Quand on s’y attend le moins, Chiara Moscardelli

Quand on s'y attend le moinsTitre original : Quando meno te lo aspetti

Auteur(e) : Chiara Moscardelli

Traducteur(s) : Renaud Temperini

Editions : Belfond

Paru le : 16 février 2017

Format lu : Numérique (226 pages)

4e de couverture :

De l’amour, du suspense et le doux parfum des Pouilles ! Avec Penelope, authentique Bridget Jones italienne, laissez-vous transporter dans une comédie déjantée, pétillante et pleine de charme.
Penelope a trente-six ans, quelques kilos en trop, une vie amoureuse désespérément inexistante, un job pas très épanouissant d’attachée de presse pour Pimpax – LA multinationale de la serviette hygiénique –, et elle est de surcroît affligée d’une maladresse quasi légendaire.
Comment se sortir de l’impasse ? En s’en remettant au dicton de sa grand-mère : « C’est quand on s’y attend le moins que l’amour vous tombe dessus. » Ou, en l’occurrence, qu’on le percute à vélo. Car le jour où elle renverse le ténébreux Alberto, lui brisant la jambe au passage, Penelope en est certaine : ils sont faits l’un pour l’autre.
Et lorsqu’elle le recroise dans les locaux de Pimpax, le doute n’est plus permis. Mais quelque chose cloche : le bellâtre se fait appeler Riccardo et semble avoir tout oublié de sa tendre assaillante. Pourquoi tant de mystères ?N’écoutant que son courage, notre Penelope se lance dans une folle enquête à la poursuite du prince charmant fuyant et, pourquoi pas, du grand amour…

Mon avis : 4 / 5

Un grand merci aux Editions Belfond et NetGalley qui m’ont permis de lire ce bon roman de chick-lit qu’est Quand on s’y attend le moins de Chiara Moscardelli.

Pénélope est une Bridget Jones italienne (et j’adore Bridget Jones !). A quarante ans, elle est célibataire, tombe amoureuse très vite et s’attache à des hommes qui ne sont pas faits (mais alors pas du tout) pour elle. En bonne romantique, elle rêve de rencontrer l’homme de sa vie mais les années passent et rien ne change.

Côté travail, rien de palpitant non plus entre son job à Pimpax, boîte de serviettes hygiéniques et un petit boulot pour des magazines féminins où elle doit créer des tests sur la sexualité les plus farfelus les uns que les autres. Pourtant, elle a tout pour avoir une belle carrière : des diplômes de journalisme et elle sait parler cinq langues !

Malgré cette vie peu attractive, Pénélope reste dans sa routine et ne change rien à sa vie. Mais elle est loin de s’imaginer que le destin va charger lui-même le jour où elle renverse accidentellement un jeune homme séduisant (son comte Ristori dont elle rêve depuis toujours). Peu de temps, elle retrouve le même homme à son travail mais il ne semble pas la reconnaître et surtout, il a changé de nom…Alors hallucination ou stratagème ? Que cache ce bellâtre italien aux tendances schizophrène ?

J’ai vraiment eu des difficultés à commencer la lecture de ce roman. Peut-être l’écriture italienne dont je ne suis pas habituée (surtout pour les dialogues) ? De plus, même si l’Italie reste une destination dont je rêve mettre les pieds un jour, pour le moment je n’y connais rien pour la géographie.

Cependant, une fois les premiers chapitres passés, j’étais totalement imprégnée de l’univers chick-lit de Quand on s’y attend le moins. C’est pour dire : je l’ai lu en deux fois (deux grosses soirées le même week-end). Le plus difficile étant d’avoir dû le commencer. Je me suis vite attachée à Pénélope, cette miss catastrophe surnommée « tremblement de terre » par ce mystérieux comte Ristori. Elle enchaîne les gaffes, les situations embarrassantes, à un point qu’on ne peut ne pas s’attacher à elle. Cependant, contrairement à d’autres personnages de chick-lit, Pénélope a une personnalité un peu hors norme de par sa mémoire qui enregistre tout. Malgré l’avis unanime de son entourage pour la faire passer pour folle quand elle affirme que l’homme renversé par son vélo et le nouveau venu dans les bureaux est la même personne, elle ne lâche pas le morceau et petit à petit elle mène sa petite enquête qui apporte son lot de suspens et de surprises.

A part quelques points négatifs qui font que ça n’a pas été un coup de coeur, j’ai malgré tout passé un très bon moment de lecture et pour tous les fans de chick-lit je ne peux que recommander.

Publicités

Une réflexion sur “Quand on s’y attend le moins, Chiara Moscardelli

  1. Pingback: Bilan lecture #7 | Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s