La dernière fille, Riley Sager

La dernière filleTitre original : Final Girls

Auteur : Riley Sager

Traducteur : Michel Pagel

Editions : France Loisirs

Paru le : 1er mars 2018

Format lu : Broché (522 pages)

4e de couverture :

Elle a survécu… Mais jusqu’à quand ?

La « Dernière Fille » : terme hollywoodien pour désigner la survivante d’un film d’horreur, forcément jeune et sexy. Quincy est l’une de ces filles… mais pas au cinéma. Il y a dix ans, alors que cinq de ses amis sont sauvagement assassinés, elle est sauvée in extremis par Coop, un policier en patrouille. Depuis, Quincy s’est construit une vie heureuse, mais cette nuit-là reste un trou noir dans sa mémoire.

Pour la presse, elles sont trois à faire partie du club des « Dernières Filles » : Lisa qui a vu mourir neuf de ses camarades d’université et Samantha, qui a survécu à la tuerie du motel où elle travaillait pour payer ses études. Jamais elles ne s’étaient rencontrées. Mais à l’annonce du suicide de Lisa, Samantha se présente à la porte de Quincy. Un ouragan qui fait voler sa vie en éclats et s’effondrer bien des certitudes. Et si l’heure de la vérité avait enfin sonné ?

Mon avis : 4 / 5

Ma conseillère France Loisirs connait bien mes goûts littéraires. Elle sait qu’un thriller, psychologique de surcroît à des atouts pour me séduire. C’est donc les yeux fermés (ou presque) que lors de ma dernière visite dans ma boutique préférée (RIP boutique FL de Creil), j’ai suivi une dernière fois ses recommandations et j’ai acheté La dernière fille de Riley Sager. Et une fois encore, je n’ai pas été déçue.

Quincy est ce qu’on appelle une Dernière Fille. Cela signifie qu’elle est la seule à avoir survécu à un massacre. Les Dernières Filles sont une espèce rare, dont la presse (surtout à scandale) raffole. Aux Etats-Unis elles ne sont que trois : Quincy, Samantha et Lisa. Seulement, alors que Lisa paraissait celle qui menait le mieux sa vie après son drame, est retrouvée morte un matin. Suicide. Samantha qui avait jusqu’alors disparu, réapparaît pour rencontrer Quincy. Mais ses intentions à l’égard de la plus jeune des Dernières Filles semblent floues…

Tout au long du roman, on ne sait qui croire… Quincy semble avoir quelques problèmes non résolus, des absences qui mettent en doute son innocence ; quant à Sam, son comportement est tantôt adorable, tantôt suspect. Chacun des personnages a un côté sombre, inconnu qui fait que l’on ne sait pas vraiment si on peut le croire, lui faire confiance.

C’est un thriller psychologique à la limite du psychiatrique qui alterne les moments présents à partir de la mort de Lisa, avec les moments passés de Quincy à Pine Cottage qui petit à petit amène la vérité au grand jour.

L’identité du massacre de Pine Cottage est gardé en suspens jusqu’à la révélation, Riley Sager nous a parfaitement fait douter jusqu’à la fin.

Le seul défaut que je ferais à ce livre est à cause de la tournure de certaines phrases, lesquelles j’ai dû lire plusieurs fois. Est-ce voulu par l’auteure ? Ou un défaut de traduction ?

Publicités

5 réflexions sur “La dernière fille, Riley Sager

  1. Pingback: Bilan lecture #18 | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s