Les trémolos de l’amour, Mokhtar Chaoui

Les trémolos de l'amourTitre original : Les trémolos de l’amour

Auteur(e) : Mokhtar Chaoui

Editions : Numérik’livres

Paru le : 1er septembre 2017

Format lu : Numérique (168 pages)

4e de couverture :

Amine, la quarantaine, célibataire endurci, hédoniste, imbu de sa personne, poète à ses heures perdues, se sert du verbe pour séduire les femmes, les consommer avant de les jeter. Ilham, jeune femme émancipée, sûre de ses charmes, épicurienne jusqu’au libertinage, est obligée, dans une société schizophrène, de vivre dans le faux-semblant pour pouvoir jouir pleinement de ses amours. Dans un moment de solitude et d’ennui, ils se contactent pour s’offrir une passade sans lendemain. C’était mal connaître les malices du cœur. Ce qui aurait pu être l’affaire d’une nuit de sexe, devient une histoire d’amour sincère d’abord, perfide ensuite, vengeresse enfin. L’analyse des comportements et des relations homme femme est menée avec une acuité d’une finesse qui met à nu les corps et les âmes. Mokhtar Chaoui, d’une écriture enjôleuse qui s’attache à décrire les différents stades de l’amour et le grand chaos des sentiments, décortique la notion de couple en s’immisçant dans les profondeurs vicieuses de deux amoureux qui se livrent des batailles sexuelles et sentimentales sans trêve ; batailles qui se terminent d’une façon surprenante et inattendue.

Mon avis : 2,5 / 5

Un grand merci aux Editions Numerik’livres et à SimPlement pro qui m’ont proposée de lire Les trémolos de l’amour de Mokhtar Chaoui.

Je dois avouer que le résumé m’avait intriguée et intéressée. Cependant, même si le fond de l’histoire m’a plu, le style d’écriture et les personnages ne m’ont pas du tout convaincue.

Dans Les trémolos de l’amour nous suivons Amine, quadragénaire épanoui dans son célibat, qui prend les femmes comme des Kleenex, et Ilham, une jeune femme libérée, à la limite libertine qui doit jouer un double jeu pour vivre ses amours comme elle l’entend, dans une société marocaine qui reste très traditionnelle.

J’ai apprécié l’intrigue qui se tisse entre Amine et Ilham. Deux adultes qui jouissent de leur liberté, qui se contactent à un moment de creux dans leur vie sexuelle. Petit à petit, la pression monte pour Amine et Ilham qui tiennent à vivre leur histoire mais Amine se refusant à officialiser leur relation, les condamnant par les usages du Maroc. Mais ce n’est pas là le seul problème. Amine et Ilham sont deux personnalités fortes, qui veulent chacun dominé l’autre et eux-mêmes sont lancés dans une spirale infernale au sein de leur couple.

En lisant cette chronique vous devez vous demander « Alors qu’est-ce qu’il ne va pas dans ce livre ? ». Je n’ai juste pas accroché aux personnages. Amine me dégoûtait au plus haut point. Quant à Ilham, elle m’a laissée insensible. Comme je l’ai dit, le fond du récit en lui-même m’a plu mais le style d’écriture, les personnages m’ont profondément ennuyée. Peut-être que cet univers n’est pas fait pour moi. Ou que ce livre n’est pas tombé au bon moment et ne répondait tout simplement pas à mes attentes…

Publicités

Une réflexion sur “Les trémolos de l’amour, Mokhtar Chaoui

  1. Pingback: Bilan lecture #12 | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s