Le désert rouge, J.E. Briffa

Le désert rougeTitre original : Le désert rouge – De vapeur et de sable

Auteur(e) : J.E. Briffa

Editions : Autoédité (Broché) / L’ivre-Book (Numérique)

Paru le : 22 octobre 2016

Format lu : Broché (209 pages)

4e de couverture :

Au sein des grandes cités mobiles actionnées par la puissance de la vapeur, les hommes arpentent l’immense Désert Rouge.

Après le sabotage d’une cuve d’eau, le Baron Ambrose Walter Cappel, dirigeant la ville de Stearbury, charge son fils adoptif, Jak, de trouver les responsables. Il apparaît rapidement que le Culte de l’eau et Charles Denning, rival éternel d’Ambrose et dirigeant de la cité de Hayllonbury, ne sont pas étrangers à tout ça. Jak aura fort à faire lorsque les pirates de l’air attaqueront la ville à la recherche de la célèbre boussole de Gerason, celle-là même qui conduit à la mythique Vallée Verte. Sans le savoir, Jak marche sur les traces de son passé…

Aventures enlevées où le récit de piraterie côtoit les jets eaporeux du steampunk.

Mon avis : 5 / 5

Je remercie l’auteur, J.E. Briffa, de m’avoir proposé de lire Le désert rouge. Une histoire de pirates me fait toujours envie depuis que j’ai lu Question de temps de E.R. Link.

Un point essentiel à savoir sur ce livre est qu’il s’accompagne d’une OST (Original Soundtrack) réalisée par Rémi Labroche.

Bien évidemment, on peut lire le livre sans écouter la musique. Mais cela ne rend pas pareil. Même s’il s’agit là d’un excellent roman, la musique donne une toute autre dimension au texte.

J’ai essayé toutes les combinaisons : lecture seule, musique seule et lecture avec musique. Pour les deux séparément, c’est très bien aussi.

Le roman est très bon, l’écriture fluide et parfaitement accessible, nous emmène sans souci dans cet univers steampunk peuplé de pirates et autres créatures fantastiques.

La musique fait vraiment BO de film et je ne sais pas si cela peut se dire mais pour moi, c’est une musique visuelle. Je m’explique, quand on l’écoute, on visualise parfaitement ce à quoi elle correspond (un personnage, une cité, une bataille…).

Alors les deux ensemble… C’est un feu d’artifice littéraire et musical ! Déjà quand je lis, j’ai un film du récit qui se déroule dans ma tête mais là, avec la musique, on ressent tout en plus fort !

Incontestablement, un bon coup de coeur pour Le désert rouge.

Livre lu dans le cadre du #CISHC 2017 : EGYPTE : Voyage unique ~ Lis un livre qui n’a pas de suite. (2 / 10)
Publicités

2 réflexions sur “Le désert rouge, J.E. Briffa

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #31 | Des plumes et des livres

  2. Pingback: [MAJ régulière] Challenge #3 : Summer Holidays Challenge 2017 | Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s