Le prix de la liberté, Ludvik Jean-Denis

Le prix de la libertéTitre original : Le prix de la liberté

Auteur(e) : Ludvik Jean-Denis

Editions : Autoédité

Paru le : 9 décembre 2016

Format lu : Broché (111 pages)

4e de couverture :

Pointeville, 1780.

Perturbée par un terrible événement, la vie de Cornelia, une jeune esclave, prend une tout autre allure au sein de l’Habitation Saint-Pierre. L’arrivée de Joseph, un nouvel esclave, l’oblige à prendre des décisions difficiles.

La situation politique instable de l’île est une aubaine pour Cornelia qui est toujours en quête d’un trésor inestimable : la liberté.

La jeune esclave entame un long chemin vers une contrée inconnue semée d’embûches où sentiments et émotions sont mis à rude épreuve.

Mon avis : 4,5 / 5

Merci à Ludvik Jean-Denis d’être venu vers moi et de m’avoir proposé la lecture de Le prix de la liberté.

Dans ce roman, nous sommes plongés dans la Guadeloupe de la fin du XVIIIe siècle. L’histoire couvre une vingtaine d’année au total. Nous suivons la vie de Cornelia, jeune esclave dans l’Habitation Saint-Pierre au maître du même nom. Les esclaves sont nombreux et doivent travailler dans les diverses plantations : café, coton et sucre de canne. Après que les parents de Cornelia aient été condamnés à mort pour vol et tentative de fuite, un nouvel esclave, Joseph, arrive dans l’Habitation. Ce dernier, de part son envie de liberté, va faire prendre à Cornelia des décisions décisives pour sa vie.

Ce qui m’a beaucoup plus dans Le prix de la liberté, c’est d’être du point de vue des esclaves. Personnellement, je suis plus calée pour l’esclavage aux Etats-Unis que dans les colonies françaises. Nous découvrons leur pénible travail, pourquoi ils ne se plaignent pas ni ne se rebellent alors qu’ils ont l’avantage du nombre, etc. Nous comprenons d’autant plus leur envie de liberté et le prix qu’ils sont prêts à payer pour l’obtenir.

De plus l’Histoire française prend une part importante dans le récit. Contrairement à d’autres livres, où on s’appuie sur l’Histoire pour y semer quelques détails, ici elle a toute son importance et est parfaitement rapportée dans la fiction.

Tout cela sur le fond de l’histoire de Cornelia et Joseph donne un excellent résultat.

Il y a juste un point que je n’ai pas bien saisi car il n’y a pas d’explication dans le livre : pourquoi Cornelia change-t-elle de prénom à la fin ? Autant pour Joseph on suppose que son changement de nom s’est fait pour trancher avec sa condition d’esclave et ne pas être « reconnu » par la suite. Mais Cornelia n’a pas changé tout de suite, ce qui est d’autant plus surprenant.

Malgré ce petit point noir (qui est vraiment tout petit), cela reste une belle histoire entre un homme et une femme, un bon roman qui nous permet de mieux appréhender cette sombre face de l’Histoire de France, un livre distrayant et instructif à la fois.

Livre lu dans le cadre du #CISHC 2017 : ITALIE : Le fil du temps ~ Lis un livre dont l’histoire, fictive, se déroule dans le passé. (4 / 10)
Publicités

2 réflexions sur “Le prix de la liberté, Ludvik Jean-Denis

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #32 | Des plumes et des livres

  2. Pingback: [MAJ régulière] Challenge #3 : Summer Holidays Challenge 2017 | Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s