Les yeux de Sophie, Jojo Moyes

CVT_Les-yeux-de-Sophie_7625Titre original : The girl you left behind

Auteur(e) : Jojo Moyes

Traducteur(trice) : Odile Carton

Editions : Milady

Paru le : 20 octobre 2017

Format lu : Numérique (420 pages)

4e de couverture :

En 1916, l’artiste français Edouard Lefevre laisse sa femme pour partir se battre sur le Front. Quand sa ville tombe aux mains des Allemands, son portrait de Sophie touche le coeur du Kommandant local et pousse la jeune femme à tout risquer – sa famille, sa réputation et sa vie – dans l’espoir de revoir son véritable amour une dernière fois.

Près d’un siècle plus tard, le jeune mari de Liv lui donne le portrait de Sophie peu avant de mourir brutalement. La beauté du tableau lui rappelle leur courte vie ensemble, mais quand son histoire sombre et tourmentée lui est révélée, Liv découvre que la première étincelle d’amour qu’elle ressent depuis qu’elle l’a perdu est menacée…

Dans Les Yeux de Sophie, deux jeunes femmes, séparées par un siècle, sont unies dans leur détermination à se battre pour la chose qu’elles aiment – quel qu’en soit le prix.

Mon avis : 5 / 5

Voilà deux mois que m’attendait Les yeux de Sophie de Jojo Moyes. Je vous vois déjà bondir sur vos chaises mais oui, j’ai osé attendre deux mois avant de lire ce petit bijou… J’ai honte…

Dans la première partie de Les yeux de Sophie nous suivons la vie de Sophie Lefevre, épouse d’Edouard Lefevre, artiste, ancien élève de Matisse, au cours de la Première Guerre Mondiale en 1916. Nous avons un excellent panorama de ce que pouvait être la vie sous l’occupation allemande dans les campagnes françaises. Jojo Moyes a parfaitement décrit les conditions de vie, parfois extrêmes, des habitants du village du nord de la France. J’ai beaucoup apprécié cette partie de l’histoire (qui ne représente qu’un tiers du livre). Pendant l’occupation allemande, le Kommandant établit dans le village est pris de passion pour un tableau d’Edouard : Les yeux de Sophie qui n’est rien de plus qu’un portrait de son épouse. Dans la deuxième partie nous faisons un bon de près de cent ans, en 2006 pour découvrir la vie brisée de Liv Halston, veuve de trente ans, actuelle propriétaire du tableau Les yeux de Sophie. Sa vie va être bouleversée lorsque les descendants de la famille Lefevre affirment que le tableau peint par Edouard a été volé par les Allemands au cours de la Grande Guerre et que de ce fait, il leur revenait de droit. Liv va alors tout faire pour conserver cette oeuvre d’art, non pas pour l’argent, mais parce qu’il est un cadeau de mariage de son défunt mari.

Au début du livre, j’étais totalement captivée par la vie des habitants de Saint-Péronne en 1917. Le bond de près d’un siècle a plutôt été violent dans ma lecture. Il m’a fallu quelques chapitres pour me familiariser avec Liv et son histoire, tellement je restais en suspens dans l’histoire de Sophie. On pourrait d’ailleurs considérer le premier tiers du livre comme un long préambule à l’intrigue.

Dès l’instant où le contexte des deux jeunes femmes a été posé, je n’ai pu lâcher Les yeux de Sophie. Quand Liv va se retrouver dans le procès pour une restitution d’oeuvre d’art volée par les Allemands, une quête pour découvrir ce qu’il est advenu de Sophie Lefevre et de son portrait, va débuter. L’alternance entre les personnages et les époques et rondement menée.

La plume de Jojo Moyes est addictive et captivante. Même si la fin est anticipée, le dénouement et surtout la manière dont il arrive, est merveilleusement bien écrit. Le dernier chapitre m’a une fois de plus, tiré la petite larme au coin des yeux. L’épilogue mérite sa place, même si j’aurais aimé plus de détails car je ne voulais pas quitter Liv, Paul, Sophie et Edouard…

Un grand merci à NetGalley et aux Editions Milady pour m’avoir permis de lire Les yeux de Sophie en avant-première.

Publicités

Une réflexion sur “Les yeux de Sophie, Jojo Moyes

  1. Pingback: Bilan lecture #11 | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s