Tu as promis que tu vivrais pour moi, Carène Ponte

tu-as-promis-que-tu-vivrais-pour-moi-915720-264-432Titre original : Tu as promis que tu vivrais pour moi

Auteur(e) : Carène Ponte

Editions : Michel Lafon

Paru le : 1er juin 2017

Format lu : Numérique (216 pages)

4e de couverture :

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.

Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l’homme avec lequel elle vit ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.

Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que celle qui lui manque tant n’avait pas l’intention de se contenter de paroles en l’air et que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait… 

Un roman pétillant sur l’amitié et le pouvoir de changer sa vie.

Mon avis : 5 / 5

Un grand merci aux Editions Michel Lafon et à NetGalley qui m’ont permis de lire Tu m’as promis que tu vivrais pour moi de Carène Ponte avant sa sortie.

Malgré un sujet de départ tragique (Molly perd sa meilleure amie de longue date), ce livre est une bonne bouffée d’air frais et lorsqu’on le referme, on a le sourire.

Le personnage principal, Molly, perd donc sa meilleure amie, Marie, à la suite d’un cancer. Avant de mourir, Marie lui fait promettre de vivre sa vie à fond, d’en profiter. Quelques jours après l’enterrement de Marie, Molly reçoit un courrier… de son amie défunte ! Cette dernière lui envoie douze lettres, une pour chacun des douze prochains mois avec une demande particulière, une envie ou un rêve que Marie aurait aimé vivre.

Dès les premières pages, nous ne pouvons qu’être touchés par la forte amitié qui lie Molly et Marie.

Les personnages secondaires sont haut en couleurs : la mère de Molly un peu envahissante, Sacha le frère de Marie qui peine à faire son deuil, Germain le petit ami ennuyeux de Molly, Charlotte la mère de Marie, … (je ne vais pas tous les citer non plus !).

J’ai beaucoup apprécié la manière dont sont traités les différents sujets : l’amitié (entre Molly et Marie évidemment mais aussi Molly et Viviane, son autre meilleure amie qui ne supportait pas Marie), le bonheur (qu’est-ce qui nous rend heureux, comment parvenir au bonheur ?), l’amour, le rôle de parents (notamment à travers les vies des petites Lou et Alice mais aussi avec d’autres personnages), le besoin de vivre ses rêves.

Chaque personnage apporte de la tendresse, de l’humour et de l’émotion au récit. Les notes ajoutées par l’auteure à certains passages (qui correspondent à des commentaires de Molly sur ce qui est décrit) apportent de l’humour, prêtent à sourire.

J’ai beaucoup ri, souri, en lisant Tu m’as promis que tu vivrais pour moi. L’écriture simple, fluide et addictive de Carène Ponte m’a scotchée du début à la fin du roman. Ma seule critique négative pourrait être que j’aurais aimé qu’il soit un peu plus long. Sur la fin, on sent que les événements s’enchaînent, tout s’accélère… Pourtant on est si bien en compagnie de tous ces personnages !

Un roman à lire absolument !

Publicités

Une réflexion sur “Tu as promis que tu vivrais pour moi, Carène Ponte

  1. Pingback: Bilan lecture #8 | Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s