Le père Noël ne pleure jamais, Jean-Marc Dhainaut

Le père noël ne pleure jamaisTitre original : Le père Noël ne pleure jamais

Auteur(e) : Jean-Marc Dhainaut

Editions : —

Paru le : 2 décembre 2017

Format lu : Numérique (18 pages)

4e de couverture :

Décembre de l’an 2150. Il était une fois ? Ou sera-t-il un jour ? Le vieux Barney avait élu domicile derrière un immeuble. De ces immeubles flambants neufs, cubiques et à la technologie sécuritaire si importante que les hommes vivaient terrés chez eux. Nous pouvions être à quelques jours de Noël, mais Noël n’existait plus depuis déjà bien longtemps. Désormais, les hommes travaillaient, et ils travaillaient si dur qu’ils en avaient oublié de vivre pour eux, pour l’amour de leurs proches, de leurs familles. Ils étaient devenus individualistes, égoïstes, arrogants, insensibles, formatés par tout un système qui leur avait échappé et dont ils étaient devenus prisonniers. Ils vivaient tous dans l’indifférence la plus totale. Noël ? Ils l’avaient tous abandonné, ils l’avaient tous oublié. Tous, sauf le vieux Barney.

Mon avis : 4,5 / 5

Après nous avoir offert une nouvelle pour Halloween avec Alan Lambin et le fantôme au crayon, Jean-Marc Dhainaut nous offre ce mois-ci une courte nouvelle ayant pour thème Noël.

Dans Le Père Noël ne pleure jamais, Jean-Marc Dhainaut nous fait faire une bond dans le futur. A cette époque ravagée par une guerre nucléaire qui a laissé peu de survivants, Noël est complètement passé à la trappe. Dans cette société ultramoderne et connectée, les croyances religieuses ou païennes n’ont plus leur place. Pourtant, Barney, un SDF plus que miteux, croit encore à cette fête. Mais personne ne le prend au sérieux, il est fou, voit des créatures qui n’existent pas et en plus il est amnésique car il ne se souvient pas de son nom ! Pourtant lorsqu’il va rencontrer le jeune Damien, la joie et l’espoir va renaître dans le coeur de Barney.

Le Père Noël ne pleure jamais est une jolie nouvelle fantastique. On est plongé dans un monde froid, cruel. Le respect semble oublié, le chacun pour soi fait loi. Pourtant Barney et Damien vont lier une improbable amitié et la croyance du petit garçon dans le mythe de Noël va révéler à Barney sa réelle identité.

J’ai trouvé la nouvelle de Jean-Marc Dhainaut très bien écrite (comme à son habitude) et parfaitement imagée. Le Père Noël ne pleure jamais est comme un film de Noël, on sait comment cela finit (bien) mais c’est ce qu’on attend en cette période de l’année.

Bon, vous voulez une autre bonne raison de la lire ? La nouvelle est disponible gratuitement sur le site de l’auteur.

Publicités

2 réflexions sur “Le père Noël ne pleure jamais, Jean-Marc Dhainaut

  1. Pingback: Bilan lecture #13 | Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s