De la terre dans la bouche, Estelle Tharreau

De la terre dans la boucheTitre original : De la terre dans la bouche

Auteur(e) : Estelle Tharreau

Editions : Taurnada

Paru le : 18 janvier 2018

Format lu : Numérique

4e de couverture :

Les vieux de Mont-Éloi savent pourquoi ils s’aiment ou se détestent, même si les autres l’ignorent. La seule histoire à laquelle il faut croire est celle qu’ils ont écrite au musée de la Chênaie. Elsa refusera cette vérité lorsque sa grand-mère lui léguera une maison perdue dans la forêt, à deux pas d’un village martyr. Guerre. Occupation. Épuration. Quarante années ne seront jamais suffisantes pour oublier et chasser les fantômes du passé !

Mon avis : 4 / 5

Un grand merci à Joël des Editions Taurnada pour m’avoir proposé ce nouveau partenariat.

L’histoire de De la terre dans la bouche commence lorsque Elsa reçoit l’héritage de sa grand-mère : une coquette somme pour lancer son entreprise, la maison familiale et… une seconde maison perdue au fin fond de la forêt. Elsa ne se doutait pas de l’existence de cette maison, dans un village oublié. En débarquant dans cette propriété Elsa va vouloir connaître l’histoire de sa grand-mère dont finalement elle ne connaissait pas le passé. Seulement, les habitants de St Eloi ne voient pas d’un très bon œil que l’on remue le passé…

Je dois bien avouer qu’en commençant ce roman je ne savais pas bien où Estelle Tharreau allait m’emmener. Le temps que le contexte soit posé, les personnages présentés et on part pour une aventure des plus intrigantes.

On sent dans l’écriture du thriller que le danger plane sans savoir d’où exactement. On sent qu’Elsa déterre de vieux secrets profondément enfouis depuis la Seconde Guerre Mondiale.

De la terre dans la bouche est un roman très riche historiquement parlant. J’aime beaucoup apprendre de nouvelles choses, surtout en histoire et pour le coup j’ai été servie ! Estelle Tharreau apporte énormément d’éléments datant de la Seconde Guerre Mondiale. Des risques pris par les résistants, le danger omniprésent, la cohabitation avec les allemands, la tonte des femmes, la prostitution, les massacres, la vie difficile en temps de guerre (le rationnement, la misère). Bref, tout cela rend l’intrigue encore plus réaliste !

Les personnages sont très intéressants également. J’ai beaucoup aimé l’évolution d’Elsa au fur et à mesure qu’elle avance dans ses découvertes mais j’ai surtout eu un coup de coeur pour le personnage de Fred, le soutien inattendu d’Elsa.

Tous les passages de De la terre dans la bouche ne sont pas faciles à lire. D’autant que tout le long du roman le stress et la tension montent progressivement pour un final plein de rebondissements inattendus.

Publicités

2 réflexions sur “De la terre dans la bouche, Estelle Tharreau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s