Une petite mort à tout prix, Jérôme Dumont

Une petite mort à tout prixTitre original : Une petite mort à tout prix

Auteur : Jérôme Dumont

Editions : Autoédition

Paru le : 11 juin 2018

Format lu : Numérique (262 pages)

4e de couverture :

Lorsque la famille Jézéquel emménage dans une ville créée de toutes pièces par la multinationale pharmaceutique RGP, employeur de l’épouse, cet environnement semble parfait et idéal. Ils ont tout pour être heureux et font vite connaissance avec leurs nouveaux voisins.

Jusqu’à ce que le décès soudain de l’un d’entre eux, dans des circonstances nébuleuses, vienne brouiller ce tableau idyllique.
Il n’en faudra pas plus pour qu’Alex Jézéquel, mari désabusé en mal de repères, s’intéresse à cette disparition survenue à l’étranger.
Ce sera le point de départ d’un enchaînement de faits troublants qui le conduiront à rechercher la vérité et à découvrir qu’il y a, derrière la version officielle, bien plus qu’une simple mort accidentelle.

Est-ce que tout est relié à ce « Viagra pour femmes » que la firme s’apprête à lancer ?

Mon avis : 4 / 5

Un grand merci à Jérôme Dumont pour m’avoir proposé de lire son dernier roman, Une petite mort à tout prix.

Aussitôt reçu, aussitôt lu ! Ce thriller pharmaceutique n’a pas eu le temps de poser dans ma petite liseuse.

Alex Jézéquel déménage dans une nouvelle ville. Rien d’extraordinaire me direz-vous. Cependant, cette ville a entièrement été construite par l’employeur de sa femme : le géant pharmaceutique RGP. Tout semble être parfait dans cette ville ou du moins dans les apparences. Jusqu’au jour où la disparition de l’un de ses voisins va bouleverser ses habitudes et surtout sa vie.

Jérôme Dumont s’est âprement renseigné au cours de l’écriture de son roman car on découvre ici tout l’univers pharmaceutique avec une grande précision. Jusqu’à la dernière page, j’ai retenu mon souffle et n’avais pas deviné le dénouement qui arrive cependant de manière assez abrupte.

Le personnage d’Alex est l’anti-héros par excellence. C’est un homme dans la quarantaine, effacé au profit de son épouse et de sa carrière, et professionnellement pas au top non plus. Il débarque dans cette ville parfaite pour l’avancement de la carrière d’Isabelle, sa femme, et non pas réelle envie. Puis il va être mêlé malgré lui dans une enquête qui a pour point de départ la mort de l’un de ses voisins et collègue d’Isabelle. De là, il va se révéler et prendre conscience du monde qui l’entoure.

Après avoir lu Une petite mort à tout prix, on n’a plus le même regard sur le monde des médicaments. La santé des citoyens est vraiment quelque chose qui passe au second plan pour les grosses firmes pharmaceutiques qui ne pensent qu’aux profits…

Publicités

2 réflexions sur “Une petite mort à tout prix, Jérôme Dumont

  1. Pingback: Bilan lecture #19 | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s