SORBET au piment rouge, Pierre Luneval

Sorbet au piment rougeTitre original : SORBET au piment rouge

Auteur(e) : Pierre Luneval

Editions : Les Editions du Bord du Lot

Paru le : 18 février 2011

Format lu : Broché (120 pages)

4e de couverture :

Une séance de dédicace qui vire au cauchemar, un tueur à gages souffreteux mais rancunier, un fantôme qui s’ignore, un homme qui faire commerce de ses rêves, une apparition céleste nimbée d’érotisme, un maître d’école pervers qui emmène sa classe assister à un singulier spectacle de magie ou encore un Américain imbibé de mauvais whisky mais de bon jazz…
Les personnages de Pierre Luneval se croisent au hasard d’histoire drôles, étranges ou surréalistes dont ils ne sortent, à l’instar du lecteur, pas toujours indemnes.
Seize nouvelles à déguster… comme un sorbet au piment rouge.

Mon avis : 4 / 5

Il est des auteurs dont je n’ai aucune patience pour lire un nouveau livre. La preuve en est avec Pierre Luneval. J’ai acheté son livre lors du Salon du Livre de Neuilly-en-Thelle et le lendemain j’ai dévoré Sorbet au piment rouge.

Ce livre est un recueil de nouvelles de différents genres. Il y a du bon et du moins bon. Il y a des nouvelles qui m’ont surprise, d’autres qui m’ont émue et encore une troisième catégorie où je n’ai pas vraiment adhéré à l’univers de la nouvelle (sur les seize nouvelles, il y en a peut-être deux qui sont dans ce cas-là).

Le recueil s’ouvre sur une nouvelle mettant en scène un auteur en pleine séance de dédicaces… où ça ne se bouscule pas. Cela doit être la hantise de tout auteur : venir présenter son livre et finalement personne ou peu s’y intéresse… J’ai trouvé la manière dont l’histoire était écrite intéressante et drôle.

Ce que j’ai apprécié dans Sorbet au piment rouge c’est qu’il y a parfois un personnage récurrent qui revient ponctuellement dans plusieurs nouvelles. Comme si on lisait plusieurs épisodes d’une série, surtout dans un univers onirique et légèrement fantasque.

Les nouvelles mettant en scène un.e enseignant.e avec ses élèves m’ont évidemment plus plu dès le début (mention spéciale pour le petit Bachir, j’ai explosé de rire !!!), même si la première est un peu (beaucoup) sordide.

Bien évidemment, mon impatience à lire ce recueil était la nouvelle qui porte mon prénom. Un an que j’en ai entendu parler sans savoir de quoi elle retournait. Ce n’est pas ma préférée, mais elle est douce et agréable à lire.

Pour résumer, c’est un recueil qui offre des nouvelles pour tous les goûts : le fantastique, le thriller, l’humour… De plus, on se laisse rapidement emporter par la plume de l’auteur qui est toujours aussi agréable à lire.

 

Publicités

2 réflexions sur “SORBET au piment rouge, Pierre Luneval

  1. Pingback: Bilan lecture #13 | Des plumes et des livres

  2. Je n’ai pas encore lu un seul livre de cet auteur. Je ne suis pas très portée sur les nouvelles donc je ne suis pas certaine que commencer par celui-ci me donnera une idée de son talent mais je prends note.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s