[Des plumes et moi] Entretien avec Ben Lefrank

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Ce n’est jamais évident de savoir si on en dit trop, pas assez… ou même si les mots sont une bonne manière de se présenter.

Du coup je commencerai par une citation que j’ai faite mienne, au moins, dont peut être je serai l’auteur à citer 😌 “Je suis moi, lui, eux, nous, vous, à la fois dans le soi propre intérieur qu’avec l’extérieur qui m’entoure dans l’autre… ceci englobant le tout du VIVRE ENSEMBLE”.

Car je crois que nous avons tous créé ce monde dans lequel nous sommes tous en communauté sans s’y plaire vraiment ou pleinement l’entendre, selon les cas de manière plus ou moins nuancée.

J’essaie donc au mieux de créer mon univers avec cela. (Mieux n’étant pas nécessairement toujours plus).

21617842_133124850654708_1399744764155929368_n

Sinon le tout est sur mon site justement, j’ai ouvert ce qu’il faut exprès.

 

  • Que représente l’écriture pour toi ?

C’est comme tout autre moyen de s’exprimer, j’aime me la représenter en image et en musique pour que cela forme un tout… Autrement je n’ai pas souvent l’impression d’avoir terminé mon travail suffisamment spontanément.

Pour libérer ses mots, l’esprit doit être à premier abord libéré, c’est ainsi que je m’imagine dans la peau de ce que j’écris…

Je vois si souvent que l’humain pense être plus doué en communication qu’un animal, mais il oublie alors que lui aussi en a été probablement un avant. Est-ce seulement parce qu’il s’exprime avec des mots ? C’est un comble de l’écrivain pour moi que de s’arrêter à cela.

 

  • Depuis quand écris-tu ?

Ahah la question inévitable 😛 Je l’adore et ma réponse j’ai du mal à l’énoncer différemment quand un nouveau lecteur me la pose.

Mais là il s’agit d’un interview, alors je reviens à mes tous débuts… Sans vouloir m’en vanter, « j’écris depuis que j’ai un crayon dans les mains, même sur les touches du 1er clavier que j’ai touché, sans le savoir j’entamais une page de souvenir pour ceux qui m’écoutaient découvrir ce bel instrument… il est fort possible que se fut la même chose en prenant un pinceau pour étaler mes couleurs ».

Mais pour parler d’écrire, au-delà de dessiner ensuite… Disons en pratique reconnue telle à l’école, un peu avant mes 6 ans. D’abord des poèmes. Cela m’est toujours resté.

 

  • Peux-tu nous parler de tes publications ?

Bien sûr, c’est le but il me semble 😀

cover_editedIl y a eu un seul ebook pour le moment, et uniquement sur Amazon même si on y a accès depuis mon site. En auto-édition, peu d’élus pour peu de lecteurs le plus souvent… Sauf pour ceux qui jouent vraiment le jeu du marketing numérique. J’ai voulu faire de même avec ce 1er ouvrage, mais quelle pression ! Une maginifique expérience aussi.

Il s’intitule, pour les nouveaux arrivés parmi les intéressés Instinct Animal : Mutations Eclairs, format roman.

 Une suite est prévue, pourtant ma dynamique n’a cessé de prendre des coups avant de décider de ne retenir que les mots « instincts » et « mutations », pour élargir l’animal à toutes les espèces du vivant et voir l’évolution du monde à travers la simple sauvagerie sans trop de barbarie.

Le titre de la version papier sera donc changé, ainsi que le mode de discours.

Tu peux le voir ICI à sur amazon ou si tu préfères un échange direct avec commentaire sur mon site auquel je répondrai plus personnellement là SUR MON SITE AUTEUR c’est davantage un domaine que j’ai apprivoisé 🙂 ❤

(Au passage merci pour cette question qui souvent m’exerce l’esprit à faire le point… j’avance bizarrement plus serein après cela… paradoxe pour un auteur, selon certains, pas pour d’autres)

IL EST PLUS FACILE DE LAISSER PARLER DE SES LIVRES, LORSQUE L’ON ECRIT SELON NOTRE INTUITION DU MOMENT, JE TROUVE, QUE D’EN PARLER… CAR ? Je ne réfléchis pas au moment où j’écris, la page blanche je l’ai connue et c’est toujours le cas, mais c’est qu’il m’est nécessaire de travailler un autre aspect créatif pour développer mes sens et y revenir plus tard…

VOICI DONC L’UNIQUE CHRONIQUE que j’ai estimée digne jusqu’ici… Parmi celles reçues.

( Une ou deux autres devraient suivre, mais entre auteurs indés les promesses ne sont pas toujours tenables… On a trop à cœur de ne pas faire patienter les lecteurs )

 

  • Comment se déroule ton processus d’écriture ? As-tu un plan défini ou te laisses-tu guider par ta plume au fil de l’histoire ?

Comme tu l’as peut-être saisi avec ma précédente réponse, je tends à préférer la deuxième forme d’interrogation ^_^

En effet, je préfère me laisser guider par l’état d’esprit dans lequel je suis au moment, voire même dans le meilleur des cas dans l’instant présent. C’est en gros la même chose, en terme d’approche, mais le ressenti est bien plus passionnant encore.

Après j’essaie justement de ne pas en faire toute une histoire… Plutôt un récit d’expérience, parcours de vie, en imaginant tous les possibles à mes yeux, sans se limiter même à la vue « physique », au sens biologique.

« Le regard passe aussi par l’écoute de tout ce qui nous entoure, la réciproque est tout aussi vraie, sans non plus oublier que… faire de son mieux n’est pas obligatoirement toujours donner son maximum. Il est parfois plus vrai de faire une pause pour mieux s’y remettre. Et s’en remettre aussi d’ailleurs. »

(Quand je mets des guillemets, c’est que je pourrais reprendre ses phrases dans mes projets en cours, je viens à peine de le réaliser [lol])

 

  • Quels sont tes projets d’écriture à venir ?

Surprise, mais j’en ai toujours… Déjà finir ce qui est en cours, c’est énorme et je n’aime pas trop prévoir, à l’improviste je vis.

Seule chose que je puisse dire, ils ne s’arrêtent pas à l’écriture, plutôt à les mettre en scène. On peut à ce titre voir cela sur les articles et la présentation en ligne. Je ne vais quand même pas remettre les liens et c’est là que l’essentiel se passe.

 

  • Es-tu un petit ou un gros lecteur ? Quelle place tient la lecture dans ta vie ?

Pour moi on ne peut pas écrire convenablement, comme on l’entend, à sa manière propre… sans avoir d’abord lu et continuer de lire. Entraîner nos sens à s’imprégner d’autres styles, formes de discours, de façon à s’ouvrir aux univers… A partir de là, quand je l’ai enfin saisi comme message « directeur », je crois que c’est là que j’ai pris conscience de tout ce qui faisait de moi ce que je suis, à travers tout ce qui m’inspire.

« J’en brode mon monde unique et universel, au sens où je l’entends à ma manière bien particulière. Que cela plaise ou non, j’en ai déduit ma vérité d’ouverture. Elle n’appartient qu’à moi. »

 

  • As-tu un livre préféré ?

Pas un mais plusieurs.

 Je dirai spontanément Le Petit Prince de St-Exupéry pour l’inconditionnel qui à la fois peut avoir un sens pour tous, mais à chaque étape de vie peut prendre une tournure toute autre dans l’esprit de lecteur que j’ai été, suis et deviendrai.

Ensuite, Patients de Grand Corps Malade, pour sa force de témoignage si bien retransmise à titre de lourde expérience face au regard des sociétés sur le « handicap », sans en avoir fait un cas ni trop personnel ni impersonnel.

Ainsi résonne l’écho infini des montagnes, de Khaled Hosseini pour cette belle relation à la nature dans l’ensemble qu’il entretient de sa plume et de son esprit, est également un livre que j’ai grandement apprécié.

Pour citer des livres d’indépendants parmi mes contacts, les deux seuls qui m’ont jusqu’ici rendu la pareille de m’acheter et de donner sans attendre de recevoir pour me le rendre…

 Pour un échange prolongé naturellement, je finirai avec Jim Eden et son Une femme du vingt-et-unième siècle, ainsi que M. Mih qui s’est exilé mais reste toujours connecté après avoir écrit L’Arpenteur. Tous deux se sont lancés dans l’aventure d’une « édition personnelle » depuis leurs sites.

Je leur ai rédigé des chroniques, accessibles ici même :

 

  • Quels sont tes auteurs préférés ?

Je n’en ai pas vraiment. Je n’en connais que trop peu ou bien assez pour avoir pu intégrer une vision simple concernant mon rapport à la lecture…

Cela peut changer sur n’importe quel « coup de cœur ». Aucun de ceux dont j’en ai lu plus de 3 m’a fait cet effet-là dans tous ses livres.

 

  • Quel livre ou auteur t’as donné le goût de la lecture ?

Et Soudain tout Change de Gilles Legardinier

 Je l’ai d’ailleurs offert à d’autres pour les ouvrir à une lecture plus fluide et simple à lire, pleine d’émotions dans un langage accessible à tous, selon ce que j’en ai perçu.

 

  • Quel livre aurais-tu aimé écrire ?

Juste pour sous-rire, tous ceux que je n’ai pas encore écrits mais qui suivront… J’aime passionnément tout ce que je crée, pas uniquement mes livres. Ce sont comme mes bébés.

Sinon, plus sérieusement, je laisse la passion de les avoir mis en œuvre à leurs auteurs… Mais j’aurai aimé vivre à l’époque de Montesquieu, Rousseau, Voltaire… Et avant cela de Spinoza. Même si de lui je n’ai carrément encore rien lu, mais de ses contemporains à son sujet il est en dit tellement de choses à remettre au goût du jour.

Je compte d’ailleurs m’en offrir pour finir l’année après Noël.

Un livre que j’ai lu avant de franchir un cap tout de même, un peu comme si j’avais tenté de le réécrire avant de finir mon ebook :

Re-Vive l’Empereur de Romain Puértolas

Il est plein de vérités dites crûment avec humour. Un peu comme un Charlie Hebdo mais littéraire plutôt que journalistique, qui retrace le parcours de Napoléon ré imaginé dans nos sociétés actuelles.

 

  • Un petit mot pour la fin ?

Euh, oui… Il y a un sujet dont j’aimerais parler, c’est de ma ville de naissance, où je suis revenu vivre pour retrouver mes sources : Toulouse. Il fait si bon y vivre dans l’art, surtout qu’en plus d’y avoir retrouvé mes activités d’écriture en groupe avec l’association Un nid vers l’envol j’y pratique aussi dorénavant la méditation et le yoga avec l’Art de Vivre et apprend à y manger sainement avec Les Douceurs Végétales .

Un mot pour finir maintenant, pour de bon… on verra par la suite entre nous ce que peut donner un éventuel partenariat… va pour la maison d’édition Les Editions du Carnet à Spirale, dont l’une des directrices est celle qui anime également les ateliers d’écriture mais aussi d’autres en art-thérapie, pour laquelle je suis en parallèle en Service Presse sur 2 recueils de nouvelles.

Elle a pris naissance tout récemment, ce sont ses premières promotions avec un roman jeunesse, 1 policier et un autre roman « littérature générale », ayant pour spécialité les récits courts…

Maintenant j’invite qui le souhaite à découvrir mes livres ou tous ceux que j’ai évoqué, même d’autres.

Le monde de la littérature, à la fois enrichissant, cultivant et effrayant, est si vaste ! 

MERCI POUR CETTE INTERVIEW BIEN PLAISANTE.

Amicalement vôtre, à la chaleur de ma plume…

NAMASTE !

Interview réalisée en décembre 2017.

Retrouvez Ben Lefrank sur son site (Accueil Page de présentationBlog) et son roman Instinct Animal – Tome 1 sur Amazon.

1-FB_IMG_1509151494733

Publicités

6 réflexions sur “[Des plumes et moi] Entretien avec Ben Lefrank

  1. Pingback: [Des plumes et moi] Entretien avec Ben Lefrank – Des plumes et des livres – * Ben LefranK * Multidimensionnel

  2. Pingback: Bilan lecture #14 | Des plumes et des livres

  3. Wooh! Merci pour cette belle « retransmission » amie blogueuse Aurore. Le rendu niveau visuel image design structure est super.
    Je découvrirai davantage ton blog en échange avec grand plaisir.
    Bonne continuation dans tous tes projets !
    Bises Benjamin

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s