[Des plumes et moi] Entretien avec S. N. Lemoing

Hello la compagnie !

Ce jeudi c’est la belle et talentueuse S. N. Lemoing qui a accepté de s’entretenir avec nous pour ce croisement avec le #JeudiAutoédition et mes interviews. Ma « rencontre » avec cette auteure s’est encore une fois faite à son initiative, elle m’avait envoyé un mail pour me proposer la lecture de son roman chick-lit : Mes 7 ex. Une bonne lecture en amenant une autre, j’ai ensuite eu le plaisir de lire le premier tome de SheWolf et enfin plus récemment le premier épisode des Calices du Temps (j’attends toujours la suite d’ailleurs !!! 😉 ).

Bref, je vous laisse S. N. Lemoing se présenter à vous, mais pour moi, c’est déjà une auteure incontournable de l’autoédition.

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

S N LemoingBonjour, mon nom de plume est S. N. Lemoing, car il y a déjà une auteure qui porte le même nom que le mien (pourtant il n’est pas très courant !). J’ai 30 ans et j’habite en région parisienne. J’ai suivi des études littéraires, puis d’audiovisuel, domaine dans lequel je travaille. Et depuis deux ans je me suis embarquée dans la (plus ou moins) folle aventure de l’auto-édition 🙂

 

  • Que représente l’écriture pour toi ?

J’ai beaucoup d’imagination, un rien peut m’inspirer. Que ce soit une conversation, un beau paysage ou une injustice. J’aime aussi parler de ces choses qu’on n’aborde pas assez : les complexes, les échecs, les doutes. Je discute beaucoup avec les gens, j’aime connaître les différents avis, points de vue. Disons que c’est plus une manière de s’exprimer, de réfléchir sur des sujets, tout en essayant de construire une histoire divertissante et des personnages auxquels on peut s’identifier.

 

  • Depuis quand écris-tu ?

C’est venu tout naturellement, dès que j’ai su écrire, je n’ai pas arrêté de créer des histoires. Puis à l’adolescence, je me suis plus particulièrement tournée vers le cinéma et l’écriture de scénarios. La mise en scène m’a beaucoup inspiré. Voir ses histoires prendre vie, c’est incroyable ! Et puis les tournages où l’on met tout en place, on installe le décor, les acteurs donnent vie aux personnages. Mais quand on écrit une histoire de fantasy médiévale, ça devient tout de suite plus compliqué à réaliser ! C’est pour ça que je suis revenu à l’écriture littéraire. Il fallait montrer l’ampleur de cet univers, mais d’une manière différente. Avec une écriture plus détaillée, prendre plus de temps pour décrire l’environnement, etc..

 

  • Peux-tu nous parler de tes publications ?

51+idHvODPLAlors, mon premier roman est le premier tome d’une saga de fantasy médiévale Powerful – T.1 : Le royaume d’Harcilor. C’est une histoire qui me suit depuis 10 ans déjà, j’ai eu les premières idées quand j’étais à la fac. En fait, je me suis tournée vers l’auto-édition à partir de là. Je l’avais d’abord écrit sous forme de scénario, mais vu que même des projets plus « simples » (sans costumes, décors historiques, effets spéciaux) qui coûtent moins cher étaient difficiles à produire, je me suis dit que pour celui-ci ce serait impossible. Je ne voyais qu’une solution : montrer ce que serait l’histoire au complet et qu’est-ce que ça pourrait donner à l’écran. Et en 2015, je l’ai donc réécrit sous forme de roman en développant tout ce qu’on ne pouvait pas vraiment montrer à l’écran comme les coutumes, l’histoire du royaume, et aller encore plus loin dans les pensées des personnages.

 

51MI+zi48MLEnsuite, j’ai publié Mes 7 ex une chick-lit qui parodie un peu les romans du genre et qui montre les relations d’aujourd’hui d’une manière plus réaliste avec de vraies anecdotes. On suit Juliette, une jeune femme comme une autre qui reprend contact avec ses ex ou les hommes qui lui ont plu. On découvre pourquoi ça n’a pas marché à l’époque et ce qui va se passer dans le présent. Ont-ils changé ? Auront-ils plus d’affinités ?

 

shewolf-tome-1Mon troisième roman Shewolf est de l’urban fantasy avec des loups-garous. C’est l’histoire d’une jeune femme qui vit une très mauvaise expérience puisqu’elle est enlevée par un serial killer et elle en ressort mordue par une étrange créature. Que se passe-t-il quand on voit sa vie changer et qu’on ne peut pas revenir en arrière ?
Il a été lu par 1300 lecteurs déjà, une belle surprise !

 

Les Calices du temps E1Et le dernier en date c’est Les Calices du temps, une série littéraire. Changement de genre encore puisqu’il s’agit de fantastique avec un mélange entre historique et contemporain (à la manière d’Outlander). Maria, qui travaille dans la police, se retrouve projetée à l’époque des Tudors avec son petit frère. Si ce dernier a la chance de connaître beaucoup de choses sur cette époque, Maria, elle, est bien ancrée dans la sienne et n’a pas froid aux yeux. Pourtant, ils vont devoir s’adapter à ce nouvel environnement pour trouver le moyen de rentrer chez eux.

 

  • Comment se déroule ton processus d’écriture ? As-tu un plan défini ou te laisses-tu guider par ta plume au fil de l’histoire ?

Je dirais que je fais un peu des deux. Au début, j’ai des idées qui me viennent et je les note. C’est un peu au feeling, comme ça, je sens si l’histoire a de quoi nous emmener, et ensuite, quand je sais que j’ai assez de matière, je passe à l’étape suivante où j’organise le tout : chronologie, fiches personnages, recherches, etc.

 

  • Quels sont tes projets d’écriture à venir ?

Beaucoup de suites lol. Les épisodes de Les Calices du temps, le tome 2 de Shewolf, le tome 2 de Powerful. Après j’ai d’autres idées encore, plutôt dans les genres comédie et chick-lit. Ce qui me manque le plus, c’est du temps, malheureusement ! Et puis je propose les versions scénario de mes romans de temps en temps également. En espérant qu’un jour ils puissent être adaptés à l’écran.

 

  • Es-tu une petite ou grosse lectrice ? Quelle place tient la lecture dans ta vie ?

Je suis plutôt une petite lectrice et je lis lentement. J’analyse beaucoup les romans que je lis (comme les films et séries que je regarde). Et puis, c’est peut-être étrange, mais au final ce n’est pas comme ça que je trouve l’inspiration. Au contraire, quand je lis trop, j’ai peur de copier inconsciemment les autres auteur.e.s ou j’ai l’impression que tout a déjà été fait lol. Quelque part j’essaye de garder mes univers à moi.

 

  • As-tu un livre préféré ?

Alors, disons que celui qui m’a mis une bonne claque, c’est Frankenstein. Je l’ai lu au lycée, c’était pour les cours. Se dire qu’une jeune auteure de 20 ans a écrit un tel univers, de tels personnages, ça force le respect ! Le roman est tellement différent des adaptations à l’écran. C’est beaucoup plus profond, la créature n’est pas du tout ce que l’on croit. Même la structure du récit nous emporte là où on ne s’y attend pas. J’aime être surprise.

 

  • Quels sont tes auteurs préférés ?

Alors j’aime beaucoup l’écriture de G. R. R. Martin, tout est savamment dosé que ce soient les descriptions, l’humour, l’action. Ce n’est jamais trop ni pas assez. Neil Gaiman sait créer de superbes ambiances aussi. Et surtout, je dois toujours lire d’autres écrits de Mary Shelley, mais c’est pareil, c’est une écriture tellement maîtrisée, pour moi tout est parfait, il n’y a aucun mot de travers lol.

 

  • Quel livre ou auteur t’as donné le goût de la lecture ?

Difficile à dire, j’ai toujours aimé lire, même ce qui n’est pas de la fiction. Que ce soit des articles ou autres. Se dire que si l’on veut, on peut lire quelque chose sur l’astronomie ou l’archéologie, c’est génial ! On a accès à tous les sujets. J’aime lire des formats différents aussi : scénario, forcément, dans mon travail j’ai aidé beaucoup de personnes à peaufiner les leurs, à les mettre en page, à côté j’ai aussi fait partie de plusieurs groupes d’écriture, aidé des associations, et puis des pièces de théâtre aussi. Je m’intéresse à l’écriture sous toutes ses formes 🙂

 

  • Quel livre aurais-tu aimé écrire ?

Aïe, aïe, aïe, dur de choisir ! En plus, j’aime des genres différents. Peut-être Game of Thrones, je trouve ça fascinant d’avoir pu écrire autant de personnages variés et en plus ils sont tous vraiment complexes et bien travaillés. C’est comme s’il y avait plusieurs romans en un. Chaque personnage pourrait avoir sa propre saga. J’aime beaucoup ce genre de lecture où, en fait, on ne lit pas qu’une histoire, mais de multiples.

 

  • Un petit mot pour la fin ?

Oui, je dirais aux lecteur.trice.s de ne pas hésiter à lire des auto-édités. Ce qui est génial, c’est que maintenant, il y a pas mal d’opérations et de blogs qui nous lisent et nous critiquent. Un bon moyen pour savoir s’il s’agit d’un travail sérieux, si tel roman vaut le coût. Même les maisons d’édition souhaiteraient publier plus d’auteurs, mais financièrement c’est compliqué pour tout le monde de nos jours. L’auto-édition ne signifie pas manque de qualité, mais plutôt manque de financement 😉

Interview réalisée en août 2017.

– Retrouvez S. N. Lemoing et ses livres sur les différents sites :

Publicités

3 réflexions sur “[Des plumes et moi] Entretien avec S. N. Lemoing

  1. Pingback: Concours abonnés Twitter et Instagram | Des plumes et des livres

  2. Pingback: Bilan lecture #11 | Des plumes et des livres

  3. Pingback: Interview n°13 – S.N. Lemoing – Auteure/Scénariste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s