Bilan lecture #13

Bonjour tout le monde !

Décembre, dernier mois de l’année, qui conclut une année livresque des plus enrichissantes et étonnantes. Une année merveilleuse, où se sont enchaînées les lectures. Et on peut dire que de ce côté-là elle termine bien. De belles, même très belles, lectures pour conclure l’année. Que demander de plus ?

Semaine du 4 au 10 décembre

Je commence cette semaine avec une romance : Bad boy de Amandine Clemente parue aux Editions NumerikLivres le 17 octobre dernier.

L’histoire : Trop beau pour être sincère ? Trop séduisant pour ne pas être dangereux ?
Lorsque Lou rencontre Sacha, elle ne s’attend pas à vivre une histoire passionnée qui pourrait bien lui brûler les ailes. Entre mensonges et trahisons, jusqu’où ira-t-elle pour cet homme un peu trop dangereux…

« Dans le train qui me ramenait à Nice, j’ai regardé le paysage défiler sous mes yeux sans prêter attention à la sonnerie de mon téléphone. Yoann avait dû m’appeler cinq ou six fois et je n’ai pas répondu. Je n’étais pas encore prête à entendre une autre voix que celle de Sacha. Je voulais faire le trajet avec ce son en tête, cette voix grave et chaude, envoûtante. Le train semblait désert, j’étais seule dans le compartiment, seule avec mes doutes et mes questions. Seule aussi avec ma honte. Il ne s’agissait que d’un baiser mais les choses auraient très rapidement pu déraper si le temps avait été de notre côté. Yoann ne méritait pas une chose pareille… »

Bad boy

 

La chronique ICI.

 

 

J’engloutis ensuite mon unique lecture en VO de l’année : Need to know de Karen Cleveland à paraître en janvier 2018.

L’histoireIn pursuit of a Russian sleeper cell on American soil, a CIA analyst uncovers a dangerous secret that will test her loyalty to the agency—and to her family.

What do you do when everything you trust might be a lie ?

Vivian Miller is a dedicated CIA counterintelligence analyst assigned to uncover the leaders of Russian sleeper cells in the United States. On track for a much-needed promotion, she’s developed a system for identifying Russian agents, seemingly normal people living in plain sight.

After accessing the computer of a potential Russian operative, Vivian stumbles on a secret dossier of deep-cover agents within America’s borders. A few clicks later, everything that matters to her—her job, her husband, even her four children—are threatened.‎

Vivian has vowed to defend her country against all enemies, foreign and domestic. But now she’s facing impossible choices. Torn between loyalty and betrayal, allegiance and treason, love and suspicion, who can she trust ?

Need to know

 

La chronique ICI.

 

 

Puis, je me lance dans les récits de Noël, à commencer par la nouvelle Le Père Noël ne pleure jamais de Jean-Marc Dhainaut.

L’histoire : Décembre de l’an 2150. Il était une fois ? Ou sera-t-il un jour ? Le vieux Barney avait élu domicile derrière un immeuble. De ces immeubles flambants neufs, cubiques et à la technologie sécuritaire si importante que les hommes vivaient terrés chez eux. Nous pouvions être à quelques jours de Noël, mais Noël n’existait plus depuis déjà bien longtemps. Désormais, les hommes travaillaient, et ils travaillaient si dur qu’ils en avaient oublié de vivre pour eux, pour l’amour de leurs proches, de leurs familles. Ils étaient devenus individualistes, égoïstes, arrogants, insensibles, formatés par tout un système qui leur avait échappé et dont ils étaient devenus prisonniers. Ils vivaient tous dans l’indifférence la plus totale. Noël ? Ils l’avaient tous abandonné, ils l’avaient tous oublié. Tous, sauf le vieux Barney.

Le père noël ne pleure jamais

 

La chronique ICI.

 

 

Puis, je poursuis mes lectures d’hiver avec Les Loups de Marvejols de Monique Le Dantec, rencontrée lors du Salon du Livre de Neuilly-en-Thelle.

L’histoire : Un Noël blanc au coeur du mystérieux Gévaudan, ce n’est pas forcément une fête tranquille ! Une famille bourgeoise, un foyer de jeunes délinquants comme voisins et un parc de loups à proximité… Ingrédients inhabituels, voire incongrus, d’une histoire de Noël pas comme les autres !
Un enfant à l’imagination galopante fasciné par les loups, un adolescent venu des banlieues qui brûlent. Leur rencontre, explosive… Et voici le récit d’une cavale éperdue de deux enfants rêveurs !
Mais c’est aussi le choc de leurs espoirs contre le monde implacable des adultes, l’incommunicabilité des êtres que tout sépare, même les mots, et le regard incisif sur des personnages à l’apparence trompeuse qui se révèlent dans leur vérité face au drame.
La question se pose : qui sont véritablement les Loups de Marvejols ?

Les loups de Marvejols

 

La chronique ICI.

 

 

Semaine du 11 au 17 décembre

J’enchaîne avec le cadeau du Club des Indés : Gourmandises de Noël.

Résumé : NOËL approche et nous murmure de fabuleuses histoires…
Êtes-vous prêts à vivre plein d’émotions ? À rire, pleurer ou frissonner sous votre plaid bien chaud ?

Le Club des Indés vous offre ce panel de 11 FRIANDISES LITTÉRAIRES INÉDITES à déguster ! Des moelleuses, douces, acidulées, fourrées ou piquantes, qui raviront toutes les papilles.N’hésitez pas, goûtez-les et partagez-les ! vous ne serez pas déçus.

Gourmandises de Noël

 

La chronique ICI.

 

 

Puis toujours sur le thème de Noël, je commence la lecture de Tout en haut de ma liste d’Emily Blaine.

L’histoireSix destinées, trois rencontres, des kilos de neige et des montagnes d’amour : découvrez le nouveau roman choral d’Emily Blaine !

Jefferson est paumé. Depuis qu’il a arrêté ses études, il ne sait pas ce qu’il veut faire de sa vie. Au point d’accepter de participer à cette étude sociologique bizarre que lui propose sa sœur. Mais, quand il rencontre Alana, le deuxième cobaye, il comprend qu’il ne sera plus jamais perdu.
Olivia est coincée. Pour attirer l’attention de celui qu’elle aime depuis le lycée, elle s’est enterrée sous les mensonges. Désormais, elle doit présenter à ses parents son petit ami imaginaire, Callum. Callum existe… sauf que Callum est juste un ami. Un ami sympa au point de jouer le rôle d’un fiancé ?
Mason étouffe. Malgré sa célébrité, il se sent plus seul que jamais et ne sait plus qui il est vraiment. Alors, quand il découvre une petite annonce qui propose de retaper un vieux chalet en échange du gîte et du couvert, il fonce. Son hôtesse Stella aura bien le temps de se rendre compte qu’il a légèrement surestimé ses compétences en bricolage…

cover125513-medium

 

La chronique ICI.

 

 

Semaine du 18 au 24 décembre

Petite semaine au cours de laquelle je n’ai lu que deux recueils de nouvelles.

Le premier est : Y aura-t-il trop de neige à Noël de la #TeamRomCom .

Résumé : 12 nouvelles drôles et romantiques pour un Noël magique !

C’est le soir du réveillon. Catherine a oublié le brie aux truffes, Valentine est coincée dans la cabine d’essayage d’un grand magasin, déguisée en mère Noël. Pauline déprime en Toscane, seule et célibataire. À New York, le Dr Sam Miller se rend à un énième rencard de Noël organisé par sa sœur Imogene. Nina se retrouve enfermée chez elle, sous les toits de Montmartre, avec un inconnu et Audrey est en garde à vue pour avoir manifesté contre un abattoir. Tous ces personnages ont un point commun : malgré les apparences, ils vont passer le réveillon le plus féerique de leur vie !

Êtes-vous prêt pour un Noël 100 % comédie, 100 % romantique, 100 % magique ?

Y_auratil_trop_de_neige_a_Noel_c1_large

 

La chronique ICI.

 

 

Le second recueil attendait depuis mars dans ma liseuse (merci à l’auteure pour sa patience !!) : Les illusions parallèles de Sandra Mézière.

L’histoire : Qui n’a jamais rêvé que sa vie ressemble à un film ? De vivre des histoires « comme au cinéma » ?
Là où la frontière entre le cinéma et la réalité est particulièrement étanche, où des destinées se frôlent telles des ombres parallèles, voici 16 histoires de rencontres dans les univers fascinants et singuliers des festivals de cinéma de Deauville, Cannes, Monaco, Dinard, Paris, Cabourg, La Baule, Annonay, Lyon, Saint-Jean-de-Luz, Beaune et même à la cérémonie des César.
Les personnages qui déambulent entre ces pages, passant allègrement d’un côté à l’autre du grand écran, sont criants de justesse à défaut d’humanité pour certains, et passent des rêves qu’il faut vivre envers et contre tout aux amours manquées, aux désillusions secrètes ou aux frustrations qui peuvent faire basculer le destin.
Des textes magnifiques et romanesques, passionnés, d’une écriture délicate et néanmoins incisive, dans lesquels Sandra Mézière fait parfois cruellement tomber les masques et dévoile sans concession l’envers du décor.

les-illusions-paralleles

 

La chronique ICI.

 

 

Semaine du 25 au 31 décembre

Dernière semaine de l’année 2017, et je poursuis mes lectures. A commencer par Je me suis lavé les mains avant de remonter mon pantalon d’Elsa Gallahan. Un titre très court en plus d’être très explicite sur l’histoire qu’il contient…

L’histoire :

Prénom : Cassandra alias la Princesse Geekette

Âge : 22 ans

Professions : Animatrice en centre de loisirs/Développeuse Web

Signes Particuliers : Caractère de merde, impulsive, jure comme un charretier, reine de la gaffe

Profil Amoureux : Ai mis en place un système de 4 lignes défensives suite à des expériences douloureuses

Rêve : De connaître l’amour, mais trouve toujours un tas de raisons de le fuir à toutes jambes (Non, j’ai pas peur…)

Le Hic Bonus : Ai rencontré mon idéal masculin dans des circonstances pour le moins catastrophiques

Je-me-suis-lave-les-mains-avant-de-remonter-mon-pantalon

 

La chronique ICI.

 

 

Je continue dans les romances, érotique cette fois, avec Jeux de passions le tome 2.5 de la saga Des Jeux d’Angel.B.

L’histoire :

Quand les fêtes de fin d’année réservent bien des surprises…

Nouvelle 1 : Joyeux Noël Aramis !

Ben et moi nous filons le parfait amour, pourtant, je le trouve changé, il semble vouloir devenir un autre et le petit séjour que nous avons passé chez mes parents me l’a confirmé. Je n’ai pas compris la distance qu’il a mis en place, surtout que ce n’est absolument pas le moment…

Nouvelle 2 : Portos ! Je ne suis pas ton cadeau de Noël !

Terence et moi, nous nous retrouvons côte à côte dans la voiture, pour rejoindre nos amis dans l’hôtel grand standing d’un petit village Suisse, perdu au milieu des montagnes. Déjà que ça ne m’enchante pas plus que ça de faire la route avec lui, il faut que ce mousquetaire de mes deux, me fasse en plus le coup de la panne !

Nouvelle 3 : Athos et sa parfaite Saint Sylvestre !

Je me retrouve dans la voiture de Jacques et très franchement, je ne fais pas ma maligne. Ce garçon me déstabilise. Je ne sais même pas comment réagir quand il est à mes côtés… Nous sommes tellement différents tous les deux. Son comportement ne m’aide en rien à oublier les rêves érotiques que je peux faire sur nous. Je suis vraiment mal…

Nouvelle 4 : Bonne année d’Artagnan !

Nous voilà enfin le 31 décembre. Que demander de plus ? Damien est près de moi, nos amis nous entourent eux aussi. Tout est prêt pour commencer la nouvelle année et écrire une autre page à notre histoire…

Jeux de passions

 

La chronique ICI.

 

 

Je continue dans les nouvelles mais fini le romantisme, place aux légendes antillaises avec Le mauvais temps de Ludvik Jean-Denis.

L’histoire : Depuis quelque temps, Zouti rentrait bredouille de ses virées en mer. Les fonds marins n’avaient pas le moindre poisson à lui offrir. Cette situation n’était plus tenable car il avait une grande famille à nourrir.

Jour après jours,il retournait au large de la Pointe des Châteaux, braver l’océan Atlantique, houleuse et capricieuse comme à son habitude, avec sa petite barque.

Zouti était confiant, il savait que ça mordrait tôt ou tard. Il croyait en sa bonne étoile et à son défunt père marin, qui veillait sur lui…

CVT_Le-mauvais-temps_3041

 

La chronique A VENIR (06 / 01).

 

 

Puis, je me lance dans la suite de la saga des Terres de l’Est avec le deuxième tome : Neal de Mégane Delsinne.

L’histoire : La guerre est terminée. Alors que la paix s’installe doucement, Neal tente de regagner l’Atalis, inquiet de l’état dans lequel il va retrouver son pays. Il n’a aucune nouvelle de chez lui depuis plus d’un an.
De son coté, le prince Robbie assure à merveille ses missions d’ambassadeur.
Par un heureux hasard, les deux jeunes hommes se retrouvent et partent ensemble en Opalie. Sur la route, ils tomberont dans une embuscade : des mages tentent de tuer le prince.
Ils comprennent alors qu’une grave menace pèse sur la reine et le royaume.
Neal et Robbie arriveront-ils à protéger Maiesta ?

Neal les terres de l'est T2

 

La chronique ICI.

 

 

Ensuite c’est au très court recueil Don de soi(e) / Méprise de Dominique Theurz de défiler dans ma liseuse.

Résumé Don de soi (e) : Tony désespère d’entrer en relation avec sa nouvelle voisine.
L’araignée qui loge sous sa fenêtre décide de tout mettre en œuvre pour débloquer la
situation. Son obsession : servir la naissance du couple. Ses efforts seront-ils récompensés ?

Résumé Méprise : Un excès de zèle aux conséquences fâcheuses. Une micro-nouvelle
mordante à souhait !

don-de-soie

 

La chronique A VENIR (05 / 01)

 

 

Et enfin, dernière lecture de l’année avec un essai. Celui de Valéry Bonneau, un auteur découvert grâce à Numérik’Livres, intitulé Les sous-hommes connectés.

Résumé : « J’ai fait un rêve : nous étions tous connectés. Tout le temps. Partout. Avec tout et tout le monde. Rêve ou cauchemar ? Je ne sais pas, mais quand je me suis réveillé, mon lit m’a souhaité une bonne journée. »

Les objets connectés nous facilitent la vie, la simplifient. Mais ces objets qui vont nous apporter tant, que vont-ils nous prendre ? Quel est le prix à payer en échange de leur aide ?
Le désir d’écrire cet essai est parti d’un constat de George Orwell : dès qu’une solution simplifie la vie, les hommes l’utilisent. Tous, tout le temps. Et nous trouvons cela normal, alors que presque tout ce que nous admirons chez l’être humain est lié à l’effort, au prix de l’effort. Quels humains allons-nous devenir si la notion d’effort disparait de nos vies ?
Du matin au soir, de la chambre au bureau, pour les enfants ou les vieillards, il y a toujours un objet pour vous éviter un effort. Du frigo au stylo, des chaussures au casque, ces objets décident pour vous, à votre place. Qu’allez-vous décider alors ? Votre vie vous appartiendra-t–elle ou à une entreprise dont vous ne savez rien ?
Tour à tour vulgarisateur, drôle, ironique, acide, cet essai vous propose un voyage unique, entre rires et larmes, dans la civilisation du moindre-effort où les plantes s’arrosent toutes seules, les chiens commandent leur nourriture et les frigos font les courses. Un monde réel où votre brosse à dent vous dénonce à l’assurance, votre assiette vous engueule et votre verre devient baveur après la troisième bière.

Les sous hommes connectés

 

La chronique A VENIR (09/01).

 

 

Egalement publiés ce mois-ci…

Publicités

2 réflexions sur “Bilan lecture #13

  1. Pingback: Bilan lecture #14 | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s