Kiddy Book #13 : Le moulin magique, Nora Aceval

Bonjour tout le monde !

Ça y est, je commence à retrouver un rythme. En fait, mes batteries doivent être solaires car dès que le soleil pointe le bout de son nez, j’ai de l’énergie à revendre ! Bon, du coup, c’est pas de bol car vu ma région, ce n’est pas celle qui a le plus de rayonnement solaire…

Bref, tout ça pour dire que le Kiddy Book sera mensuel et non plus hebdomadaire, mais là je pense que vous l’aviez compris.

On se retrouve donc en ce premier mercredi du mois de mai pour parler d’un recueil de contes que j’ai eu le plaisir de lire presque le jour de sa sortie, et aussi parce que le hasard m’a mise sur le chemin de l’auteure, la conteuse Nora Aceval, dans le cadre professionnel. Ça a été une véritable découverte, tant par son talent de conteuse, qu’humainement.

J’ai donc trouvé cela naturel, que ce mois-ci, je vous parle de son dernier livre Le moulin magique, un livre de contes pour petits… et grands.

Moulin-magique_couvLe moulin magique, Nora Aceval & Diane de Bournazel

Editions : Al Manar

Paru le : 4 avril 2018

Nombre de pages : 84

Le moulin magique est un recueil de contes maghrébins, autrement dit il y a plusieurs petits contes. Chacun d’entre eux met en scène des animaux ou des objets du quotidien et à la fin de chaque conte, on peut y retenir une petite morale. Un peu comme les Fables de Jean de la Fontaine.

Tous les contes que l’on trouve dans ce livre, ont été collectés par Nora Aceval et retranscrits par ses soins, parfois adaptés pour que la génération actuelle les intègrent mieux.

J’ai eu le plaisir d’écouter Nora Aceval deux fois. La première, comme je l’ai déjà dit, dans le cadre professionnel, où elle est venue conter l’histoire du Renard et du Hérisson (suivie par Le Renard et le Hérisson cultivateurs) ainsi que la randonnée La gerboise et la vieille. Honnêtement, par nos réactions, il n’y avait aucune distinction entre les adultes et les enfants. Nous étions tous captivés par la voix de Nora. De plus, les enfants ont immédiatement compris ce qu’il se passait dans l’histoire et quel comportement était adapté ou non.

Le lendemain, accompagnée d’une collègue, je retrouvais Nora qui allait conter à nouveau l’histoire du Renard et du Hérisson puis celle du Moulin magique (le conte qui a donné son titre au livre). Même si j’avais déjà entendu l’histoire, j’étais à nouveau transportée par le talent de conteuse de Nora Aceval.

Ce que déplorait Nora ce jour-là était que le public était essentiellement composé d’enfants (en bas-âge qui plus est) car pour elle, les contes existent pour toute la famille : les petits, les grands, les plus vieux. Et après l’avoir écoutée, deux jours de suite, je confirme. Au début je disais à mes élèves « Vous allez écouter une conteuse. » Après l’avoir rencontrée, je disais plutôt « Qu’avons-nous entendu comme histoire ? » car comme eux, j’ai écouté le conte, je l’ai imaginé comme eux. Et ce n’est pas parce qu’on est adulte, qu’on doit oublier la portée des contes. Les petits apprennent au contact des grands. Mais les grands se souviennent au contact des plus jeunes.

Que ce soit pour les touts-petits qui écouteront avec avidité les petites histoires, les enfants plus grands qui les découvriront d’eux-mêmes en lisant ou pour les adultes qui le liront à leurs enfants ou pour eux-même, c’est un livre que je recommande car il nous fait à la fois voyager, nous replonge dans la douceur des contes mais nous rappelle parfois les situations du quotidien.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s