La maison bleu horizon, Jean-Marc Dhainaut

La maison bleu horizonTitre original : La maison bleu horizon

Auteur(e) : Jean-Marc Dhainaut

Editions : Taurnada

Paru le : 29 juin 2017

Format lu : Numérique (218 pages)

4e de couverture :

Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d’Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l’enquête bouleversante qui l’attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d’un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ?

Mon avis : 5 / 5

J’ai été agréablement surprise il y a peu, de recevoir un mail de Joël des Editions Taurnada, me proposant de lire La maison bleu horizon de Jean-Marc Dhainaut. Car il faut le dire, le paranormal n’est pas représenté sur ce blog ! Cependant à la lecture de la quatrième de couverture j’ai été intriguée. Après la lecture des trente premières pages sur le site des Editions Taurnada, j’étais décidée : il me fallait absolument ce livre.

Ce qui m’a intéressée en premier était le fait que cela se passait dans la Somme, mon département d’origine (et oui, je ne suis pas une vraie Isarienne !!). Ensuite, que cela se passe à Villers-Bretonneux, cela m’a totalement décidée. Même si je n’ai pas de réels liens avec ce village, tout le monde le connaît de nom, au moins pour son Mémorial national australien et toute l’histoire rattachée à la Première Guerre Mondiale (surtout qu’on est toujours en plein centenaire de cette grande guerre).

Dans La maison bleu horizon, nous suivons l’avancée de l’enquête sur des événements paranormaux d’Alan Lambin, dans « le château », une grande bâtisse isolée à deux pas de Villers-Bretonneux. Alors que la tempête fait rage à l’extérieur, Alan compte bien rassurer la famille habitant ces murs. En effet depuis plusieurs jours elle est témoin d’étranges phénomènes : une jeune fille en pleurs se manifeste devant la mère et la fille de la famille, tandis que Thomas, le petit garçon, est terrifié par un soldat de la Première Guerre Mondiale (reconnaissable à son uniforme couleur bleu horizon) et a développé une peur irrationnelle pour le feu… Alan va devoir découvrir ce que veulent ces esprits et percer à jour les secrets de cette famille vivant dans cette maison aux clichés de la hantise.

Bien que je ne sois pas une habituée des histoires de fantômes (pourtant qu’est-ce que j’ai pu les adorer dans mon adolescence !), j’ai eu un véritable coup de coeur pour ce livre. De la première à la dernière page, nous sommes littéralement projetés aux côtés des personnages dans cette étrange maison. J’ai eu l’impression de vivre les événements au même moment qu’Alan (j’ai sursauté en même temps que lui, j’ai eu des frissons, j’ai été émue…). L’auteur, Jean-Marc Dhainaut, a parfaitement dépeint les lieux de manière à ce que le lecteur se projette aisément. Les personnages sont très bien décrits également ; on a envie de les rassurer et de les protéger à tour de rôle (comme Alan Lambin veut le faire).

Cette histoire est bouleversante, même si on ne croit pas à ces phénomènes, tout est fait pour paraître le plus réel possible.

La maison bleu horizon est envoûtante, hypnotisante. Je ne pensais pas lire ce livre aussi rapidement, mais finalement impossible pour moi de m’en détacher. Fait rare dans mes lectures : je retardais l’heure du coucher pour pouvoir continuer à lire, je ne pouvais pas laisser les personnages sans connaître leur sort. Je voulais à tout prix connaître l’histoire de ces fantômes (histoire, sans la révéler, qui est tout fait intéressante historiquement parlant).

La plume de Jean-Marc Dhainaut est fluide et très agréable à lire. Il alterne avec brio les moments de calme, de réflexion avec les situations stressantes, angoissantes avec les apparitions ou les rêves.

En plus de l’histoire de hantise (qui ne peut que plaire aux amateurs du genre), la part historique qui entoure ce livre est pertinente et enrichit grandement le récit. Les événements historiques y sont décrits avec précision, talent et exactitude.

La lecture de ce livre fait beaucoup penser à un film (d’ailleurs si un réalisateur veut bien le tourner…). Surtout le final qui est grandiose et plein d’émotions.

La maison bleu horizon n’est pas qu’un livre de fantastique ou de paranormal. C’est un livre qui vous fera passer par toutes les émotions (peur, joie, soulagement, tristesse, …). A lire absolument !

Un grand merci aux Editions Taurnada de m’avoir proposé de lire ce sublime livre.

Publicités

3 réflexions sur “La maison bleu horizon, Jean-Marc Dhainaut

  1. J’ai lu toute à l’heure l’avis de Maksunbouquinsinonrien et j’étais déjà intriguée mais la partie historique que tu mets en avant ne fait que confirmer mon intérêt pour ce livre qui ne semble pas être juste une histoire de fantômes

    Aimé par 1 personne

    • Bien évidemment, la part paranormale médium / fantôme est majoritaire dans le livre puisque c’est le genre qui le caractérise. Mais c’est vrai que la part historique, le message de ne pas oublier les soldats fusillés injustement pendant les guerres est très présent et important.

      J'aime

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #33 | Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s