Demain sans toi, Baird Harper

Demain sans toiTitre original : Red Light Run : Linked Stories

Auteur(e) : Baird Harper

Traducteur(s) : Brice Matthieussent

Editions : Grasset

Paru le : 30 août 2017

Format lu : Numérique (187 pages)

4e de couverture :

Le jeune Hartley Nolan doit sortir de prison après avoir purgé une peine de quatre ans pour homicide involontaire. Un homme le guette devant le pénitencier de Grassland, près de Chicago, un proche de la jeune femme tuée accidentellement par Hartley. Mais Hartley ne sortira que le lendemain, bouleversant les projets de ceux qui l’attendent, parents ou ennemis…

Quatre ans plus tôt, personne n’aurait imaginé Hartley mêlé à une histoire aussi tragique. Enfant de la banlieue de Chicago, il avait réussi dans les affaires et épousé son amour de jeunesse, Glennis, dont les problèmes d’alcool ne semblaient pas compromettre la vie heureuse qui leur était promise. Mais quand sa voiture percute celle de Sonia, une jeune femme de bonne famille très appréciée, le golden boy se transforme en meurtrier. Une onde de chocs parcourt alors la ville et ébranle les deux familles, celle de la victime et celle du coupable.

En onze chapitres qui se lisent comme autant de nouvelles, Baird Harper livre une magistrale variation sur la famille. Les mécanismes à l’œuvre dans deux clans frappés par le deuil et la culpabilité sont les moteurs d’un roman singulier, où le suspense n’exclut pas une analyse subtile de ce qui se joue quand nos existences basculent.

Mon avis : 3 / 5

Un grand merci aux Editions Grasset et à NetGalley qui m’ont permis de lire Demain sans toi avant sa sortie.

Dans ce livre, nous avons onze chapitres dans lesquels nous suivons différents personnages dont les vies vont se croiser, s’entremêler, se dissocier.

L’immersion dans Demain sans toi a été difficile. Très difficile. Le style est lacéré, l’écriture discontinue. Les événements y sont décrits sans chronologie, sans continuité. J’avoue m’être perdue plus d’une fois, en ne sachant plus si on était dans le présent, le passé, un souvenir, une supposition… Bref, c’était très dérangeant.

Au fil de ces chapitres, cependant, le puzzle commence à s’assembler, la trame de l’histoire se dessine. Les personnages qui vivaient chacun de leur côté commence à prendre consistance et prennent leur rôle dans l’intrigue.

Petit à petit, on comprend où l’auteur voulait nous mener (mais le parcours pour y arriver est assez ardu !).

Demain sans toi annonce la réflexion de la mort et de ses conséquences. Tout au long de ce livre nous suivons les différents personnages qui gravitent autour de cette mort. Baird Harper nous plonge au milieu des regrets, des non-dits, des secrets enfouis, des addictions, de la formation des caractères…

Le personnage central de Demain sans toi est la défunte. Tous les personnages gravitent autour de cette mort, autant du côté de l’assassin (et ses proches) que de la victime.

Demain sans toi est un bon livre quand on le lit jusqu’au bout… Encore faut-il avoir l’envie et le courage d’y parvenir…

Publicités

Une réflexion sur “Demain sans toi, Baird Harper

  1. C’est embêtant ces constructions un peu alambiquées qui nous perdent. Personnellement ne pas savoir situer le récit dans le temps est une des choses que j’apprécie le moins dans mes lectures, je vais donc passer mon chemin 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s