Myrihandes – Tome 1, Guilhem Méric

Myrihandes-200x300Titre original : Myrihandes – Tome 1 : Le secret des Âmes-Sœurs

Auteur : Guilhem Méric

Musique composée par : Christophe Houssin

Editions : Harmonia

Paru le : 15 avril 2017

Format lu : Broché (617 pages)

4e de couverture :

Les âmes aussi ont leur légende.

Sur la montagne Pan-Kaïa, siège des Trois Cités et dernier refuge des Hommes de ce monde, Sisam et Helya partagent une extraordinaire amitié.

Arrachés brutalement l’un à l’autre, ils se retrouvent quinze ans plus tard pour apprendre qu’ils sont des Âmes-Sœurs, capables de faire revivre les Myrihandes : des êtres aux pouvoirs de légende, aux âmes unies en un seul et même corps.

Leur existence, hélas, est hors-la-loi. Œuvrant sous l’autorité d’un lointain seigneur répondant au nom de Kryom, les Gouverneurs des Trois Cités exercent depuis toujours une terrible oppression sur les Âmes-Sœurs, afin que nul Myrihande ne renaisse en ce monde.

Pour sauver leur amour, mais aussi libérer toutes les autres Âmes-Sœurs prisonnières des Cités, Sisam et Helya vont devoir tout apprendre du lien secret qui les unit, qui pourrait faire d’eux le plus sage et le plus puissant des Myrihandes…

Mon avis : 5 / 5

Un grand merci à l’auteur, Guilhem Méric, ainsi qu’à la plateforme SimPlement pro pour l’envoi de ce livre et la réalisation de ce partenariat.

Myrihandes – Tome 1 : Le Secret des Âmes Sœurs relate l’histoire de Sisam et Helya. Ils grandissent et jouent ensemble lorsque qu’un jour, Helya se fait enlevée. Sisam ne l’a jamais revue en quinze ans. Helya a alors été adoptée par la famille d’un Gouverneur, un notable donc. Seulement la jeune rouquine n’a jamais trouvé sa place dans cette famille aristocrate. Elle profite d’un moment d’inattention de cette dernière pour s’enfuir et retourner sur les traces de son enfance, sa vraie famille. Helya retrouve Sisam mais les retrouvailles sont bousculées par une traque, par des ennemis prêts à tout pour les empêcher de s’unir et de devenir un Myrihande.

Il est rare que je demande de moi-même un SP (encore plus en ce moment avec ma PAL qui est vertigineuse !). Seulement la couverture m’avait intriguée et après la lecture du résumé, je ne tenais plus, cet univers m’attirait intensément !

L’auteur a su garder le suspens jusqu’à la fin. Jusqu’au bout on se demande si Helya et Sisam vont se retrouver (et plus que quelques heures !), s’ils vont accepter leur destin et s’ils sont réellement le Myrihande tant attendu par leur communauté. L’intrigue est bien ficelé, le récit truffé d’informations mais jamais plombantes. L’écriture du roman reste fluide et agréable, on ne voit pas défiler les 600 pages !

Le récit est découpé en différentes parties qui rendent la lecture plus simple et agréable. Même si au début du livre, on peut vite trouver que l’histoire tarde à démarrer, la suite ne déçoit pas car les rebondissements sont au rendez-vous ! En même temps, il faut bien poser le contexte à cette saga.

J’ai trouvé l’écriture de Guilhem Méric très cinématographique. Il est précis dans ces descriptions, a soigné les décors, les personnages. Son univers est parfaitement cohérent tout au long du livre. De plus, l’annexe à la fin du livre est le petit plus. J’ai beaucoup apprécié de retrouver comme un livre d’histoire, les renseignements sur les différentes Cités, les Myrihandes…

Concernant les personnages, on s’y attache aisément que ce soit Sisam, Helya ou leurs compagnons. J’ai une nette préférence pour Farf, l’Anachrone qui m’a beaucoup fait penser à Benjamin Button. Chaque personnage a son propre caractère, ses forces et ses faiblesses, tout comme chaque Âme-Sœur, ils se complètent dans l’aventure qui est la leur. De plus, les dialogues sont adaptés à chaque personnage et chacun a ses petites mimiques ou expressions.

J’avoue un dernier point car Guilhem Méric m’a envoyé son roman avec la bande originale le concernant. Vous me connaissez, dès qu’il y a de la musique en plus, je suis conquise ! Faisant écho à mon impression en découvrant l’écriture de l’auteur, avec la musique en fond pendant la lecture, on avait l’impression de découvrir un film. Enfin plutôt une série (ça dure plus longtemps 😉 ). La musique ajoute vraiment une dimension supplémentaire à l’univers. On imagine mieux la pire des prisons avec le thème correspondant, ou le caractère et tempérament d’un personnage.

Vous l’aurez compris, Myrihandes – Tome 1 : Le Secret des Âmes-Sœurs m’a totalement séduite et conquise et je n’ai qu’une hâte : découvrir la suite des aventures de Sisam et Helya.

Publicités

Une réflexion sur “Myrihandes – Tome 1, Guilhem Méric

  1. Pingback: Myrihandes – Tome 2, Guilhem Méric | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s