Bilan lecture #14

Bonjour tout le monde !

Le mois de janvier a été riche en surprises. Tout d’abord en reprenant le chemin de l’école, j’ai délaissé l’univers des livres pendant près de deux semaines au cours de laquelle je n’ai fait que feuilleter Mangasia de Paul Gravett ! Incroyable ! Apparemment cette « panne » était prévisible à la vue du rythme de lecture de ces derniers mois. Finalement, des recueils de nouvelles et poésies m’ont remises sur le chemin de la lecture.

C’est donc un total de 13 livres que j’ai eu le plaisir de lire ce mois-ci. Un nombre important si on prend en compte ce que j’ai dit au-dessus mais dans ces 13 lectures (ne soyez pas superstitieux !) il y a Mangasia qui est un guide avec beaucoup d’illustrations, Biscuits pour animaux (livre de recettes), Balle masquée (nouvelle de 6 pages), Kelpie (nouvelle de 17 pages) et Sommeil (nouvelle de 77 pages). Donc vraiment des toutes petites lectures !! En plus j’ai été en arrêt 3 jours durant lesquels je n’ai fait que lire donc forcément ça compense la petite panne…

Semaine du 1er au 7 janvier

On commence cette nouvelle année avec un lecture qui n’aura patienté que deux mois sur mes étagères : Le Tourment des Rois – Livre 1 de Gaëtan Noël.

L’histoire : « Aujourd’hui, alors que mon royaume se prépare à chuter devant la Sainte Armée, alors que tout ce que j’ai construit s’apprête à être détruit… j’écris mes derniers mots en tant que roi, en tant que monstre damné.

Il est temps de tout révéler.

En ce premier livre de mes mémoires, voici rassemblés mes plus ténébreux souvenirs de prince héritier. Héritier ? Malheureusement, il ne fut pas si simple de monter sur le trône qui m’était destiné. Mon histoire vous apprendra à quel point se battre pour une idée peut tout vous enlever : votre trône, votre avenir… jusqu’à votre propre vie.

Oui… Rien ne fut épargné à ceux qui marchèrent à mes côtés. Reniant notre humanité pour mieux la sauver, nous avons tout abandonné pour l’idée qui nous animait.

Et le sang qui coule dans mes veines, ce sang maudit dont vous n’imaginez ni l’existence ni le sens… c’est avec effroi que vous découvrirez à quel point il a édifié le monde dans lequel vous vivez.

Alors, vous qui osez lire… saurez-vous marcher à mes côtés, une ultime fois ? Saurez-vous embrasser… le tourment des rois ? »

Hydan, le dernier roi d’Hydolia.

Tourment des rois

 

La chronique ICI.

 

 

Après ce monumental coup de coeur, je poursuis avec une auteure dont j’avais adoré ma première lecture : Blue Indigo avec Les Crins de l’Âme – Tome 1 paru ce mois-ci aux Editions Alter Real.

L’histoire : Ewart, un homme qui a travaillé de longues années avec les chevaux, renonce à
tout ce qu’il aime quand sa femme se tue en voiture. Le chagrin et la culpabilité l’amènent à un point de non-retour. La vie et le destin n’en ont pourtant pas fini avec lui.
Sa meilleure amie, Kersten, lui fait rencontrer un cheval magnifique, étrange et immontable.

Cet être particulier va les emmener dans un voyage au bout du monde, à la rencontre
de peuples nomades, de chamans et surtout au bout d’eux-mêmes.

Que leur réserve cette quête ?

crins-tome-1-pt-format

 

La chronique ICI.

 

 

Semaine du 8 au 14 janvier

Avec la reprise de l’école, la lecture passe au second plan (on revoit ses priorités avec le travail). Je feuillette Mangasia de Paul Gravett reçu dans le cadre de la Masse Critique de Babelio de décembre tout au long de la semaine.

Résumé : Cet ouvrage présente la bande dessinée asiatique à travers des compilations, des anthologies, des romans graphiques et des œuvres originales issus de différents pays : Bangladesh | Bhoutan | Cambodge | Chine | Corée du Nord | Corée du Sud | Hong Kong | Inde | Indonésie | Japon | Malaisie | Mongolie | Philippines | Singapour | Thaïlande | Taïwan | Tibet | Vietnam.

[Masse Critique] Magasia

 

La chronique ICI.

 

 

Le week-end arrive enfin et le besoin de se détendre avec un polar se fait urgent. Je me plonge dans Mauvaise foi de Jean Audouin envoyé par Publishroom le mois dernier.

L’histoire : Il y a des crimes horribles dont la justice divine paraît peu se soucier. Un homme, hanté par le souvenir de son agression, décide de s’en charger. Christelle, jeune officier de gendarmerie en Loire-Atlantique et pratiquante, prend l’enquête et se lance sur une piste qui l’emmènera du marais vendéen au Marais parisien. Entre chemin de la rédemption parsemé de croix et cavale meurtrière, il lui faudra trouver la réponse à ses questions, quitte à y laisser un peu de ses convictions, et beaucoup de sa Foi.

[SP] Mauvaise foi

 

Semaine du 15 au 21 janvier

En ce mois de janvier mon rythme de lecture s’est quelque peu ralenti… N’arrivant pas à garder ma concentration sur Mauvaise foi (qui pourtant me plaît pas mal), je termine Recueil de poèmes et rêveries de Frédéric Marcou que j’ai commencé il y a un bon petit moment.

Résumé : Entre une réalité trop présente et la rêverie, mon choix a été simple :
Ecrire pour exorciser.

53-recueil-poemes-et-reveries

 

La chronique ICI.

 

 

Je continue dans les lectures courtes avec le recueil de nouvelles de Samir, Saccharose.

L’histoireSaccharoses est un recueil de nouvelles contenant deux titres: « Bonbon » et « Sucre. »

Bonbon 

« J’ai mis fin à mes jours un 29 février.

Des gamins du quartier m’ont retrouvé dans le local à ordures. Éventré. Dans la même génuflexion que j’adoptais quand je priais encore Dieu. Dans ma poche, des mots griffonnés sur du papier à carreaux.

Un poème.

Je m’appelais Qaïs. J’avais vingt-huit ans. »

L’histoire de Qaïs commence par deux moments clés de son existence: son premier baiser au collège, et son suicide seize ans plus tard. Et si ces deux évènements, en apparence si éloignés dans l’espace-temps, étaient en réalité une seule et même chose?

Sucre 

« Mal assis côté fenêtre, je matais tous ces gens plongés dans leurs écrans comme si Dieu y parlait. Des jeunes. Des vieux. Des gueules cassées et des seins réparés. Ensemble peau contre peau.

Ensemble et si seuls.

Les portes se sont refermées juste derrière elle. Le souffle court. Les cheveux longs. Un sac calé sur ses genoux à touche-touche avec les miens.

Qu’est-ce qu’elle foutait là?

On n’a jamais mis la foudre en conserve et pourtant elle était là.»

On peut vivre toute une vie sur un trajet de métro. Entre Grands Boulevards et République. Entre un bouquin et une carte postale. Puis vient le moment du choix quand on veut le moins choisir. Et toute notre existence s’en trouve bouleversée.

saccharoses

 

La chronique ICI.

 

 

Puis c’est une autre nouvelle qui me remet sur le chemin de la lecture : Celle qui donne le rythme de S. N. Lemoing.

L’histoire : Olivia, monteuse dans l’audiovisuel, se rend à un festival où elle a été nommée pour un prix.
Durant la soirée, elle fait la connaissance de Mathieu, un charmant réalisateur, et tous deux se mettent à jouer au chat et à la souris.
Qui gagnera cette épreuve de séduction ?

Celle qui donne du rythme

 

La chronique ICI.

 

 

Toujours dans les nouvelles, j’ai emprunté Sommeil de Haruki Murakami à la médiathèque (et deux jours après sa lecture je m’aperçois que je l’avais dans ma bibliothèque au format poche… la boulette, je vous jure !!!). Je garde le rythme et lis cette nouvelle en une soirée.

L’histoire : Envoûtante, onirique, mystérieuse, une des nouvelles les plus énigmatiques de Haruki Murakami, dans une édition luxueuse, superbement illustrée pour restituer tout le mystère, la magie, la fantaisie de l’univers du maître.

Une femme, la trentaine. Elle est mariée, a un enfant. Le matin, elle fait les courses et prépare les repas. L’après-midi, elle va nager à la piscine. Elle vit sa vie comme un robot.

Mais la nuit, quand tout le monde dort, la femme se verse un verre de cognac, mange un peu de chocolat, lit et relit Anna Karénine. La nuit, cette femme redécouvre le plaisir. Dix-sept nuits sans sommeil…

Sommeil

 

La chronique ICI.

 

 

Semaine du 22 au 28 janvier

Après les lectures courtes de la semaine passée, je me sens prête à reprendre un roman. Je reprends donc Mauvaise foi de Jean Audouin, là où je l’avais laissé.

[SP] Mauvaise foi

 

La chronique ICI.

 

 

Un arrêt imprévu à cause d’une extinction de voix, j’ai tout mon temps pour reprendre le chemin des livres (mais l’avais-je réellement abandonné un jour ?). A peine reçu, j’engloutis La Reine des lectrices d’Alan Bennett.

L’histoire : Que se passerait-il outre-Manche si Sa Majesté la Reine se découvrait une passion pour la lecture ? Si, d’un coup, rien n’arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu’elle en vienne à négliger ses engagements royaux ?
C’est à cette drôle de fiction que nous invite Alan Bennett, le plus grinçant des comiques anglais. Henry James, les sœurs Brontë, Jean Genet et bien d’autres défilent sous l’oeil implacable d’Elizabeth, pendant que le monde so British de Buckingham Palace s’inquiète. Du valet de chambre au prince Philip, tous grincent des dents tandis que la royale passion littéraire met sans dessus-dessous l’implacable protocole de la maison Windsor.
Un succès mondial a récompensé cette joyeuse farce qui, par-delà la drôlerie, est aussi une belle réflexion sur le pouvoir subversif de la lecture.

La Reine des lectrices

 

La chronique ICI.

 

 

Pour mon dernier jour « forcée de rester à la maison », je me suis plongée dans Juste un pari de Marie Mordomo qui paraîtra la semaine suivante aux Editions Hachette Romans.

L’histoire : Quand ses amis lui proposent de le payer cinquante euros pour chaque semaine durant laquelle il sortira avec Eli, la fille la plus excentrique de sa classe, Dylan y voit l’occasion de se faire de l’argent facilement. Tout comme Eli  ! Si Dylan partage la récompense, elle s’engage à être la meilleure des petites amies. En scellant ce pacte, ils deviennent le couple parfait. En apparence seulement… Mais si différents qu’ils soient, Dylan et Eli ont tout de même deux points communs. Premièrement, ils cachent bien des choses derrière des sourires factices. Et deuxièmement, ils se détestent, depuis toujours  !

Juste un pari

 

La chronique ICI.

 

 

Puis j’ai enchaîné sur plusieurs nouvelles très courtes (d’où le nombre de lectures important alors que j’ai eu une période vide). Tout d’abord avec Balle masquée de Victor Guilbert.

L’histoire : Un homme se fait tirer dessus dans un couloir. Durant tout le temps de sa chute, il se remémore sa journée pour tenter de comprendre comment il en est arrivé là et qui est caché derrière l’arme.

gabarit-numérique-balle-masquée

 

La chronique ICI.

 

 

Puis avec une nouveauté signée Blue Indigo, il faut croire que je suis addict à cette auteure, avec Kelpie.

L’histoire : Une jeune fille a la chance de travailler dans un domaine qui la passionne : l’équitation. Son patron, bien qu’étrange, a l’œil pour trouver des perles rares qu’il lui confie au travail. Mais il a tendance à profiter de la gentillesse et de la disponibilité de son employée. Les écuries débordent alors qu’elle est seule pour tout assumer. Submergée, elle n’a plus aucun temps pour elle et son petit ami. Elle est bien décidée à présenter ses doléances à son patron lors de leur rencontre annuelle au salon du cheval, mais rien ne se passe comme prévu…

kelpie-01(1)

 

La chronique ICI.

 

 

Entre temps j’ai également feuilleté le livre de recettes Biscuits pour animaux agrémenté de quelques tests pour le plus grand plaisir de Naya.

Résumé : Vous avez envie de cuisiner pour votre animal ?
Vous voulez lui faire plaisir sans risques pour sa santé, avec des ingrédients naturels et faciles à trouver ?
Ce livre est fait pour vous : les recettes proposées sont 100 % bios, faciles à préparer et économiques. En avant-propos, afin de vous guider et éviter que vous n’utilisiez des ingrédients nocifs pour votre animal, nous vous présentons un tableau des aliments validé par un vétérinaire. En effet, tous les ingrédients naturels ne conviennent pas à votre animal de compagnie. Cela dépend notamment s’il s’agit d’un chat, d’un chien, d’un lapin ou d’un autre type de rongeurs.

couv-num-portrait-site

 

La chronique ICI.

 

 


Egalement publié ce mois-ci…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s