[Des plumes et moi] Entretien avec Sophie Rouzier

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Photo TwitterJe m’appelle Sophie Rouzier, j’ai la trentaine et habite à Munich en Allemagne. Je voyage dès que je le peux et rêve toujours et encore de contrées lointaines. J’adore les pingouins, les piña coladas, les robes des années 50 et les comédies musicales.

Couverture Livre FinalJe viens de publier mon premier roman (comédie romantique) : Clara au Guatemala : l’Odyssée glamour d’une apprentie globetrotteuse qui se situe dans un pays encore méconnu du grand public. Mon héroïne un peu paumée emmène le lecteur sur les traces de sa famille au Guatemala. Pendant ce voyage initiatique, elle rencontrera de nombreux personnages et peut-être l’amour.

 

  • Que représente l’écriture pour toi ?

C’est un moment où je m’évade, où j’oublie tous les soucis de mon quotidien. Je me ressource, me retrouve avec moi-même, me détend. L’écriture est devenue un besoin avec le temps. Quand je ne me sens pas bien, c’est une sorte de thérapie, je couche mes émotions sur le papier.

 

  • Depuis quand écris-tu ?

J’ai toujours écris avec plus ou moins d’assiduité. J’ai composé des articles pour des magazines fictifs, raconté les aventures de ma sœur jumelle qui n’existe pas. J’ai commencé d’autres romans avant mais sans grande conviction. J’ai fait lire le début de Clara au Guatemala à mon mari, qui a trouvé l’idée géniale et il m’a poussée à le terminer. C’était un peu mon coach. Je pense que sans lui, je n’aurais jamais sortie ce livre.

 

  • Quels sont tes projets d’écriture à venir ?

J’écris en ce moment mon second roman Chantal au Népal, qui est aussi une comédie romantique. Le sujet principal est l’adoption. Vous suivrez une jeune fille (Chantal) en quête de réponse sur sa famille et vous découvrirez le Népal avec elle, pays où j’ai travaillé pour une association et que je connais très bien. Bien entendu, il y aura une histoire d’amour et certains personnages du premier roman referont leur apparition.

 

  • Es-tu une petite ou grosse lectrice ? Quelle place tient la lecture dans ta vie ?

Par rapport à vous, bloggeuses, je suis une petite lectrice, par rapport aux communs des mortels une grosse. Je lis deux à trois livres par mois. J’aime la chick-lit et les récits de voyage. Je lis surtout dans les transports en commun avant d’aller travailler, arrivant souvent frustrée au boulot, car je ne peux connaitre la suite de mon livre.

 

  • As-tu un livre préféré ?

J’ai dû aller regarder dans ma bibliothèque pour savoir que répondre. Je n’en ai pas à proprement dit. J’en ai sélectionné deux qui m’ont troublée : Tatiana de Rosnay Elle s’appelait Sarah. C’est le premier livre qui a réussi à me faire pleurer.

Le deuxième est Eat, pray and love d’Elizabeth Gilbert. J’ai trouvé ça génial qu’une femme reprenne en main sa vie ainsi. Elle est inspirante. Ta vie n’appartient qu’à toi, fais-en ce que tu veux.

 

  • Quels sont tes auteurs préférés ?

Pour la littérature contemporaine et chick-lit je lis surtout : Sophie Kinsella, Isabel Wolff, Guillaume Musso, Tatiana de Rosnay, Melissa Nathan, Jane Green et pour les récits de voyage : Alexandre et Sonia Poussin, Sylvain Tesson, Caroline Riegel.

Je lis depuis peu aussi les auteurs autoédités et il y a vraiment de belles découvertes à faire.

 

  • Quel livre ou auteur t’as donné le goût de la lecture ?

La première saga qui m’a vraiment tenue en haleine bien avant que les Harry Potter ne sortent, c’était une trilogie de Mary O’Hara dont le premier tome est Mon amie Flicka. Les romans de la comtesse de Ségur ont aussi bercé mon enfance. Aussi loin que je me souvienne, je pense tous les avoir lus, dont l’inoubliable : Les malheurs de Sophie. Plus tard, j’ai découvert Alexandre Dumas avec Les trois mousquetaires et Le Comte de Montécristo.

 

  • Quel livre aurais-tu aimé écrire ?

Je répondrai les Accros du shopping de Sophie Kinsella. Ce sont des romans feel-good. En tant qu’auteur, j’aimerai vraiment que mon lecteur se sente aussi bien que moi en lisant un livre de ce genre, qu’il rit et sourit, ne s’ennuie pas. Passer un bon moment c’est l’essentiel quand on lit un roman.

 

  • Un petit mot pour la fin ?

Merci pour cette interview et pour me donner la chance de me faire connaitre.

Interview réalisée en août 2017.

Clara au Guatemala est disponible sur Amazon.

Couverture Livre Final

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s