Du feu de l’enfer, Sire Cédric

CVT_Du-feu-de-lenfer_4288Titre original : Du feu de l’enfer

Auteur : Sire Cédric

Editions : Presses de la cité

Paru le : 9 mars 2017

Format lu : Broché (556 pages)

4e de couverture :

Manon maquille les cadavres. Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et sœur. Un jour, l’une des combines d’Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s’accumulent autour d’eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s’intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l’épreuve les liens du sang.

Mon avis : 5 / 5

Dans Du feu de l’enfer, Sire Cédric ne s’encombre pas de poser lourdement le décor, il nous place directement dans le feu de l’action et ce, dès le prologue glauque à souhait.

J’avais déjà lu un livre de l’auteur, De fièvre et de sang en novembre dernier, cette fois-ci, point de fantastique, mais toujours un thriller palpitant et angoissant !

Les événements s’enchaînent avec énormément de rebondissements. Les chapitres sont courts, ce qui permet une lecture très rythmée. Malgré les 500 pages passées, j’ai eu du mal à reposer ce livre. J’avais prévu de le lire en une semaine (un peu chaque soir pour faire de « beaux rêves »), finalement en deux jours je l’avais dévoré !

Du feu de l’enfer est le genre de livre que j’ai lu comme je suis la saison d’une série tv. Au fil des épisodes, on sent la tension monter, les événements s’enchaîner, cela va nous mener quelque part mais où ? Où veut en venir l’auteur ? Que va-t-il se passer ? Des éléments sont semés ici et là, pour guider le lecteur ou pour le faire douter ? Car le doute est omniprésent dans ce roman. Qui croire ? Les personnages sont-ils réellement ce qu’ils paraissent ?

Au fil des chapitres, nous allons de rebondissements en rebondissements. Manon et son frère Ariel vont repousser leurs limites à l’extrême. Parlons-en de ces personnages. C’est le point fort du livre. Car si on doute de tous les personnages, la relation entre la soeur et le frère n’y est pas étrangère. Contrairement à d’autres romans, où les liens du sang réunissent les personnages, ici les deux s’affrontent de par leurs différences et désaccords. Manon a toujours été responsable et sérieuse, allant jusqu’à couvrir les erreurs de son frère, tandis qu’Ariel a toujours attiré les ennuis et les a lâchement fuis.

Vous l’aurez compris, pour moi, ce roman est un énorme coup de coeur. J’ai hâte de lire d’autres livres de cet auteur car je n’ai pas été déçue de mes deux premières lectures.

 

Publicités

3 réflexions sur “Du feu de l’enfer, Sire Cédric

  1. Pingback: Bilan lecture #17 | Des plumes et des livres

  2. J’avais adoré et comme toi, je l’avais dévoré comme on enchaîne les épisodes d’une série TV haletante. Dans la même veine j’ai adoré Avec tes yeux de l’auteur qui est très peu fantastique et tout aussi addictif

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s