Je peux très bien me passer de toi, Marie Vareille

Je peux très bien me passer de toiTitre original : Je peux très bien me passer de toi

Auteur(e) : Marie Vareille

Editions : Charleston Poche

Paru le : 13 janvier 2017

Format lu : Broché (339 pages)

4e de couverture :

Chloé, 28 ans et Parisienne jusqu’au bout des ongles, enchaîne les histoires d’amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s’exiler en pleine campagne avec l’interdiction d’approcher un homme, et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu.
De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu…
Réussiront-elles à tenir leur engagement ?

Mon avis : 5 / 5

Je peux très bien me passer de toi est ma deuxième lecture de Marie Vareille. Cette fois-ci, elle m’a été recommandée directement par l’auteure lors du Salon du Livre de Creil en novembre dernier.
Ce roman relate l’histoire de deux trentenaires : Constance, romantique invétérée, fan de Jane Austen ; et de Chloé, qui enchaîne les histoires d’un soir et qui est désespérément accrochée à son ex qui est sur le point de se marier. Constance et Chloé se sont rencontrées à un groupe de lecture. Suite à une énième conversation sur le néant sentimental de leur vie, elles vont se donner un défi : Constance doit arrêter de rêver au Prince Charmant, à son Mr Darcy et tenter une aventure sans lendemain ; Chloé doit quant à elle, oublier son ex et les coups d’un soir en partant s’installer à la campagne pour écrire le roman dont elle a toujours rêvé.
Les deux héroïnes sont aux antipodes l’une de l’autre et j’avoue avoir projeté ma propre meilleure amie et moi-même dans leur rôle (bon on n’est pas à ce point mais quand même…). Dès les premières pages je me suis attachée à ce duo auquel je ne souhaitais que le meilleur. Elles sont drôles, caractérielles, attendrissantes, chacun à leur manière. On peut facilement se reconnaître en elles avec leurs gaffes, mauvaises fois et j’en passe des meilleures.
Dès les premières lignes, Marie Vareille nous entraîne dans les déboires affectifs des deux trentenaires parisiennes avec beaucoup d’humour et de sensibilité. Je peux très bien me passer de toi est de la chick-lit pure et simple mais dans le bon sens du terme. C’est un livre frais, agréable à lire, drôle mais aussi émouvant et un peu dramatique.
Un très bon roman à lire l’hiver au coin du feu ou l’été à la plage pour se détendre et passer un agréable moment de lecture.
Publicités

3 réflexions sur “Je peux très bien me passer de toi, Marie Vareille

  1. Pingback: Bilan lecture #15 | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s