Les carnets de Pauline Thot, Rébecca Brocardo

pauline-thotTitre original : Les carnets de Pauline Thot

Auteur(e) : Rébecca Brocardo

Editions : Autoédité

Paru le : 17 juin 2016

Format lu : Numérique (192 pages)

4e de couverture :

1999. Pauline étouffe dans sa petite ville de province. Introvertie et malmenée en classe, elle ne revit que pendant les vacances en Corse, où elle se découvre à la fois désirable et vulnérable. Pour assouvir sa soif de liberté, elle se révoltera tour à tour contre l’autorité, les hommes et la société. Dans ses carnets, Pauline raconte à la première personne sa lutte solitaire contre la honte et la culpabilité qu’elle ressent dans sa construction en tant que femme dans un pays où leur condition et leur sexualité posent toujours problème. Avec son « Je », elle joue à se moquer de tout pour ne pas souffrir. Véritable journal de société, ce récit riche et sensible témoigne de la difficile transformation d’une adolescente en adulte, dans une fin de siècle ponctuée par de profondes mutations technologiques et sociétales. C’est en partageant son vécu qu’on s’attache à l’héroïne, à son histoire, et à son parcours.

Mon avis : 4 / 5

Tout d’abord je remercie Rébecca Brocardo de m’avoir envoyé Les carnets de Pauline Thot en service presse et je m’excuse du délai de lecture qui a tendance à s’allonger de plus en plus…

Dans ce livre, on suit l’évolution de Pauline, de son enfance à l’âge adulte. Cela nous permet d’avoir une vision globale de sa construction en tant qu’être humain, et plus particulièrement du passage à la petite fille à la femme (avec la fatidique période de l’adolescence).

Dans ce livre, nous avons une alternante entre des citations des carnets de Pauline, où elle fait part de ses interrogations, ses émotions, ses réflexions, ses angoisses dans un texte brut puisque souvent écrit « sur le moment » ; et une narration externe qui va donner une autre dimension au vécu de Pauline, en s’attardant sur certaines scènes, ou décrivant des anecdotes non décrites par Pauline. Nous avons alors une sorte de double lecture de la vie de la jeune personne, ce qui rend le roman très intéressant.

Bien qu’elle soit un peu plus âgée que moi (si l’on se réfère aux dates du roman), j’ai eu l’impression de revivre certains événements de mon adolescence à travers elle (l’arrivée des téléphones portables, Internet, les forums, les chats, etc…), cela était très nostalgique pour ma part

Je me suis facilement identifiée à Pauline, bien que nos caractères diffèrent, je me retrouvais assez dans ses réflexions, dans ses choix. Bien évidemment, parfois ils sont contradictoires, mais dans la construction de soi nous avons parfois nos idéaux, et notre « apparence » avec les autres à maintenir. Nous faisons souvent ce que les autres attendent de nous, même si cela ne nous correspond pas totalement, jusqu’au jour où nous décidons d’être nous-mêmes sans se préoccuper des autres et du quand-dira-t-on.

Les réflexions de Pauline sur la place de la femme, qui l’intrigue dès son plus jeune âge, sont très intéressantes, et elle va peiner à trouver sa propre réponse (et donc sa propre place) tout au long du récit. Mais on va aussi pouvoir parler de pas mal de sujet de société (politique, progrès technologiques et leur influence sur les utilisateurs, etc.) qui sont abordés parfois un peu rapidement, mais toujours de manière à questionner. J’ai apprécié toutes ses réflexions, même si j’ai eu l’impression qu’elles étaient parfois très intellectuelles pour quelqu’un de son âge (ne vous méprenez pas, je ne dis pas que les ados sont idiots, seulement que rares sont ceux qui vont vraiment utiliser les principes de Kant dans leur vie quotidienne)

Pour résumer, j’ai passé un très bon moment de lecture. La double narration est très bien maîtrisée par l’auteure. L’écriture y est agréable. Encore merci Rébecca !

Publicités

Une réflexion sur “Les carnets de Pauline Thot, Rébecca Brocardo

  1. Pingback: Bilan lecture #7 | Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s