[Des plumes et moi] Entretien avec M.Mih

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

M.Mih, aventurier de son existence. Artiste volté, écrivain, animateur, naturaliste… Le tout en courant en minimaliste !

mih

 

  • Que représente l’écriture pour toi ?

Des aventures, pardi ! Un moyen de jouir intellectuellement en créant des existences palpitantes. Un outil aussi, pour créer du lien, du sens, des ponts, des questionnements, et parfois, du néant…

  • Depuis quand écris-tu ?

Eh bien, comme (presque) tout le monde, depuis l’école, non ? J’ai toujours été très versé dans l’imaginaire. En primaire, j’ouvrais des écoles de magie, inspirées sur Poudlard… Mettre l’imaginaire sur papier, c’était tout naturel. En collège, ça m’a permis de récolter des points dans les rédactions, ce qui était bien nécessaire… Mon premier projet de roman (30 pages A4 écrites, tout de même !) date de l’âge de 12 ans.

 

  • Peux-tu nous parler de tes publications ?

téléchargementPour mes idées de romans, je pars presque toujours d’un concept, d’un « et si… ». Ensuite, je cherche un scénario… Pour mon premier roman, l’Arpenteur : Et si tout le monde ne passait pas à la journée suivante ? Qu’il fallait « mériter » le fait de passer au lendemain. Sinon, tu revis la même journée. Du coup, tout est assez instable, avec tes amis qui passent (ou non)… Comment donner du sens ? Le concept de base est inspiré du film Le jour de la Marmotte de Harold Ramis.

  • Comment se déroule ton processus d’écriture ? As-tu un plan défini ou te laisses-tu guider par ta plume au fil de l’histoire ?

Quelle question intéressante ! En tout cas, c’est le genre de chose que j’aime savoir des écrivains que j’apprécie. Et puis des autres aussi. Le coté : il existe peut-être une technique miracle, un eldorado… Alors, pour ma part, ça dépends du projet. Pour le schématiser au maximum :

  • Tempête de cerveau (communément appelé brainstorming) : je marque les idées en vrac, ce que j’aimerai, ce que je trouverai cool, sans me censurer, ni rien. Peut durer de 10 minutes à plusieurs mois (peut-être même année). Bref, un endroit réservé à ce projet-là, où je note plein de bidules, de trucs, de machins. C’est excitant !

  • De l’organisation : je tente d’organiser les choses, de créer la trame, le rythme narratif, les différents chapitres, les fiches personnages… Je m’inspire souvent de la Méthode du Flocon pour avoir beaucoup de matière. La Méthode du Flocon consiste en une suite d’étape qui permet, en faisant « simplement » ce qui est demandé, d’avoir tout son livre. Après, il ne reste plus qu’à le rédiger. Cela prends quelques heures à quelques jours.

  • À l’abordage : Je commence à écrire, en cherchant l’état de flow (ce moment où ce n’est plus moi qui écrit, mais l’histoire qui se raconte d’elle-même sur le papier). Et régulièrement, je modifie la matière accumulée par la Méthode du Flocon pour faire évoluer l’ensemble. Rien n’est figé, bien évidemment ! Pour la durée, cela dépends de la longueur voulue, idéalement, entre une et trois séances d’écritures par chapitre.

Pour des textes courts et les articles de blogs, je peux sauter la méthode du flocon, voir le brainstorming, et chercher directement le flow à partir d’une phrase, d’un concept, d’une émotion, d’un événement…

 

  • Quels sont tes projets d’écriture à venir ?

Pour les projets, en 2018 : continuer à alimenter le site http://mmih.fr avec un article par semaine, sans se mettre trop la pression. Un roman à finir Vivre avec un Mort (que j’aimerai proposer aux éditions La Volte), une nouvelle La Vie de Ça, un roman avec un samouraï déjanté que j’aimerai proposer aux éditions Walrus. Et aussi, un livre en collaboration avec ma compagne sur l’aventure que nous sommes en train de vivre aux État-Unis : 5 mois en tant qu’élève interne dans un dojo d’Aïkido. J’en parle sur mon site, et elle sur le sien (http://www.education-hacking.fr). Elle est dessinatrice.

  • Es-tu un petit ou un gros lecteur ? Quelle place tient la lecture dans ta vie ?

Gros lecteur au collège et lycée. Maintenant, c’est vraiment par période. Je suis guidé par l’enthousiasme, si tel livre me tente et que c’est le moment, je le dévore. Je lis surtout de la philosophie, des livres pratiques, des livres bizarres… et de temps en temps, des romans, pour me rappeler à quel point c’est chouette. C’est vrai, à force de lire des livres « sérieux » et « utiles », j’oublie que les romans, c’est très sérieux et très utiles…

  • As-tu un livre préféré ?

La Horde du Contrevent, d’Alain Damasio, qui se dispute avec La Zone du Dehors, d’Alain Damasio. Mais le premier gagne toujours. Normal, l’auteur a 20 ans d’expérience en plus.

La Horde du Contrevent, c’est de la poésie philosophique en roman, qui se lit comme de la science-fiction…

  • Quels sont tes auteurs préférés ?

Alain Damasio (quelle surprise ! ). Après, c’est par période, en fonction de mon humeur, de mes émotions, de ce que j’ai mangé… Alors, soit, je déballe une liste de 100 noms, soit je redis le seul qui n’est pas tributaire de mes changements d’humeurs : Alain Damasio.

  • Quel livre ou auteur t’as donné le goût de la lecture ?

J.K. Rowling !

  • Quel livre aurais-tu aimé écrire ?

La Zone du Dehors, d’Alain Damasio, pardi !

  • Un petit mot pour la fin ?

Vivre chaque jour comme si c’était le dernier.
Vivre chaque jour comme si c’était le premier.
Vivre comme un enfant que nous sommes encore.

Interview réalisée en décembre 2017.

Retrouvez M.Mih sur son site, sur Twitter ainsi que sur sa page Facebook.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s