Brise de mère, Alain Dantinne

Brise de mèreTitre original : Brise de mère

Auteur(e) : Alain Dantinne

Editions : Weyrich (Collection Plumes du Coq)

Paru le : 2 octobre 2017

Format lu : Broché (187 pages)

4e de couverture :

Une femme dans son siècle, née à la fin de la Première Guerre mondiale. Une vie dans l’ombre de son mari, de ses quatre enfants, en un temps où le patriarcat imposait renoncements et soumission aux mères. Le dernier de ses fils l’accompagne jusqu’aux portes de la mort et raconte…
Un récit riche de révoltes instinctives et d’attachement viscéral, d’incompréhensions générationnelles et de rendez-vous parfois manqués, de colères et de tendresse. Une histoire d’amours, toujours recommencées.

Mon avis : 5 / 5

Un grand merci à Babelio et aux Editions Weyrich pour l’envoi de Brise de mère d’Alain Dantinne dans le cadre de la dernière Masse Critique.

Brise de mère est l’histoire d’une vie. Une vie de femme soumise au patriarcat, une vie de femme oubliée à travers un père, un mari, ses enfants, une vie de résignation. La vie d’une femme née entre deux Guerres.

Alain Dantinne nous dépeint ce que fut la vie de sa mère. A travers de très courtes anecdotes, il nous relate sa relation, souvent conflictuelle, avec ses deux parents puis plus en profondeur d’avec sa mère. Il nous parle de son statut privilégié vis-à-vis de ses trois frères et sœurs, celui du petit dernier, celui qui lui permet tous les excès sans que jamais la mère ne le blâme.

Dans Brise de mère, il y a énormément de choses : les petits bonheurs du quotidien, des regrets, des silences, des chagrins non dévoilés, des disputes disproportionnées… Au fil des pages, la vieillesse, la maladie et la mort prennent doucement possession de la mère. Alain Dantinne nous dévoile son amour incommensurable pour celle qui l’a mis au monde.

Au début du livre, Alain Dantinne nous relate ce que fut la vie de sa mère avec quelques souvenirs racontés par des proches. Je dois reconnaître que ce qui a fait que je me suis immédiatement attachée à la mère est le fait qu’elle soit née à la même période que mes grands-parents. Certaines anecdotes (notamment celle de la fin de la Seconde Guerre mondiale) se recoupent avec des souvenirs que mes aïeux m’avaient contés.

Tout l’accompagnement que l’auteur a accompli aux côtés de sa mère à la santé déclinante, nous est décrit avec une grande sensibilité, sans pudeur, avec authenticité.

J’ai eu du mal à lâcher ce livre. Je me suis mise dans la peau de l’auteur et j’avoue à la mort de la mère, j’ai pleuré. Pleuré parce que cela nous ramène à l’inéluctable. Tôt ou tard nous finirons orphelins. La peine et la douleur de l’auteur seront miennes plus tard mais par le biais de son livre j’en ai eu un bref aperçu.

Brise de mère est un livre qui ne laissera personne insensible. Le vocabulaire est riche et recherché. A plusieurs reprises, j’ai cherché le sens de certains mots, peu usité dans notre langage courant.

Émotionnellement c’est un livre qui m’a complètement vidée. Entre les petites joies qui me faisaient sourire et le deuil qui m’a effondrée, j’ai tout vécu comme s’il s’agissait de ma propre famille…

 

Publicités

Une réflexion sur “Brise de mère, Alain Dantinne

  1. Pingback: Bilan lecture #11 | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s