[Des plumes et moi] Entretien avec Gabriella Bozzano

Amis du jour, bonjour !

Lors de mon appel à interview sur Twitter le mois dernier, Gabriella Bozzano fut une des auteures à répondre le plus rapidement. A peine le questionnaire envoyé, qu’il m’était retourné complété. A cette occasion, elle m’a gentiment proposé de m’envoyer un ou plusieurs de ses livres en SP. J’ai tout naturellement choisi non pas le thriller (trop facile !) mais le recueil de poésie. Je ne parle plus de mon goût pour la poésie, mais comme on n’en parle jamais assez, je n’ai pas hésité une seule seconde à faire mon choix. Pour avoir mon avis sur son recueil Ironie du sort (avouez que le titre intrigue en plus !) c’est par ici. Pour mieux connaître Gabriella Bozzano, continuez votre lecture…

  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis libraire ayant un énorme parti pris pour la littérature de l’imaginaire. Je vais fêter mes 30 ans. Je passe mon temps entre la lecture, les jeux vidéo, le cinéma (d’horreur principalement) ainsi que mon homme et mon chat. Je vis à Nice ne pouvant pas me passer du soleil, bien que la pluie tombe très souvent dans mes romans. Je suis une inconditionnelle du Titanic. J’ai plein de livres dessus. Et je suis une grande collectionneuse de figurines Aliens.

  • Que représente l’écriture pour toi ?

L’écriture c’est toute ma vie. J’ai arrêté d’écrire pendant des années. Entre les études, le travail et le copain je n’avais plus le temps. En reprenant il y a quelque temps je me suis rendu compte à quel point ça me manquait.

  • Depuis quand écris-tu ?

J’écris depuis que je suis en âge d’écrire. J’ai écrit très tôt mes premiers poèmes. Le premier était sur le vent d’ailleurs. Et puis j’ai continué et encore continué. J’écrivais surtout de la poésie. Puis vers l’adolescence je me suis tournée vers des nouvelles. Et enfin vers mes 16 ans l’idée de L’art de la Mort a germé dans ma tête. Le tome I vient de sortir et on est très loin de l’idée de base. Je crois que la seule chose que j’ai gardée c’est le nom des personnages et le titre.

  • Quels sont tes projets d’écriture à venir ?

Je suis en train d’écrire un recueil de nouvelles d’horreur. Le tome II de l’Art de la mort est aussi en cours d’écriture mais j’attends un peu. Et je suppose qu’un nouveau recueil de poèmes verra le jour dans quelques années… le temps que j’en écrive de nouveaux de temps en temps.

  • Es-tu une petite ou grosse lectrice ? Quelle place tient la lecture dans ta vie ?

Une énorme lectrice. Mon entourage est choqué quand il voit combien de livre je lis. Je ne peux pas m’arrêter de lire. J’ai toujours plusieurs livres en cours. Celui que je lis sur papier, celui sur liseuse, celui sur l’appli kindle. Il faut que je puisse lire partout sans contrainte de support. 5 minutes de pause, une file d’attente et c’est parti. J’ai une grande facilité à m’évader et replonger dans l’univers de l’auteur rapidement.

  • As-tu un livre préféré ?

Pas un mais plusieurs. Je relis souvent Orgueil et préjugés de Jane Austen. Récemment c’est la Maison bleue horizon de Jean-Marc Dhainaut qui a attiré mon attention. C’est un livre que je sais que je relirais régulièrement.

  • Quels sont tes auteurs préférés ?

J’aime beaucoup Maxime Chattam. J’adore Clive Barker et je vénère Stephen King. Je pense que ça résume la situation.

  • Quel livre ou auteur t’a donné le goût de la lecture ?

Pour la lecture j’ai commencé par les contes mythologiques. Cela m’a plongé dans le fantastique. Un autre livre qui a bouleversé mon enfance est Les sortilèges du passé de Marianne Curley que je relis encore très régulièrement. Pour ce qui est de mon attrait au thriller et à l’horreur c’est L’âme du mal de Maxime Chattam.

  • Quel livre aurais-tu aimé écrire ?

J’aurais aimé écrire Hellraiser de Clive Barker. En quelques pages il a réussi à inventer une telle mythologie, des personnages si incroyables. J’aimerais pouvoir un jour réussir à faire cela.

  • Un petit mot pour la fin ?

Je voudrais remercier les personnes qui ont pris le temps de me lire et de découvrir mon univers. J’avais publié un recueil de poèmes il y a 12 ans et bien entendu ce fut un flop. À l’époque il n’y a pas d’attrait pour l’auto édition. Un grand merci à tous les lecteurs, blogueurs et différents sites qui donnent leur chance et la parole aux écrivains auto édités que nous sommes.

Interview réalisée en août 2017.

– Retrouvez les livres de Gabriella sur Amazon ou Edilivre (uniquement pour le tome 1 de l’Art de la mort)

– Retrouvez Gabriella Bozzano sur Twitter ou sur son site de lectures.

Publicités

Une réflexion sur “[Des plumes et moi] Entretien avec Gabriella Bozzano

  1. Pingback: Bilan lecture #10 | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s