Bilan lecture #10

Encore un mois où la lecture a été très présente même si évidemment le rythme de lecture a fortement chuté avec la reprise du boulot. Cela fait malgré tout 9 nouveaux livres de lus. Pas mal pour un mois où j’ai eu l’impression de ne pas avancer !

Semaine du 4 au 10 septembre

Cette semaine-ci, malgré une rentrée des classes sur les chapeaux de roue, j’ai réussi à lire trois livres. Le premier est Tombent les anges de Marlène Charine. Avec la rentrée des classes, les changements nombreux à l’école, je rentrais le soir complètement vidée ! Du coup, je n’ai pas lu avant vendredi ! Et avec Naya, ma tourneuse de pages, ce n’est pas facile non plus…

L’histoire : Lors d’une perquisition de routine, Cécile, jeune policière désabusée et limite borderline, vit une expérience hors du commun qui va faire basculer son existence.
Audrey, jolie infirmière de vingt-cinq ans, met fin à ses jours dans la salle de bain de son luxueux appartement du XVe arrondissement. Elle ne s’y trouve pas seule.
Contactée par le Lieutenant Kermarec, Cécile n’a pas d’autre choix que d’écourter ses vacances forcées. Et après tout, il est bien le seul à ne pas la prendre pour une cinglée…

Avec Tombent les anges, Marlène Charine confirme son talent indéniable pour construire des intrigues à la fois percutantes et captivantes. Un thriller digne de ce nom, rythmé par une écriture fluide et subtile.

Tombent les anges

 

La chronique ICI.

 

 

Le deuxième est Une robe couleur de vent de Sophie Nicholls à paraître le 4 octobre aux Editions Préludes.

L’histoire : Fabia Moreno vient de s’installer avec sa fille, Ella, dans la petite ville de York, où elle a ouvert un magasin de vêtements vintage. Une boutique de rêve, comme les femmes de York n’en ont encore jamais vu. Car Fabia possède un don pour dénicher la robe idéale et l’ajuster à chaque cliente. Autour de son commerce, bientôt, les destins se croisent, les identités se révèlent et les amours s’épanouissent… mais naissent aussi la méfiance et la jalousie.
L’exubérance de Fabia dérange, et la jeune Ella, à la peau cuivrée, est une adolescente bien mystérieuse.
Parviendront-elles à s’intégrer dans la communauté ?
Quel sombre secret cache Fabia derrière ses tenues flamboyantes et son accent chantant ? Sa fille elle-même sait-elle tout de l’histoire familiale ?

Dans la lignée du roman  Chocolat  de Joanne Harris, adapté au cinéma avec Juliette Binoche et Johnny Depp,  Une robe couleur de vent  est un véritable bonheur de lecture, ode à la tolérance et hymne à la vie.

Une robe couleur de vent

 

La chronique ICI.

 

 

Et pour le dernier, il s’agit du traditionnel tome mensuel de Calendar girl : Septembre.

L’histoire : Revenir à Vagas devait être une joie pour Mia, et pourtant tout va mal. Elle n’a pas versé son dernier règlement à Blaine, elle doit de l’argent à son client précédent qu’elle ne peut pas rembourser pour l’instant, et l’état de son père ne s’améliore pas ! Pour couronner le tout, Wes a disparu depuis plus de trois semaines. Personne n’a eu de ses nouvelles. Mia est totalement dévastée. Elle va prendre la seule décision qui s’impose à ses yeux. Blaine va obtenir ce qu’il veut, en tout cas, c’est ce que Mia va lui laisser croire…

Calendar girl Septembre

 

La chronique ICI.

 

 

Semaine du 11 au 17 septembre

Je commence la semaine avec le dernier SP en date de Angel.B : Cold Hearted : Féroce. L’histoire de Yaël et Estelle étant terminée (et bien !), je ne pensais pas qu’il y aurait un tome 3 et pourtant si ! Cette fois, c’est pour suivre l’histoire de Frédérique et Bastien (rencontrés dans les deux premiers tomes).

L’histoire : S’il y a bien une chose que Frédérique Bocu déteste, ce sont les menteurs imbus d’arrogance et profiteurs. Tout ce qui représente Bastien Pargne en fait. Cet enfoiré lui a fait croire, le temps de s’envoyer en l’air avec elle, qu’il était étudiant. Sauf, qu’en vérité, il est un de ses patrons. Pire encore : son maître de stage personnel au sein du ranch ! Un peu trop curieux, il découvre une face cachée de la jeune femme à laquelle il ne s’attendait pas. De plus, un fantôme du passé revient dans la vie de Fred, au même titre que celui qui semble avoir la main mise sur le domaine Fenterêt.

Cold Hearted Féroce

 

La chronique ICI.

 

 

J’ai ensuite terminé le recueil de poésie de Gabriella Bozzano, Ironie du sort.

Résumé : Approchez futur âme damnée. Venez souffrir avec nous.
Laissez derrière les regrets et abandonnez votre courroux.
Installez-vous donc près des fleurs et oubliez votre chair.
Préparez vous à la douleur et bienvenue en enfer.

512ivNwLo4L._SX195_

 

La chronique ICI.

 

 

Semaine du 18 au 24 septembre

Nouvelle semaine, nouvelle lecture. Je commence Le voyage d’une seconde de Nour Kiahara.

L’histoireParaplégique depuis un an, Georges est sur le point de décéder dans son lit auprès de sa femme Catherine et sa petite fille, Edna. Après quatre-vingts années de vie, il le sait, c’est maintenant qu’il va la quitter. Pourtant, après avoir fermé les yeux, il se retrouve quelques instants plus tard dans son salon, confortablement assis dans son fauteuil. Et le plus étonnant… C’est qu’il a retrouvé l’usage de ses jambes !

S’ensuit alors un long voyage à travers le temps, à travers sa mémoire, et à travers des bonds dans le passé qu’il ne contrôle pas. Là où d’autres personnes profiteraient de ce phénomène pour assouvir des fantasmes illégaux, Georges, lui, sait très bien à quoi il va dédier sa nouvelle vie. Retrouver le Fugace. Le célèbre tueur en série qui a assassiné sa fille, Tyana, en 1988 et qui ne cesse de sévir encore aujourd’hui.

Au-delà des vérités douloureuses qu’il s’apprête à découvrir et des rencontres fortuites, Georges fera une bien triste constatation. Vivre à l’envers implique de retrouver certains êtres chers, mais aussi… D’en dire adieu à d’autres. S’est-il préparé ?

Le voyage d'une seconde

 

La chronique ICI.

 

 

J’enchaîne avec un autre SP que j’attendais depuis ma lecture du premier tome : 2048 Tome 2 : Apokàlupsis de Lionel Cruzille.

L’histoire : 2026, la planète fait face à une pandémie d’une virulence et d’une puissance inégalée. Engagé par la Maison-Blanche, Garry Johnson cherche frénétiquement une solution pour endiguer la vague mortelle qui menace bientôt d’emporter l’humanité entière.
2048, une femme se trouve mêlée bien malgré elle aux « Hors Réseau ». Elle fait la connaissance de Will et de Datu. Prise dans un engrenage fou, elle va découvrir tout un monde inconnu. De découvertes en cavalcades, elle sera bientôt mise face à une menace bien plus grande que sa rencontre avec l’underground résistant de Newropa.

Dans ce tome 2 de 2048 , Lionel Cruzille signe un thriller futuriste qui nous plonge dans deux directions différentes : une nouvelle course poursuite dans un présent chaotique et dangereux et un passé dans lequel celui-ci prend racine. Comment les Hommes en sont venus à ne connaître que la PIGAG ? Qui sont les Hors Réseaux ? Qu’était Newropa avant la Croisade Blanche ? Pouvait-on éviter la catastrophe sans faire pire encore ?

2048 Tome 2

 

La chronique ICI.

 

 

Semaine du 25 septembre au 1er octobre

Cette semaine, j’ai eu beaucoup de mal à lire. Non pas parce que je n’avais plus envie de lire mais parce que j’étais épuisée (encore 3 semaines avant les vacances !!!). Bref, c’est lentement que j’ai lu Des aventures hors du commun de Yannick Giammona. En fait le plus gros de ma lecture s’est fait pendant le trajet… en bus ! (ou en attendant le bus quand je rate celui que je dois prendre…)

L’histoire : Zoé a huit ans. Elle possède un don. Elle doit apprendre à le gérer. Surtout quand les milliers de voix qu’elle entend se mélangent dans sa tête. Heureusement, Tom va l’aider à enfermer toutes ces voix et à vivre avec ce don.

Diana et Jonathan sont étudiants à Paris. Ils vivent ensemble en appartement. Ils vont apprendre, à leurs dépens, que le miroir qui est dans leur chambre est un objret maléfique…

Pierre est instituteur en Normandie. Sans le savoir, il a des voisines étranges. En effet, sa curiosité va le mener à voir ses deux vieilles dames faire des allées et venues incessantes entre leur cave et leur voiture. Et la curiosité est un bien vilain défaut !

Retrouvez à travers trois nouvelles des aventures hors du commun, où rien ne présage à l’avance ce qu’il va arriver à des personnages qui sont au départ des plus ordinaires.

Des aventures hors du commun

 

La chronique ICI.

 

 

Le week-end s’annonce reposant, je commence tranquillement Délivre-nous, le thriller d’Edmondo Pires, sorti le 15 septembre dernier aux Editions Numerik’livres. Je termine le thriller palpitant in extremis dimanche en soirée.

L’histoireDepuis la perte tragique de son fils et de sa femme, François Delagne traverse sa vie comme un fantôme. À la tête d’une entreprise florissante, il survit au jour le jour dans l’unique but d’honorer la promesse faite à sa femme Christina : s’assurer que l’assassin de leur enfant ne sorte jamais de prison. Et ne pas céder à l’envie de tuer. Mais lorsque survient le moment redouté de la libération, quinze ans après le procès, les certitudes volent en éclats.
Déchiré entre les pulsions de vengeance et la force d’un serment, François parviendra-t-il à se libérer du plus puissant des jougs : la haine d’un homme. Et si cette remise en liberté cachait des enjeux plus importants ? Et si le monstre n’avait pas livré tous ses secrets ?

delivrenous510

La chronique ICI.

 

 


Ce mois-ci ont également été publiés…

Publicités

Une réflexion sur “Bilan lecture #10

  1. Pingback: Bilan lecture #11 | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s