[Des plumes et moi] Entretien avec Ludvik Jean-Denis

Bonjour tout le monde !

Premier dimanche de 2018 et on maintient le rythme avec la publication de la deuxième interview de l’année. Aujourd’hui je vous propose de découvrir un auteur dont j’ai pu lire les deux parutions et qui nous fait toujours voyager tout en nous instruisant (pour un futur professeur c’est un peu normal ^^). Je ne tourne pas davantage autour du pot : il s’agit de Ludvik Jean-Denis. Il a notamment publié Le prix de la liberté et Le mauvais temps et a encore d’autres projets à venir…

  • Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Ludvik JEANDENIS

 

Ludvik JEAN-DENIS, 23 ans. Je suis étudiant en Master 1 Lettres Modernes et j’aspire à devenir professeur de français dans le secondaire. J’adore lire et jouer aux jeux vidéo. J’accorde aussi une grande importance à l’athlétisme que je pratique en club.

  • Que représente l’écriture pour vous ?

L’écriture est mon principal moment de détente et d’évasion. Quand j’écris je me sens bien et je veux partager ce bien-être avec les lecteurs en leur faisant découvrir mon univers.

  • Depuis quand écrivez-vous ?

C’est très récent. J’ai commencé à écrire au début de l’année 2016 et, publié mon premier roman à la fin de cette même année. Autrefois, je commençais toujours des romans qui finissaient aux oubliettes du fait de mon manque de patience, mais cette fois-ci j’avais décidé d’inverser d’aller jusqu’au bout.

  • Pouvez-vous nous parler de vos publications ?

Le prix de la libertéMon premier roman Le prix de la liberté est un roman de fiction historique qui traite de l’époque coloniale aux Antilles. Malgré l’écoulement du temps, l’esclavage reste un sujet qui cristallise de nombreux débats tant sur la question des réparations des dommages subis et la question du colonialisme qui semble qui peine à se dissiper. J’avais à cœur d’écrire ce roman de fiction historique en mémoire à ceux qui se sont battus par la liberté, notre liberté.

CVT_Le-mauvais-temps_3041

Mon deuxième livre Le mauvais temps est un recueil de huit nouvelles où la question des rapports qui unissent les hommes est évoquée sous plusieurs angles. Accompagnée d’une petite morale, ces petites histoires drôles, tristes et incroyables sauront toucher le lecteur en le faisant voyager.

  • Comment se déroule votre processus d’écriture ? Avez-vous un plan défini ou laissez-vous guider par votre plume au fil de l’histoire ?

Tout dépend du type de roman que j’écris. J’élabore une trame avec les grandes péripéties et les personnages. L’histoire prend forme au fur et à mesure que je tapote les touches de mon clavier. Je n’ai pas eu l’envie de me restreindre avec des normes qui à coup sûr me bloqueraient tôt ou tard dans l’évolution de mon histoire.

  • Quels sont vos projets d’écriture à venir ?

Je travaille actuellement sur deux romans. Un quimbois dans la rue ou l’ésotérisme antillais où il sera question du magico-religieux et de son poids dans la société. Date de parution inconnue.

Douceurs amères et passions destructrices est le roman sur lequel je travaille actuellement. J’ai nourri ce récit grâce aux différents événements que j’ai connu dans ma vie (succès, amour, jalousie, phénomènes de société…). S’accrocher à quelque chose pour lancer l’écriture c’est vraiment important. J’espère que les aventures de Félicité, l’héroïne vous passionnera. (Attention ce n’est pas une autofiction). Parution prévue milieu 2018.

  • Êtes-vous un petit ou gros lecteur ? Quelle place tient la lecture dans votre vie ?

Disons que je suis un lecteur moyen. J’ai appris à lire à deux ans et depuis, j’ai toujours voulu tout lire (rires). Étant dans une filière très littéraire depuis le lycée, la lecture occupe une très grande place dans ma vie. Entre les livres à lire pour l’école et ceux pour mon plaisir personnel, je suis servi.

  • Avez-vous un livre préféré ?

Est-il vraiment possible d’avoir un livre préféré ? Bon puisqu’il faut choisir, je dirai Madame Bovary de Gustave Flaubert, qui s’inscrit dans le courant naturaliste qui lui-même suit le mouvement réaliste qui me correspond beaucoup.

  • Quels sont vos auteurs préférés ?

Ils sont nombreux. Condé, Musso, Slimani, King, Hugo, Chamoiseau, Césaire, Balzac, Houellebecq et bien d’autres. (Liste non exhaustive).

  • Quel livre ou auteur vous a donné le goût de la lecture ?

Gisèle Pineau, Un papillon dans la cité. J’ai lu et étudié leurs œuvres des romanciers et poètes antillais qui m’ont donné goût à lecture d’autant plus qu’ils abordaient une réalité qui ne me laissait pas indifférent. J’ai toujours pris un savoureux plaisir à lire leurs ouvrages.

  • Quel livre auriez-vous aimé écrire ?

J’aurais bien aimé écrire La rue Cases-Nègres de Joseph Zobel. Les livres tournés autour de cette thématique me passionnent.

  • Un petit mot pour la fin ?

Il faut toujours croire en ses projets quoi qu’il arrive. L’échec est un apprentissage, foncez ! Je veux souhaiter une très bonne année 2018 à tous mes lecteurs et à tous les fidèles du blog.

Interview réalisée en janvier 2018.

Retrouvez l’auteur, Ludvik Jean-Denis, sur sa page Facebook ainsi que sur son site.

Publicités

Une réflexion sur “[Des plumes et moi] Entretien avec Ludvik Jean-Denis

  1. Pingback: Bilan lecture #14 | Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s