La fille d’avant, J.P. Delaney

la-fille-davantTitre original : The girl before

Auteur : J.P. Delaney

Traducteur : Jean Esch

Editions : Mazarine

Paru le : 8 mars 2017

Format lu : Numérique (428 pages)

4e de couverture :

Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu’elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d’oeuvre de l’architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs. Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu’Emma, la locataire qui l’a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique.

Alors qu’elle tente de démêler le vrai du faux, Jane s’engage sur la même pente, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes… et vit dans la même terreur que la fille d’avant.

JP Delaney est le pseudonyme d’un écrivain qui a publié plusieurs romans à succès sous d’autres noms. La Fille d’avant est sa première incursion dans le thriller psychologique.

Mon avis : 5/5

Lorsque j’ai vu le mail de NetGalley qui proposait de lire La fille d’avant de J.P. Delaney (aux Editions Mazarine), je me suis précipitée sur l’occasion et à peine ma précédente lecture achevée, je me suis plongée dans ce thriller complètement… incroyable !

Dans ce thriller psychologique, nous suivons simultanément deux vies : celle d’Emma et celle de Jane, qui à quelques années d’intervalle, vont habiter la même maison atypique à Londres. Il s’agit d’une maison à esthétique architecturale minimaliste, hyper connectée à un loyer vraiment dérisoire. Cependant, en contrepartie, les locataires doivent se soumettre à une liste affolante de règles très précises et non négociables. Le propriétaire des lieux, un architecte renommé et très controversé, va également prendre une place non négligeable dans la vie des deux jeunes femmes.

Dès les premières lignes, je me suis retrouvée captivée par ce roman. Il m’a été difficile de le lâcher.

Au début, cela peut ennuyer (ou faire craindre l’ennui) car nous avons deux jeunes femmes un peu perdue dans la vie, qui ont vécu chacune un drame personnel, et qui vont rencontrer un homme séduisant, puissant mais aussi dangereux.

Cependant, au fil des pages, l’intrigue s’installe, l’histoire s’étoffe, ouvre diverses pistes qui se retrouvent rapidement brouillées, emmêlées. Les différents personnages se complexifient, se révèlent différent, ambivalents, plus profonds que le début de l’histoire laissait présager.

Le rythme s’intensifie, s’accélère au fil des chapitres. Il était de plus en plus difficile de lâcher La fille d’avant jusqu’au point où il était impossible d’arrêter la lecture. A chaque fois, je me disais « Encore un chapitre. » puis « Encore un Emma et un Jane et j’arrête. » Finalement, j’ai très vite fini le thriller malgré ses 400 pages passées.

J.P. Delaney a très bien écrit son thriller psychologique. Il a repris des thèmes vus et revus, usés, à la mode depuis quelques temps pour au final offrir aux lecteurs un thriller surprenant, captivant et spectaculaire. L’auteur mène le lecteur exactement là où il le souhaite, en le faisant passer de rebondissement en rebondissement. Il le fait émettre des hypothèses, douter, remettre tout en cause et ce, un bon nombre de fois dans ce livre.

Je ne peux que recommencer La fille d’avant tellement je le trouve bien construit, prenant et d’une cohérence déconcertante. Jetez-vous dessus dès sa sortie !

 

 

Publicités

5 réflexions sur “La fille d’avant, J.P. Delaney

  1. Pingback: Bilan lecture #5 « Des plumes et des livres

  2. Ce livre me donne très très envie suite à ta chronique! J’aime quand les chapitres alternent entre deux personnages, ça incite à vouloir aller encore un chapitre plus loin et on se retrouve à dévorer le tout à la vitesse de la lumière ^^

    J'aime

  3. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #28 « Des plumes et des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s