si officiellement le 14 juillet en France commémore la fête de la Fédération, il peut très facilement faire écho au 14 juillet de la prise de la Bastille.

De plus, dans la mémoire collective, on constate que pour la plupart des français, le 14 juillet commémore la prise de la Bastille du 14 juillet 1789 et très peu connaissent la célébration des Fédérations du 14 juillet 1790.

Le 14 juillet 1880 : la première fête nationale française

La loi est promulguée le 6 juillet 1880.

Un défilé militaire est organisé sur l’hippodrome de Longchamp devant 300 000 spectateurs, en présence du président de la République, Jules Grévy.

En 1880, à Paris, deux cérémonies importantes dominent la fête. Tout d’abord l’inauguration d’un monument, la place de la République, où une statue de bronze représentant une femme drapée d’une toge à l’antique et coiffée d’un bonnet phrygien, incarne la République. Pour le reste, le programme officiel inaugure l’essentiel du rituel républicain qui se précisera au fil des années 1880. La fête débute par une retraite aux flambeaux le 13 au soir, puis s’enchaînent les manifestations civiles et militaires, les « banquets républicains », les feux d’artifices, les fêtes locales, qui se termineront souvent à l’aube. Les maires de France jouent très vite un rôle central dans l’organisation et le déroulement des cérémonies et des festivités qui s’ensuivent.

C’est également au cours de l’année 1880 qu’a lieu la distribution des nouveaux drapeaux à l’armée, puisque c’est le 14 juillet 1880 qu’est confirmée la fonction du drapeau tricolore comme emblème national. Le président Grévy remet aux régiments qui lui sont présentés des drapeaux bleu-blanc-rouge frangés d’or et frappés du signe « RF ».

Le_Petit_Palais_-_Alfred_Roll_-_Esquisse_-_Le_14_juillet_1880,_inauguration_du_monument_à_la_république_-_vers_1881_-_001

 

 

Publicités

Une réflexion sur “[Une page d’histoire] La fête nationale française

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s