La fortune de François Thomasson, Stéphane Boudy

La fortune de François ThomassonTitre original : La fortune de François Thomasson

Auteur(e) : Stéphane Boudy

Editions : Editions Complicités

Paru le : 17 octobre 2017

Format lu : Broché (130 pages)

4e de couverture :

Beaucoup de gens cherchent à être aimés. Vedettes de télévision, artistes, journalistes, politiciens… même à 80 ans ils recherchent encore un contact avec le public et ne souhaitent pas disparaître.
Ils y perdent beaucoup de temps et d’argent et leur vie toute entière, tout aussi bien.
Ping et Thomasson étaient des enfants, eux, qui à la naissance avaient déjà disparu.
Ils détestaient se montrer ou avoir à parler en public. Ils vivaient à Malakoff ou rue d’Avron, le porte-monnaie débordant mais cachés.
Seul le fisc les connaissait, et encore, pas par leur nom. Avec le temps tout avait été transformé en société. China investment pour Monsieur Ping et Pierres de Bretagne pour François Thomasson.
Le capitalisme est illimité comme la liberté.
Il ne dépend que des forces et des capacités de chacun.

Mon avis : 5 / 5

La fortune de François Thomasson de Stéphane Boudy est paru aux Editions Complicités. J’ai lu ce livre dans le cadre d’un service presse.

Dans ce roman nous suivons la vie de François Thomasson, un homme lambda au premier abord. Originaire de la Bretagne, il travaille à la mairie de Paris, dans un bureau. Sa vie n’est pas très épanouissante : à part son travail qui ne se passe pas dans les meilleures conditions, il n’a aucun vie sociale à part son repas avec un collègue tous les lundis midis. Un jour, il reçoit un appel de son banquier qui lui conseille d’acheter un logement. Au cours d’une visite immobilière il rencontre Monsieur Ping. Cette rencontre va changer la perception de l’immobilier et du capitalisme pour François Thomasson.

Sans surprise, ce livre est un coup de coeur. Finalement l’auteur nous propose ici un constat sur le capitalisme en France à travers l’histoire de François Thomasson. On y découvre les dessous des propriétaires immobiliers, leur mode de gestion, leur style de vie. Bien évidemment, il ne s’agit que d’exemples et tout le monde n’est pas comme François.

On y retrouve ce qui m’avait déjà plu dans L’homme du Transsibérien, des réflexions sur la vie, la société, les banques, les locataires et propriétaires. La fortune de François Thomasson est une histoire riche, pas uniquement destinée à distraire mais essentiellement à réfléchir.

3 réflexions sur “La fortune de François Thomasson, Stéphane Boudy

  1. Pingback: Salon du livre, Aumale (76) | Des plumes et des livres

  2. Pingback: Bilan lecture #13 | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s