Book to movie #6 : La saga Harry Potter

Amis du jour, bonjour !

Après un passage à vide en janvier / février, je reprends petit à petit les rendez-vous. Pour celui-ci, rien de plus facile, il était déjà mensuel donc il est naturel qu’il reprenne sa place sur ce blog.

Comme en février, je n’ai pas fait de Book to movie, et bien en mars je ne vous propose pas un film pour un livre mais 8 films pour 7 livres. Vous l’aurez compris, je vais vous parler de toute la saga du plus célèbre des sorciers : Harry Potter.

Bien évidemment, je n’ai pas relu les livres depuis un moment, mais j’ai de bons souvenirs. Et puis le but de cette rubrique, c’est surtout vous donner mon avis, mon ressenti sur ces livres adaptés au cinéma et non en faire des chroniques intégrales !

— Les livres —

Allez c’est parti avec les livres Harry Potter écrit de la plume de J. K. Rowling. Pour ma part, les aventures du petit sorcier à lunettes me sont passées inaperçues avant le début des années 2000. Où étais-je pendant ce temps-là ? Avec mes dessins animés, bien sûr ! (pour ma défense j’avais 13 ans quand j’ai découvert Harry Potter)

Bref, fait rare, j’ai d’abord découvert les films (les deux premiers) avant les livres.

De ce fait, la lecture de Harry Potter à l’école des sorciers et de La chambre des secrets a été un réel plaisir et j’ai été ravie des détails supplémentaires ne figurant pas dans les adaptations cinématographiques.

Dans la foulée, je me suis procurée d’urgence Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban et là j’ai eu le méga-coup de coeur pour Sirius Black. Ce n’est pas pour rien que des années plus tard, j’ai appelé ma chienne Cyria. Le rapport ? Cyria / Siria / Sirius. Bref.

Une fois encore j’étais envoûtée par les aventures du sorcier orphelin et surtout par son intrépide parrain. Je n’ai fait qu’une bouchée de Harry Potter et la coupe de feu. Le nombre de pages augmentant à chaque livre ne me repoussait pas, au contraire je lisais même de plus en plus vite !

Et puis, j’ai connu l’attente… Pour le cinquième tome et le plus volumineux : Harry Potter et l’Ordre du Phénix. Comment dire qu’à la fin j’ai haï l’auteure ? (vous vous doutez pourquoi) Mais les 1000 pages (environ) ont été englouties en 3 jours où je ne pouvais lire que le matin avant les cours, le midi et le soir.

J’ai par la suite découvert les versions anglaises. A 15 ans, j’ai lu mes premiers livres en anglais et c’était les cinq premiers tomes Harry Potter ! D’ailleurs ça m’a longtemps questionné cette traduction du premier tome Harry Potter and the Philosopher’s Stone pour Harry Potter à l’école des sorciers. Si quelqu’un a une explication, je suis preneuse !

A partir du sixième tome, une fracture a commencé pour moi avec cet univers fantastique. Mon chouchou n’étant plus, j’ai malgré tout lu Harry Potter and the Half-Blood Prince (puis quelques mois plus tard sa VF) et même si ma frénésie de lecture ne freinait pas, la magie commençait à disparaître. La mission de Harry prend le dessus sur l’institution même qu’est Poudlard, il lui arrive toujours des trucs invraisemblables (et toujours à LUI pas au voisin). Bref, trop de coïncidences… Il faut dire que les années ont passé, et là où je voyais la magie à 13 ans, à 16 ans, on ne réfléchit plus ni pense pareil…

L’arrivée de l’ultime tome est alors annoncée. En 2007, année de mes 18 ans. Comment dire qu’entre l’attente entre les deux dernières sorties et l’évolution personnelle dans ma vie, je n’en avais un peu rien à faire. Mais par nostalgie de cette saga qui m’avait nourrie l’esprit à un moment où j’en avais besoin, j’ai lu le dernier tome (de l’époque) en VO et… Je ne l’ai pas fini. Why ? Bon, ok. Arrivée aux 3/4, j’ai sauté jusqu’à la fin et au final j’étais quand même déçue car c’était hyper prévisible et hyper kitch avec l’épilogue. Je n’ai pas aimé (et jamais lu en VF).

L’évolution de mon ressenti vis-à-vis de cette saga montre aussi que je n’étais peut-être plus le public ciblé à la fin de la parution… Mais je garde un bon souvenir des personnages auxquels j’aimais inventé de nouvelles aventures. Mais dans mon imaginaire, l’affrontement entre Harry et Voldemort avait une toute autre issue.

 

— Les films —

Allez savoir ce qu’il s’est passé dans la tête de mes parents pour m’offrir à Noël le coffret des deux premiers films alors que je ne connaissais même pas le monde des sorciers ! Grand mal leur a pris puisque par la suite, ils ont dû me fournir les quatre livres alors parus.

Mon entrée dans l’univers Harry Potter est donc marquée par les deux premiers films que je connais toujours par coeur dans leur VO. Les couleurs chatoyantes des films m’ont donné l’impression d’entrer dans un cocon, dans un univers-refuge. Que demander de plus dans cette période trouble qu’est l’adolescence !

06 Harry Potter F3J’ai pu voir le troisième film directement le jour de sa sortie au cinéma (quel engouement ce jour-là, je me souviens du monde !! Et que c’était la première fois que je retournais au cinéma depuis longtemps). J’ai beaucoup apprécié l’ambiance dans la salle de cinéma (très cocooning, oui encore ce mot), les réactions collectives en découvrant les images du film. Cependant, en le revisionnant en DVD, je trouve les images dans des tons plus froids que les deux premiers films. La manière dont apparaissent les Patronus n’étaient pas ce que j’avais imaginé. Mais ce film comme le livre dont il est l’adaptation, a une place particulière. Et sa bande originale aussi.

06 Harry Potter F4

Comme pour le prédécesseur le quatrième film a été vu une première fois au cinéma. Le livre étant plus conséquent que les précédents, le film n’a cependant pas une plus longue durée. L’esprit critique commence à pointer, la magie se dissipe, il manque des scènes, d’autres sont abordées trop rapidement. J’avais vraiment l’impression que si je n’avais pas lu le livre avant de le voir, je n’aurais pas pu tout comprendre. Première déception pour un film Harry Potter.

 

06 Harry Potter F5Arrive le film tant redouté sur les écrans : Harry Potter et l’Ordre du Phénix. Une fois de plus, c’est un bon film mais je ne ressentais plus l’engouement des trois premiers films. Les décors sont toujours magnifiques, mais comment adapter 1000 pages avec la même durée que l’adaptation d’un livre de 300 pages ?! En zappant plein de détails intéressants, captivants. De ce fait, j’ai eu l’impression de passer d’une scène à l’autre, sans vraiment bien comprendre le film. Une fois de plus, heureusement que j’avais lu le livre pour combler mentalement les manques.

 

Pour les trois derniers films, je ne les ai vus que longtemps après leur sortie. Les livres ne m’ayant que peu convaincue, j’avais d’autres films à visionner. Je les trouve trop sombres (visuellement parlant car sinon oui, les livres aussi sont plus sombres que les premiers). La première fois que je les ai vus, je me suis demandée s’il n’y avait pas eu un problème avec l’éclairage. De plus, les acteurs n’avaient plus vraiment l’âge de leur personnage (ce qui est logique vu le temps que prend le tournage d’un film) et ça m’a chiffonnée. Surtout la scène finale (l’épilogue) où la crédibilité face à l’âge des interprètes a chuté vertigineusement !

En résumé, j’aimais beaucoup quand les films étaient plus dans l’esprit « familial ». Même si les livres prenaient un côté sombre, tragique, je pense qu’il y avait matière à produire des films différemment.

Je garde une affection particulière pour les trois premiers films et les cinq premiers livres mais la suite ne m’a guère convaincue. J’ai largement préféré ma version de Harry Potter ainsi que sa fin beaucoup plus tragique (marre que les héros gagnent à chaque fois !).

06 Harry Potter F3-1

Publicités

Une réflexion sur “Book to movie #6 : La saga Harry Potter

  1. Je n’avais, comme toi, plus l’âge du public cible à la fin mais je n’ai pas ressenti le moindre désintérêt ou la moindre déception. Je crois que l’univers magique m’a tellement emporté pendant tant d’années qu’aujourd’hui encore, quand je les lis, j’ai à nouveau 12 ans. Côté film, a partir du 3 c’est parti en cacahouètes pour moi mais je les aime malgré tout, (le pire étant le 6 pour moi)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s