Bridget Jones : folle de lui, Helen Fielding

bridget jones 3Titre original : Bridget Jones : Mad About the Boy

Auteur : Helen Fielding

Traducteur : Françoise Du Sorbier

Editions : Albin Michel

Paru le : 1er octobre 2014

Format lu : Broché (441 pages)

4e de couverture :

Veuve, 51 ans, mère de deux enfants en bas âge, mais toujours en quête de l’homme idéal : Bridget is back ! Elle n’est plus obsédée par ses kilos, plutôt par les réseaux sociaux, le nombre d’amis qu’elle a sur Facebook (ce qui ne peut que mal se passer, vu son niveau en informatique) et ses enfants qui la font tourner en bourrique. Le grand Mark Darcy – avec qui elle a vécu le bonheur conjugal pendant dix ans – est mort dans un accident, et après une longue période de deuil, Bridget se transforme en cougar dans les bras d’un trentenaire sexy (et quelque peu immature).
Mais pour combien de temps ? Car elle a bien entendu toujours le don de se mettre dans des situations impossibles.

Ma note : 3 / 5

Ayant apprécié les 2 premiers romans de Bridget Jones, je me suis sentie obligée de lire la suite, voulant à tout prix savoir ce qu’était advenu de cette célibataire invétérée mais surtout pour savoir ce qui était arrivé à Mark Darcy (et voir si on en parlait malgré sa mort).

Bon, pour les deux questions, les réponses sont vite apparues dans le roman. Par moment, ça manque de rythme, mais globalement on retrouve la même chose que dans les romans précédents : Bridget, veuve (et donc célibataire) en mal d’amour, qui se met dans des situations les plus dingues mais pour qui tout finit bien (on l’aime notre Bridget, on veut la voir heureuse et donc on veut un happy ending !).

Evidemment, elle n’est plus toute jeune notre Bridget (la cinquantaine) et a deux enfants à s’occuper. Ce qui amène de nouvelles situations cocasses pour cette jeune (!!!) maman célibataire.

Et n’oublions pas l’immortel Daniel Cleaver, le dernier des enfoirés qui est le parrain de l’un des enfants de Bridget (comment Mark Darcy a pu laisser faire ça ?!). Helen Fielding ne pouvait pas virer Darcy et Cleaver dans le même livre non plus !

Publicités

Une réflexion sur “Bridget Jones : folle de lui, Helen Fielding

  1. Je ne les ai jamais lu, je n’ai vu que les deux premiers films que j’avais trouvé assez sympathiques et cocasses mais sans plus d’intérêt. J’essaierai les livres à l’occasion, ça semble assez feel good

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s