Kissmee, Aline Inacio

KissmeeTitre original : Kissmee

Auteur(e) : Aline Inacio

Editions : Autoédité

Paru le : 19 octobre 2016

Format lu : Numérique (342 pages)

4e de couverture :

À quinze ans, Maxence Dardennes mène une vie bien remplie entre sa jument, sa chienne, ses amis, le rugby, la musique et les études. Quant à son père Thomas Dardennes, beau quarantenaire fraîchement fiancé à une superbe femme de trente deux ans, il jongle entre sa vie de famille, l’éducation de son fils et la gestion du haras familial. Si tout semble parfait en apparence, la réalité cache cependant quelques zones d’ombres. Bien malgré elle, Antonia, une auteure de polars à succès de quarante et un ans plutôt solitaire, va contribuer à les révéler en débarquant un 10 juillet dans leur village de carte postale.

Face à des questionnements et des émotions qui vont parfois les dépasser, ils vont tous les trois voir voler en éclats certaines de leurs certitudes.
Quelle option vont-ils alors choisir ? La fuite ? L’acceptation ? Le renoncement ? Et est-ce vraiment aussi simple quand le regard des autres ou certains fantômes du passé pèsent sur vos épaules ? Entre le corps, le cœur et la raison que vont-ils laisser parler ?

Mon avis : 4,5 / 5

Je m’excuse auprès d’Aline Inacio pour ce très long délai de lecture pour Kissmee. Heureusement que je ne m’étais pas avancée en donnant un délai mais quand même, parfois je me dis que j’abuse bien de la patience des auteurs…

Après avoir lu Mon amie Adèle de Sarah Pinborough, je ne pouvais pas me lancer dans un énième thriller, la comparaison aurait été trop importante et je n’aurai pu me sortir ma dernière lecture de la tête.

Il fallait donc changer de genre et radicalement : une romance, quoi de mieux ?

Dans Kissmee, nous avons Antonia, une écrivaine, qui quand ça la prend, plaque tout pour partir s’isoler. Après des heures de route, elle arrive dans un petit village au nom de Gwaine. Coïncidence, c’est le prénom de sa meilleure amie ! Elle décide de passer la nuit dans ce petit village au nom amical. Antonia a une piètre image d’elle-même. Malgré qu’elle soit auteure à succès, les différents membres de la famille Dardennes le prouvent, elle se dénigre la plupart du temps. Elle masque cela par de l’ironie et un cynisme. J’ai beaucoup aimé ce personnage qui, je dois l’avouer, m’a beaucoup fait penser… à moi. Pour le coup, j’ai même eu le droit à une psychanalyse gratuite, cool non ?

Dans ce village, elle va rencontrer Maxence Dardennes, un jeune homme de quinze ans, en plein trouble de l’adolescence et des premières amours. Puis, c’est toute la famille Dardennes qui entre en scène : Thomas, le père de Max, bourru et désagréable à souhait (à première vue) ; Jen, sa fiancée, pas plus aimable avec Antonia ; les grands-parents de Max, César et Isobel, qui m’ont bien amusée avec toutes leurs allusions (j’ai dû bien passer pour une folle à rire toute seule avec ma liseuse dans les mains !) ; Abigail, la soeur de Thomas, qui est l’opposée de son frère ; et Virgule, la dalmatienne protectrice envers son maître, Max.

Chaque personnage a son importance et est très bien dépeint. Evidemment je suis très attachée à Antonia pour les raisons évoquées plus tôt mais j’ai beaucoup apprécié Max. Ce jeune garçon ayant l’impression d’être incompris par son père (ah les ados !!) alors qu’il traverse une crise existentielle sur son orientation sexuelle… Ce genre de peur de devoir parler de son homosexualité ne devrait pas exister mais on le sait les préjugés ont la vie dure, même dans notre société qui se prônent « moderne ». J’ai beaucoup aimé la manière dont Aline Inacio a traité ce sujet, sans en faire trop ni trop peu.

Le livre en lui-même se lit très vite. Je ne voyais pas les pages défiler. Au départ, je m’étais dit que plus de 300 pages, ça allait me faire une petite semaine, et bien même pas ! J’y ai passé deux petites soirées, alors que je n’étais pas chez moi (et j’ai dû mal à lire quand je ne suis pas chez moi).

Un grand merci à Aline Inacio qui m’a proposé de lire son roman et encore pardon d’avoir autant traîné, surtout que cette lecture valait vraiment le coup !

Publicités

3 réflexions sur “Kissmee, Aline Inacio

  1. Pingback: Concours abonnés Twitter et Instagram | Des plumes et des livres

  2. Pingback: Concours abonnés Twitter et Instagram | Des plumes et des livres

  3. Pingback: Bilan lecture #10 | Des plumes et des livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s